Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

similitudes entre un systeme solaire et un atome

le 22-04-2003 à 19:08 #

Je crée ce fil de discussion suite a la question de Nova dans le fil "Nouveau Forum"

Bounjour,

je voudrait l'opinion de tous sur se qu'on devrait conclure de l'incroyable similitude qui existe entre notre systeme solaire et un atome...



le débat est ouvert!

Ben
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 24-04-2003 à 00:00 #
c'est très bien de relancé la question, mais quel est votre opinion sur le sujet?
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 24-04-2003 à 19:48 #

On observe effectivement des similitudes entre le modèle atomique (noyau, électrons, protons) et les systèmes stellaires (étoile, planètes).

Il est tentant de réduire le modèle atomique à un modèle cosmologique miniature, ou le noyau de l'atome serait une étoile et les électrons des planètes. Les molécules formeraient de petites galaxies et ainsi de suite. D'ailleurs, c'est l'hypothèse sur laquelle se basait Rutherford lorsqu'il a établi son modèle atomique en 1911.

Mais beaucoup de lois sont différentes entre ces deux modèles, par exemple lorsqu'un électron se déplace d'une couche électronique à une autre, il se téléporte littéralement sur l'autre couche. Dans le modèle stellaire cela équivaudrait a voir la planète Mars sur son orbite et l'instant d'après sur l'orbite de la Terre!

Si on se base sur le modèle planétaire, il est aussi difficile d'expliquer pourquoi les électrons ne tombent pas sur le noyau, comme le feraient des planètes trop proches de leur étoile...

En somme, je pense que l'analogie entre système solaire et modèle atomique est une représentation simplifiée, souvent pratique, mais il ne faut jamais oublier qu'il s'agit uniquement d'une simplification et pas d'un modèle en soi.

Ben
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 25-04-2003 à 11:53 #
Sur quoi nous basons-nous pour affirmé comprendre la complexité d'un atome sans pouvoir y instoré le doute. Notre perception de l'atome n'est basé que sur une multitude d'observation chimique et de théorie qui ont comme seul preuve de ne pas se contredire. Comment peut-on affirmé la téléportation de particule...(par curiosité peut-on à se jours téléporté les électron... somme nous près de voir cet technologie?) Téléportation... déplacment sur une distance infiniment petit... à la vitesse quel va! le simple fait de changé son orbite pourrait être percus comme une téléportation. Il y a tellement de chose que nous ne pouvons voir qui se produit tout de même.
De plus, la solution de plusieur élément inexpliqué pourrait peut être se trouvé justement dans le fait que dans certain atome les électron trop proche tombe sur leur noyau provoquant ainsi cet élément inexpliqué...
Notre perception de la réalité n'est basé que sur des théories qui ne se contredise pas...
par exemple: nous pouvons croire que nous suivons un obite très bien défini en cercle au tour du soleil, et que celui si en veillisant grossis...
Mais, ça pourrait être tout simplement que l'orbite que la masse nous donne n'est pas cerculaire, mais bien en spirale, une spirale très condancé qui nous donne l'impression d'être un cercle, mais à long terme elle crée un raprochement...

D'ailleur les électrons se téléportes peut être grace à cet spirale... sautant d'une ligne à l'autre, c'est se que l'on peut voir... mais la matière ne peut pas tout simplement disparaitre pis raparaitre ailleur c'est insensé, c'est inconsevable... si vous voudriez téléporté quelqu'un disont, il faudrait séparé tout c'est atome, les faire voyagé, pis le reconstituer... la spirale répondrait à cet problématique et elle répond à plusieur autre!

cet théorie n'est en contradiction avec rien, d'ailleur elle explique plusieur phénomène... elle pourrait ou même devrait être la théorie vrai.

