Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

Les antioxydants : mythes et réalités

Nutrition Les antioxydants : mythes et réalités
- , le 17/02/2007.

Les personnes qui ont une alimentation riche en fruits et légumes sont moins à risque de développer certaines maladies telles que les problèmes cardiovasculaires, la démence ou certains types de cancer. Ce qui semble s’expliquer simplement : les fruits et légumes contiennent des antioxydants capables de neutraliser les radicaux libres; ces derniers étant impliqués dans un certain nombre de maladies. Alors pour vivre plus longtemps et en meilleur santé faut-il prendre des compléments alimentaires riches en antioxydant ? La réponse est que ces compléments sont loin d’être la solution miracle, et dans certains cas, ils peuvent se révéler néfastes.

Depuis les années 50, les scientifiques ont constaté que des maladies comme les problèmes cardiaques, certains cancers, l’arthrite, la cataracte ou encore les maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer) étaient liées aux dommages causés par les radicaux libres.

Les radicaux libres, késaco? Il s’agit de molécules très réactives qui en oxydent d’autres (protéines, lipides, ADN, etc.), et donc ont des conséquences aux niveaux des cellules. Il est à noter que ce processus est naturel puisque il se déroule en présence d’oxygène. Et les antioxydants dans cette histoire ? Ils permettent de neutraliser ces radicaux libres. D’où l’idée que la prise de compléments aurait un effet préventif.

Sauf que ces antioxydants ne sont pas vraiment à la hauteur de nos espoirs et qu’il faudra trouver une autre fontaine de Jouvence. Plus exactement, les résultats décevant sont apparus dans les années 90 avec le bêta carotène.

A partir de la constatation simple que les gros mangeurs de carottes (humains et non pas lapins) avaient un risque moins important de développer un cancer du poumon, il était conseillé aux fumeurs de prendre des pilules à base de bêta carotène.

Mais une étude réalisée par l’institut national américain du cancer est venu remettre en cause ce conseil : l’étude en question, qui portait sur la complémentation la bêta carotène et réalisée avec 18 000 personnes considérées comme à risques, a due être interrompue. Et pour cause! Les personnes qui prenaient le complément en bêta carotène voyait leur risque d’avoir un cancer du poumon augmenter de 28%; et leur « chance » de décéder de 17%. Résultat qui a été confirmé plus tard par d’autres études.

Autre exemple avec la vitamine E. Une large étude réalisée dans les années 90 avait conclu qu’une alimentation riche en vitamine E permettait de réduire significativement les maladies cardiovasculaires. Puis des chercheurs ont conforté ce résultat en proposant une explication : les radicaux libres endommagent les LDLs (des protéines qui servent au transport des lipides); et des tests réalisés dans des tubes à essai ont montré que la vitamine E avait un effet protecteur. CQFD !

Ou presque, car notre corps est loin d’être un tube à essais. C’est du moins les conclusions des études suivantes qui indiquent qu’on peut avoir de gros doute concernant l’activité antioxydante de la vitamine E. Une chose est sûre, la vitamine E joue un rôle important dans notre alimentation, puisqu’une carence entraîne des problèmes neurologiques. Quant à une surconsommation, une étude datant de l’année dernière conclut que cela augmenterait la mortalité.

Et la vitamine C ? Qui un jour n’a pas pris un de ces comprimés effervescents ? Et bien vous pouvez les laisser dans le placard ! Les compléments en vitamine C n’ont d’effet que pour les personnes ayant une carence. Une étude suggère même qu’ils accélèrent l’athérosclérose chez les personnes diabétiques.

Une autre catégorie d’antioxydant connue : les polyphénols. Si ils ont une activité antioxydante dans un tube à essai, il est moins sûr qu’ils puissent atteindre la circulation du sang. Un exemple avec le resvératrol : retrouvé dans le vin rouge, il est détruit lors de la digestion avant de pouvoir atteindre la circulation sanguine.

