Programmation Google dévoile son langage Dart, concurrent de Javascript
- , le 11/10/2011.

Nous avions déjà évoqué Dart, le nouveau langage que Google lance dans l'espoir de remplacer JavaScript dans les navigateurs. Google vient de dévoiler quelques éléments du langage et donne accès à une série d'outils open-source pour que les développeurs puissent s'y intéresser. La syntaxe ressemble fort à celle de JavaScript, si ce n'est qu'elle est davantage orientée objet (plus proche de Java, donc). Le langage se veut structuré mais flexible, et cible de hautes performances.

Parmi les différences avec JavaScript, les script seront exécutés en isolation, ce qui veut dire qu'un script ne pourra pas accéder au code d'un autre. Si l'on veut partager une variable, une fonction ou un objet, il faudra le faire explicitement. Ce sera donc beaucoup plus propre que Javascript, on évite le risque de déclarer plusieurs variables ayant le même nom, etc. L'exécution du code ne sera faite que lorsque toute la page est chargée, il ne sera donc pas nécessaire de vérifier que l'arbre DOM est entièrement chargé comme on le fait en JavaScript. Enfin, les détecteurs d'événements ne pourront pas être déclarés depuis des balises HTML, donc pas de « <div onclick = ... », car cette façon de faire ralenti l'exécution des scripts. Il est préférable d'attendre que la page soit chargée et d'y ajouter les détecteurs d'événements par la suite.

Google dévoile son langage Dart, concurrent de Javascript


Le typage des variables est optionnel. Pour garder la flexibilité de JavaScript (et sans doute pour accommoder les mauvaises habitudes des programmeurs web ^^), par défaut le typage n'est pas vérifié à l'exécution (il est toutefois possible de le demander en passant en « checked mode »). On peut donc écrire n'importe quoi ou ne pas spécifier de type de variable, ça va marcher, mais le compilateur alertera le développeur si des erreurs sont détectées.

Dart sera bien entendu rapidement intégré dans Google Chrome, puis dans d'autres navigateurs. Le code Dart sera optimisé de manière à être chargé en mémoire 10 fois plus rapidement que le JavaScript. Un compilateur permet également de traduire le code en JavaScript, ce qui permet à tous les navigateurs actuels d'exécuter du code Dart, avec des performances réduites toutefois.

Bref, on sent ici que Google veut amener le web à un autre niveau, d'une part en rendant l'exécution du code plus efficace, et de l'autre en amenant les programmeurs web à utiliser des méthodes plus propres utilisées dans la programmation logicielle — sans toutefois les y contraindre.


L'article « Google dévoile son langage Dart, concurrent de Javascript » vous a plu ?
Ne manquez pas le prochain :

Google+

Abonnez-vous à l'actualité de Sur-la-Toile par email ou flux RSS ! Vous pouvez également vous abonner spécifiquement au flux de la rubrique « Programmation »

Commentaires Facebook