Alors, l'atome, lui, somme nous aussi sur de cet réalité ou pouvons nous en douté...
L'univers prend le chemin le plus simple... pourquoi se compliquerait t'elle la vie en instorant d'autre loi pour un atome que les loi pour notre monde...
La nature est paresseuse, elle prend le chemin le plus simple... pourquoi se compliqué la vie? Pourquoi elle serait oubligé!?
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 15-05-2003 à 18:17 #
Bonjour
pour repondre a nova : l'histoire des electron ki se "teleportent" n'obei pas a des loi de science fiction ou la matiere est desassemble et reassemble plus loin ( ou un deplacement d'un point a un autre avec une vitesse infini ) : ces electrons ki "gravitent" autour du noyau : pourkoi ne tombent t-ils pas sur cet amas de charge positves? parceke l'on sait depuis heinsenberg ke le model planetaire ( de borh pour l'hydrogene) est une vue de l'esprit : on veut faire l'analogie avec le systeme solaire ,alors ke la physique de l'infiniment petit ( PHYSIQUE QUANTIQUE) obeit a d'otre loi que la physique macroscopique . par exemple ,un fait ressent : on sait ke dans certain cas , pour les photon : le temps n'existe pas !!( cf science et vie # 1024) ; les electron ne tombent pas sur le noyau car ils sont sur des niveau d'energie , des volumes autour du noyau .
v oila

Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 17-05-2003 à 02:16 #
Si je suis bien, la physique de l'infiniment petit n'obéit pas au loi de la physique macroscopique. En d'autre mots elle obei au loi de son univers... comme notre monde obei à nos loi de notre monde... Ce ne sont que des stades de grandeur. Les bases de l'univers sont dans l'infinie, et l'infinie à besoin d'un model infiniment répété.
C'est loi, qui lui sont si cher, ne ressemble t'elle pas au loi de l'infiniment grand? étant infiniment petit ne prenant en considération que de leur univers.

Je suis heureux de savoir que les photons pouvaient ateindre un stade où le temps n'existe pas, mais j'ai de la difficulté à en comprendre le concepte.
Je ne vois pas quel facteur du photon pourrais lui permettre de se soustraire au temps qui passe.
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 18-05-2003 à 15:25 #
Pour cette histoire de photon qui n'est pas soumis au temps ( dans certaines condition ) : je t'explike l'experience ki est expliker dans le science et vie de janvier : deux photons ( deus faiseaux laser ) partent d'une source , ils se separent , sont conduit dans des fibres optique et eloigné de 55 metre : ils passe tout les deux dans un materiaux transparents ou ils ont 2 solution : refraction ou leur trajectoire ne change pas . leur choix est aléatoire . et bien les 2 faisseaux separés de 55 m prennent la meme descision . Les chercheurs qui ont fait cette experience on calculer que la distance entre les deux photons au moment ou ils "choisissent" etait tel k'il n'avait pas le temps de comuniker entre eux . il est ossi possible k'il se soit mit d'accor au niveau de la source mais je n'ai pâs compris l'explikation ki dit ke ce n'est pas possible non plus !! bref il en conluent ke dans ce cas : les deux photon "comuniquent" avec une vitesse infinie : donc le temps n'existe pas !
si vous voulez connaitre les detail : science et vie n 1024 : janvier
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 18-05-2003 à 15:35 #
heu desoler pour le post anonyme ! je m'etait pas identifier !
pour en revenir au sujet : je pense que la seulle valeur ke l'on peut donner a la representation de l'atome suivant le systeme solaire est juste ilustrative d'un concept ou les image sont tres complexe ( http://educweb.univ-perp.fr/pedagogie/pb/coursorbitales.htm )
Il est vrai qu'imaginer un phenomene ou la dimension de temps disparait est deroutante vue que l'on a toujours evolue et pense avec cette notion !

vTa
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 18-05-2003 à 20:10 #
Je suis déçus... ce sont des grands mots «le temps n'existe pas». Ils ne devrait pas être prit à la léger...
premièrement rien n'est aléatoire, le assard n'existe seulement que lorsqu'il te manque un élément, une information, une donné.

Le temps qui passe = accumulation d'évènement

si finalement c'est le cas, à quoi cela avancerais le photon de communiqué avec l'autre photon pour avoir la même décision... ? si on est capable de répondre à cet question alors là c'est évident que le photon à le pouvoir de téléporté des information en se soustraillant aux temps. ce serait une très grande avancé dans la compréhention de la lumière.