Vous l’avez bien compris, plutôt que de prendre des compléments, il est nettement préférable d’avoir une alimentation variée et équilibrée.

Source: Newscientist


Pour noter ou commenter cet article, vous devez vous connecter.
le 17-02-2007 à 16:13 #
<blockquote><i>Vous l’avez bien compris, plutôt que de prendre des compléments</i></blockquote><br />
<br />
Ce que j'ai compris, c'est qu'il faut citer les études, les auteurs, voire l'existant et les études sur le même sujet... différencier les méta-analyse des études, savoir qui finance et publie les études (laboratoires, gouvernement, fondation privés, etc...).<br />
<br />
Commencons l'auteur de l'article <br />
<a href="http://www.biped.org.uk/career.htm">Dr Lisa Melton</a><br />
<br />
<strong>1999–Present: Science Writer, The Novartis Foundation, London</strong><br />
<br />
L'auteur est donc payé par le laboratoire pharmaceutique <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Novartis">Novartis </a>?<br />
<br />
<br />
Tiens, ça eclaire d'un coup l'article avec une lumière nouvelle... D'aucun pourrait le lire différement d'un coup, non ?<br />
<br />
Alors, déjà pourquoi exhumer un article d'aout 2006 ?<br />
<br />
Ensuite pourquoi cet "article" sort en ce mois d'aout 2006 ? une nouvelle étude est sorti à ce moment ? non... alors sur quoi se base-t-elle ?<br />
<br />
Dans le domaines de la médecine, du médicament et de l'agro-alimentaire, les enjeux sont tellement important qu'il faut se garder des conclusions hâtives, simplifications et demi-vérité. Tout au plus aurait-il fallu titrer "Anti-oxydants : le débat est relancé"<br />
<br />
<strong>Sur Internet, une article pareil, c'est du <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Fear,_uncertainty_and_doubt">FUD</a><br />
</strong><br />
<br />
Ensuite pour aider à la lecture de l'article pour ceux que ca interresse encore :<br />
<br />
<br />
Beta-Carotène :<br />
<br />
- 18 000 personnes considérées comme à risques > des Fumeurs et Amianté. <br />
<br />
Si supplémentation sur personnes normales (non fumeur et non aimanté) => aucune surmortalité <br />
<a href="http://www.caner.gov/newscenter/pressreleases/ATBCfollowup">les 3 études citées</a><br />
<br />
Conclusion : quand on est dèja atteint d'un cancer la beta-carotène n'est pas recommandé. <br />
<br />
<br />
Vitamine E:<br />
<br />
<blockquote><i>Quant à une surconsommation, une étude datant de l’année dernière conclut que cela augmenterait la mortalité.</i></blockquote> C'est une méta-analyse, pas une étude, et même l'article de journal servant à la base de votre post avoue qu'elle est biaisé, voire nulle. Pour l'instant, pas d'effet négatif démontré, plusieurs études ont montré des effets bénéfiques. Mais ces études là on les mets à la poubelle sans en parler ?<br />
<br />
<blockquote><i>Et la vitamine C ? Et bien vous pouvez les laisser dans le placard !</i></blockquote><br />
C'est trancher net sur un controverse de 50 ans d'études sur le rhume, plusieurs forme de cancer, des mécanismes cellulaires, sans même citer une étude... Chercher "Vitamin C", Linus Pauling (le seul double prix nobel, à la base de la théorie de la vitamine C)<br />
<br />
<strong><i> il est nettement préférable d’avoir une alimentation variée et équilibrée.</i></strong><br />
