Astronomie On aurait mis la main sur de la vieille poussière interstellaire
- , le 31/03/2014.

C'est une image, car c'est en réalité une sonde nommée « Stardust » qui a cette poussière. Cette dernière ne représente qu'une quantité infime : quelques millionièmes de grammes. C'est en tout cas une première : de la poussière « primordiale » qui date d'avant la création de notre système solaire !

La sonde Stardust a été lancée en 1999 et avait déjà accompli une mission importante : récolter de la poussière de la queue d'une comète (Wild 2) en 2006. Si la mission a été un succès, la récolte a été peu satisfaisante : on pensait avoir davantage d'informations sur la matière qui constitue les étoiles avant qu'elles ne se forment. C'est pour cela qu'on a remis le couvert.


La poussière est récupérée par une sorte de « raquette de tennis » et dans ce matériau assez fantastique (très léger et résistant, dispersant la chaleur très bien) que l'on nomme Aerogel. Ce qui est amusant est que la NASA ne pouvait compter sur les meilleurs ordinateurs (pas assez perfectionnés) pour repérer les grains de poussière dans l'aérogel. On a donc demandé à des volontaires humains, grâce au web ! Une trentaine de milliers de personnes ont participé à cette cause.

On doit maintenant analyser doucement ces quelques grains de poussière pour vérifier qu'il s'agit bien de « grains interstellaires ».


L'article « On aurait mis la main sur de la vieille poussière interstellaire » vous a plu ?
Ne manquez pas le prochain :

Google+

Abonnez-vous à l'actualité de Sur-la-Toile par email ou flux RSS ! Vous pouvez également vous abonner spécifiquement au flux de la rubrique « Astronomie »

Commentaires Facebook