L'infinie, pour être infinie, ce doit d'avoir un modèl infiniment répété... autrement il y a une fin, mais cela est t-il consevable? l'infiniment petit à t'il une fin? même si l'on parle d'énergie, cet énergie est constituer de quelque chose, comme il y a longtemps la lumière était lumière , et maintenant la lumière est photon. sans modèl répété infiniment, tout est constituer de quelque chose, l'univers perd tout sens, si l'on détrui une théorie il faut en démontré une autre, plus rationel encor plus logique plus évidente plus vrai, mais aucune théorie de l'univers que j'ai vue à se jours ne comportais d'erreur majeurs... alors j'ai du réfléchire pour trouvé de quoi de logique
je n'est que 18 ans et je cherche un sens à se que je vois. Si vous connaisez la vérité aidé moi à la voir... nous vivons dans un monde où l'on prend pour vrai se qui est faux allors comment comprendre le sens.
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 13-08-2003 à 04:47 #
Bonjour,

Question extremement interessante que nova souleve.... Question qui met en jeu bien des problemes qui ne sont pas simplement de l'ordre de la physique mais aussi de la valeur que l'on attribue aux mots...

>> premièrement rien n'est aléatoire, le hasard n'existe seulement que lorsqu'il te manque un élément, une information, une donnée.

Plutot d'accord avec toi, et c'est a mon sens un premier element de reponse a ta question. Definir la "verite" physique consiste a connaitre tous les parametres en jeu, mais cela va sans dire que rien que dans l'etat actuel des connaissances, exposer l'ensemble des parametres en jeu dans un evenement releve de l'impossible.

La recherche en physique consiste pour autant que je puisse en parler (je ne pense nullement faire autorite) a etudier autant de cas "simples" que possible pour valider ou invalider des theories "de base". chaque exception etant une porte ouverte vers une autre partie de "verite inconnue".

Pour tenter de repondre a ta question premiere, je dirai qu'effectivement (a nouveau sous reserve de ma propre connaissance) "L'infini, pour être infini, se doit d'avoir un modèle infiniment répété", et c'est ce qui se passe pour les atomes et les planetes, simplement a l'echelle de l'atome, la gravite est une dimension qui a peu d'importance par rapport aux autres forces en jeu, tandis qu'a l'echelle d'un systeme solaire, la gravite prend une place preponderante.

Autre exemple, le temps, a notre echelle, est irreversible et continu par sa definition meme, qui est causale. Mais qu'est ce que le temps ? Voila une question a laquelle je pense que personne aujourd'hui ne pourrait te repondre. Peut etre qu'effectivement, le temps n'existe pas dans certaines conditions....

En tout cas, que de belles questions il reste a se poser.....

Clorr http://joueb.com/clorr
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 16-09-2003 à 12:42 #
Je pense que pour en avoir le coeur net il faudrait mesurer la distance entre les electrons en années lumiere...Nous pourrions trouver quelques similitudes troublantes...A vos calculettes!
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le  5-11-2003 à 19:41 #
Je voudrais ajouter qu'il ne faut pas oublier la proportion taille vs temps.

Il deviendrait donc normal que les planètes ne puissent pas se "téléporter" sur d'autres orbites.
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 18-02-2004 à 15:29 #
Je suis entièrement d'accord avec ce qui est écrit précédemment.
Le facteur temps est important. Qu'est ce que le temps?? ce n'est qu'une simple échelle inventé par l'homme pour définir des évenements etc....
La conception de temps est totalement différente...........

Il faut en prendre compte
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 13-05-2004 à 13:43 #
Ouaouh...faut suivre mais c'est intéressant. Les conceptions de l'univers, de sa création dans un "big bang" qui d'ailleurs n'a pas fait bang puiqu'il n'y avait aucun milieu pour le transmettre, son évolution, le temps, la physique quantique et la relativité, etc... tout cela ne repose que sur des théries basées sur la connaissance de 5% de l'énergie et de 10% de la masse de ce même univers !! Le reste nous est totalement inconnu. Alors, alors, nous autres, humains de la terre, ne serions nous pas encore un fois trop présomptieux de vouloir expliquer l'univers ? Et si notre esprit était tout simplement incapable de comprendre l'univers et ses composants ?
Mais bon, alors si c'est le cas, faut qu'on arrête de réfléchir, ça sert plus a rien. Finalement, je préfère me demander si des fois l'atome serait pas un système solaire en miniature, hein, pourquoi pas ? Si jamais j'ai envie de réfléchir, hein...
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 28-10-2004 à 02:07 #
si ca marche dans un sens, c est pareil dans l'autre:
notre univers serait en fait un ensemble beaucoup plus grand qui correspond à une matiere précise. rien ne prouve non plus que notre galaxie n'est pas un cas particulier dans l'univers!
par exemple, a l'échelle atomique, il se produit des évenement particuliers comme la fusion ou la fission. hors ou trouve t on ce genre de phénomene?
dans les centrales nucléaires, mais aussi sur la surface du soleil. Et comme les étoiles sont les principaux composants de l'univers, pourquoi notre univers ne serait il pas lui meme une molécule a la surface d'un soleil beaucoup plus grand?