Laquelle ? Celle préconisé par le <a href="http://www.mangerbouger.fr/index2.php">pnns francais</a>, des <a href="http://www.seignalet.com/">medecins nutritionnistes</a> ? <a href="http://www.hsph.harvard.edu/nutritionsource/media.html">d'Harvard </a>? ou celle de la <a href="http://www.danone.com/wps/portal/jump/DanoneConseils.VieDesMarques.MarquesEtProduits.MarquesDanoneUF.Actimel">publicité et autre marketing</a> ?<br />
<a href="http://www.amazon.fr/Sant%C3%A9-mensonges-propagande-Thierry-Souccar/dp/2020573725">Tout le problème est là.</a><br />
<br />
<strong>Vous l'aurez compris, Internet nécessite une lecture plus profonde, basé sur le recoupement d'informations, et non plus sur le gobage d'informations brute...</strong><br />
<br />
ps: pour ceux que ca interresse, je n'ai pas de position sur les compléments alimentaires. Ni sur le régime idéal, si ce n'est qu'il faut manger beaucoup, beaucoup plus de légumes et fruits (bio, pour éviter les pesticides cancérigenes et ne pas pourrir les sols et l'eau), et manger moins du reste.
Re: Les antioxydants : mythes et réalités
le 17-02-2007 à 17:02 #
<i>L'auteur est donc payé par le laboratoire pharmaceutique Novartis ?<br />
Tiens, ça eclaire d'un coup l'article avec une lumière nouvelle... D'aucun pourrait le lire différement d'un coup, non ?</i><br />
<br />
L'auteur est peut être payé par le labo, soit; mais en quoi cela eclaire d'un jour nouveau? Car je n'ai pas trop l'impression que cet article fasse de la pub à l'industrie pharma.<br />
<br />
<i>Alors, déjà pourquoi exhumer un article d'aout 2006 ?</i><br />
C'est vrai qu'un article de 6 mois c'est extrêmement vieux!<br />
<br />
<i>Conclusion : quand on est dèja atteint d'un cancer la beta-carotène n'est pas recommandé.</i><br />
Je ne l'ai pas écrit mot pour mot, mais (d'après moi) c'est ce qu'on déduit de ce que j'ai pu écrire<br />
<br />
<i>C'est trancher net sur un controverse de 50 ans d'études sur le rhume, plusieurs forme de cancer, des mécanismes cellulaires, sans même citer une étude... Chercher "Vitamin C", Linus Pauling (le seul double prix nobel, à la base de la théorie de la vitamine C)<br />
</i><br />
Le titre est "antioxydant" donc l'article parle de la vitamice C et du reste concernant son activité antioxydante et de la complémentation.<br />
Soigner le rhume avec la vitamine C c'est autre chose.<br />
<br />
<i>Laquelle ? Celle préconisé par le pnns francais, des medecins nutritionnistes ? d'Harvard ? ou celle de la publicité et autre marketing ?<br />
Tout le problème est là.</i><br />
Sauf erreur de ma part, le point commun c'est de varier les aliments et de manger des fruits et legumes.<br />
<br />
<i>Vous l'aurez compris, Internet nécessite une lecture plus profonde, basé sur le recoupement d'informations, et non plus sur le gobage d'informations brute...</i><br />
Cet article me semblait interessant car il faisant une sorte de synthèse de différentes études menés sur le sujet.<br />
<br />
Cependant je note les remarques, si je suis amenée à nouveau à faire un article "synthèse", j'utiliserai plusieurs sources.
Re: Les antioxydants : mythes et réalités
le 17-02-2007 à 18:59 #
je n'ai pas trop l'impression que cet article fasse de la pub à l'industrie pharma.