personnellement, la notion de "protons" en oposition aux électrons, ca me parait foireux, tout comme la théorie du big bang.(avant il y avait quoi? jésus?)

Cette théorie, par contre, de l'analogie entre atome et systeme solaire parait tellement évidente, et structurante, qu'elle s'impose presque.
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le  3-11-2004 à 11:08 #
le noyau et le soleil on tout 2 des sphères qui leur tourne autour
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 11-11-2004 à 17:08 #
Tout ce que vous dites est très interessant, mais il y a un couac dans la théorie de la répétition d'un modèle à l'infini. En effet c'est parfaitement valable si l'on regarde vers l'infiniment grand, mais dans ce cas, que dire de l'infiniment petit ? Ca nz s'applique plus au-delà de l'atome, or on sait qu'il y a plus petit. Si le modèle n'est pas appliqué dans un sens, celui de l'infiniment petit, alors comment savoir s'il l'est dans le sens de l'infiniment grand ? La similitude entre l'atome et le système solaire ne sont alors peut-être qu'une forme de coïncidence liée aux lois physiques que nous connaissont comme la gravité et les forces éléctromagnétiques... Elles sont très différentes l'une de l'autre mais ont des conséquences similaires, respectivement la gravitation des planètes autour du soleil et la gravitation des éléctrons autour du noyau...
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 18-11-2004 à 19:30 #
il faut cependant faire attention les electrons sont de tailles semblables.. Or les planetes sont de tailles variables. Je suis lycéen et je prépare un tpe pour poser le pour et le contre de la réalité de cette similitude. Il se trouve que si tel était le cas on pourrait penser qu'il existe une formule universelle qui relierait tous les phenomenes physiques... Si vous avez quelques conseils au sujet de cette similitude contactez moi je desirerais avoir plus de donner pour mener à bien mon tpe.
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 20-11-2004 à 02:38 #
22-04-2003 --------- 19-11-2004
! Similitude entre le système solaire et l’atome ?

Je suis un enfant dans ce monde, je n’ai que 20 ans (2004)… Le 22 avril 2003, j’ai lancé sur l’Internet cette question. Aujourd’hui, j’ai eu la chance de voir l’opinion de bien de gens. Voici ce qu’il en est de ma part. Premièrement, avant même de regarder l’infiniment grand, plus grand que nous, plus grand que notre monde… L’infiniment petit se trouve à être la base de toute hypothèse spécialement celle-ci. Pour ce qui est de la taille de l’électron, je crois qu’elle n’est qu’hypothétique… Nous avons été capable que tout dernièrement à prendre en photo un électron déterminant ainsi la vitesse qu’elle possède. Je ne suis pas capable de concevoir que nous avons été en mesure de prouvé or de tout doute la taille réel que les électrons peuvent avoir et si oui ou non elle son tous de même taille. Alors, ceci amène à ce demander si un atome et une étoile ne sont pas en fait deux chose beaucoup plus proche que l’on aurait jamais osé imaginer…
À la surface de l’atome tout est chaotique, imprévisible suivant Dieu seul sait quel loi… telle les flammes du soleil… Vibration, onde, champ magnétique, ne sont-ils pas là des éléments commun qui forme les univers que nous connaissons.
La matière n’est-elle pas que l’enveloppe de l’énergie…
La Terre n’est-elle pas que l’enveloppe de l’énergie…
Le soleil n’est-il pas que de l’énergie…
Comment des systèmes peuvent-ils avoir plus d’une étoile ?
Comment des atomes peuvent-ils chercher à se compléter pour s’équilibrer ?
Ne sont-ils pas là deux question similaire… ?