Un complement alimentaire, c'est une marge faible (prix fixé par la concurrence car pas d'exclusivité possible, puisque pas de brevet) et une baisse de vente pour leurs autres médicaments .
Par exemple, si la vitamine E prevenait les accidents cardio-vasculaire, ce serait une catasrophe pour leur bénéfices.


C'est vrai qu'un article de 6 mois c'est extrêmement vieux!

Je me suis mal exprimé, pourquoi maintenant ?
A l'epoque, cela aurait permis de voir dans quel contexte...Peut-être qu'à ce moment-là, des études positives sur le compléments étaient publiées...

Conclusion : quand on est dèja atteint d'un cancer la beta-carotène n'est pas recommandé.
Je ne l'ai pas écrit mot pour mot, mais (d'après moi) c'est ce qu'on déduit de ce que j'ai pu écrire


Je vous cite : Les personnes qui prenaient le complément en bêta carotène voyait leur risque d’avoir un cancer du poumon augmenter de 28%; et leur « chance » de décéder de 17%.

à mon sens il manque " Les personnes à risque (fumeurs, amianté)" dans la phrase.

Soigner le rhume avec la vitamine C c'est autre chose.


Plusieurs forme de cancers, ce n'est pas rien. Le plus gênant, c'est la conclusion, car
Prévenir le rhume avec les vitamine C va être difficile si vous pouvez les laisser dans le placard !...

Sauf erreur de ma part, le point commun, c'est de varier les aliments et de manger des fruits et legumes.

L'idée est bonne mais trop vague pour être applicable, c'est ce que je pointais...
Varier, oui mais entre quels aliments, avec quelles proportion ?
Les "pyramides" alimentaires sont loin d'être les mêmes et certains aliments sont interdits selon les regime, et certain aliments sont dans les listes ou non (lait, céréales)...
Manger des fruits et legumes, certes mais lesquels ?
Bio, cru, cuits, lesquels, congelès, en boites, en morceaux, entiers ? Même la cuisson est problématique : au four, à la poele, à la vapeur ?

Par exemple un légume cru entiers va contenir 70% de vitamines et mineraux de plus qu'un légume cuits à la poele... un légume cru découpé un jour avant aura 30% de vitamines en moins que si découpé 30mn avant, etc...
Bref, ici aussi, de nombreuses études et controverses aussi dans le monde de l'alimentation...

Cependant je note les remarques, si je suis amenée à nouveau à faire un article "synthèse", j'utiliserai plusieurs sources.

J'avoue avoir oublié de dire que je suis un lecteur silencieux plutôt content du site que je consulte régulièrement.

C'est le premier article ici qui m'a posé problème... surtout dans sa dimension définitive ("mythes et réalités", "placard") alors que rien n'est tranché sur le sujet, si ce n'est que c'est un domaine à explorer.

Merci et bravo pour le site et ses contributions.

(Modifié par ben le 11-01-2012 à 14:37)
Re: Les antioxydants : mythes et réalités
le 17-02-2007 à 20:06 #
<blockquote>L'auteur est donc payé par le laboratoire pharmaceutique Novartis ? Tiens, ça eclaire d'un coup l'article avec une lumière nouvelle... D'aucun pourrait le lire différement d'un coup, non ?</blockquote><br />
Qu'une compagnie qui vend notamment des suppléments alimentaires biaise un article pour démontrer que ceux-ci sont finalement peu efficaces voir dangereux me paraitrait tout de même surprenant !? <br />
<br />
Il me semble que tous les articles encensant les vitamines, et les présentant sous un jour absolument impeccable sont plus louches que celui-ci... Il n'y a pas si longtemps, on les présentait comme un remède miracle, et c'est encore comme ça que les voient la majeure partie du grand public. Si l'article du NewScientist sur lequel s'est basée NG_2000 est sans doute un peu trop sensationnaliste, il a le mérite de remettre certaines idées reçues en question. <br />
<br />
<blockquote>Prévenir le rhume avec les vitamine C va être difficile si vous pouvez les laisser dans le placard !</blockquote><br />
A ce sujet, la <a href="http://www.pubmedcentral.nih.gov/picrender.fcgi?artid=1160577&blobname=pmed.0020168.sd001.pdf">méta-analyse</a> reprise dans PLoS en juin 2005, regroupant 55 études devrait vous intéresser. L'échantillon étudié est tout de même assez impressionant. Ils concluent que l'acide ascorbique n'est utile que pour les athlètes et les personnes exposées à des froids extrêmes durant de longues périodes, autrement dit, des sujets épuisés physiquement. Dans la vie de tous les jours, ces suppléments seraient aussi (in)efficaces qu'oscillococcinum. Pourtant ça se vend très bien à l'approche de l'hiver! <br />
<br />
<blockquote>C'est le premier article ici qui m'a posé problème... surtout dans sa dimension définitive ("mythes et réalités", "placard") alors que rien n'est tranché sur le sujet, si ce n'est que c'est un domaine à explorer.</blockquote><br />
Il faut tout de même rappeler que le NewScientist titrait "<i>The antioxidant myth: a medical fairy tale</i>", ce qui est encore bien plus catégorique!<br />
<br />
Mais c'est à mon avis là qu'on voit l'avantage d'avoir la possibilité de recevoir des commentaires de la part de nos lecteurs. On fait inévitablement des erreurs, et on peut manquer d'objectivité ou de temps pour vérifier nos sources, mais il y aura presque toujours quelqu'un pour nuancer nos propos ou corriger nos omissions. Et ça, on l'apprécie beaucoup!
Re: Les antioxydants : mythes et réalités
le 18-02-2007 à 11:08 #
<i>Par exemple, si la vitamine E prevenait les accidents cardio-vasculaire, ce serait une catasrophe pour leur bénéfices.</i><br />
<br />
Prévenir n'est pas guérir.<br />
De plus, de nombreux facteurs sont impliqués dans les maladies cardiovasculaires (obésité, manque d'activité physique); donc la vitamine E à elle seul ne serait pas suffisante.<br />
<br />
<i>Je vous cite : Les personnes qui prenaient le complément en bêta carotène voyait leur risque d’avoir un cancer du poumon augmenter de 28%; et leur « chance » de décéder de 17%. :<br />
à mon sens il manque " Les personnes à risque (fumeurs, amianté)" dans la phrase.<br />
</i><br />
La phrase telle quelle, sortie de son contexte est incomplète. C'est pourquoi il est utile de <b> tout</b> citer sans oublier la phrase qui précède:<br />
<i>Mais une étude réalisée par l’institut national américain du cancer est venu remettre en cause ce conseil : l’étude en question, qui portait sur la complémentation la bêta carotène et <b>réalisée avec 18 000 personnes considérées comme à risques</b>, a due être interrompue</i><br />
=> L'étude étant réalisée avec des personnes à risque. On a bien une correlation entre la prise du bêta carotène et l'augmentation de la mortalité chez ces personnes.<br />
<br />
<i>J'avoue avoir oublié de dire que je suis un lecteur silencieux plutôt content du site que je consulte régulièrement.<br />
<br />
C'est le premier article ici qui m'a posé problème... surtout dans sa dimension définitive ("mythes et réalités", "placard") alors que rien n'est tranché sur le sujet, si ce n'est que c'est un domaine à explorer.<br />
<br />
Merci et bravo pour le site et ses contributions.<br />
</i><br />
Au contraire je trouve intéressant que des personnes fassent des commentaires, cela permet éventuellement d'ouvrir le débat.<br />
<br />
J'ai tenu des propos tranchant et la prochaine fois j'essaierais d'être plus modérée.<br />
Mais si je l'ai fait, c'est pour bousculer un peu les idées reçues et pour qu'on se pose la question sur <b> l'utilité et le bénéfice de la complémentation</b> . Oui les antioxydants joue un rôle dans certains cancers, c'est ce qui ressort des études concernant une alimentation riche en antioxydants; mais peut on généraliser ceci à la complémentation et dire qu'on obtiendra le même effet préventif?<br />
Je vais prendre l'exemple des omégas 3: une alimentation riche en oméga 3 permet de réduire les problèmes cardivasculaires; or une complémentation est inutile à partir du moment que nous avons une alimentation "équilibrée".... oui c'est vrai que le terme à définir.<br />
<br />




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Le casque de Mix réalités c'est pour demain Asus RM
Le mythe des antioxydants
Les produits anti-âge et antioxydants, pas si efficaces que ça...
La fertilité masculine « boostée » par les antioxydants
Des antioxydants qui permettent d'avoir un sperme costaud