Mon père m’a dit un jour, l’univers s’est comme une explosion sur « pause » !

Je continu de croire que si nous vivons dans un univers dite infini, il va de soi que nous rencontrerons un model qui sera infiniment répété… Autrement, la vie ferait preuve d’une des plus incroyable contradiction… Elle cherche désespérément à prendre le chemin le moins exigent… Mais, elle se compliquerait la vie pour la chose la plus complexe…

Et dans l’autre cas, ce serait affirmer que l’univers n’est pas infini…
Alors dans ce cas, qu’avait-il avant le Big Bang ?
À quoi ressemble la frontière ? De quoi est-elle composé ?
Ou somme-nous ? Qui somme-nous ?
La vie et ses mystères…

Remarquez, il nous est si dure de seulement imaginer dans quel monde nous pourrions peut-être vivre… Alors affirmer qu’une hypothèse est meilleur qu’une autre nous dépasse totalement… Ce sont des histoires pour nous endormire… nous ne pouvons qu’en trouver une plus mélodieuse à nos oreille… La théorie de l’univers est un conte !
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 29-11-2004 à 14:31 #
Le debat est chaud! :=).

Il est vraie que il pourais y avoir une similitude entre atome et system solaire a premier vu.
Se que me decourage de me convaincre vraiement que cela puisse etre vraie et la complexite magestral de l atom.Ce qui est curieux le system solaire en contient tellement .Mais isole les un des autre.

Le lien est la mais si petit quon peut le negligé
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 29-11-2004 à 15:08 #
c'est koi la question sous-jacente ?
serions nous les habitants d'un electron d'un atome qui lui-même etc...le coup de la vache qui rit, quoi....fractal...
la distance entre les électrons et le noyau est , toute proportion gardée bien plus grande que les distances des planetes par rapport au soleil (quelqu'un peut vérifier ?)
deuxio, les orbites des electrons ne sont pas dans un plan mais forment un nuage et différentes couches
AVEZ VOUS REMARQUE LA SIMILITUDE ENTRE LE SYSTEME SOLAIRE ET UNE PARTIE DE PETANQUE ? TROUBLANT NON ?

JOJO
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 29-11-2004 à 18:14 #
Je pense tout de même que la "similitude" entre le système solaire et l'atome sont une forme de "coïncidence", liée aux différentes forces qui régissent l'univers. Il y a des gens ici qui réfutent la théorie du big-bang et vous spéculez quant au statut fini ou infini de l'univers ? Tout d'abord sachez que la théorie du big-bang est presque "prouvée" si tant est qu'il soit possible de prouver quoique ce soit à cette échelle : cf la "neige" sur les écrans télé. Quant au statut de l'univers, il est quasiment certain qu'il est fini : les étoiles dans le ciel nocturne en sont la "preuve" ! Si l'univers était infini, il contiendrait donc une infinité d'étoiles dont la lumière finirait implacablement par nous parvenir. Donc, la nuit, le ciel deviendrait de plus en plus lumineux jusqu'à ne plus être noir du tout ! Or rien de tel n'a été observé jusqu'à présent.
Voilà pourquoi la supposition d'un modèle répété à l'infini est d'ores et déjà difficile à soutenir. Pour ce qui est de ce qu'il pouvait y avoir avant le big-bang, il y a un autre fil de discussion très animé à cause d'une théorie à ce sujet...
Quoi qu'il en soit, je me répète, la similitude entre le système solaire et l'atome n'est que la conséquence de la similitude des effets de la force éléctromagnétique et de la gravité... Il n'y a guère de métaphysique à élaborer là-dessus !
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 29-11-2004 à 18:15 #
Oups, désolée pour le coup de l'anonyme, le message prédédent c'est bien moi !
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 29-11-2004 à 20:11 #
>Desperate: D'accord avec toi, sauf sur ce point:


Quant au statut de l'univers, il est quasiment certain qu'il est fini : les étoiles dans le ciel nocturne en sont la "preuve" ! Si l'univers était infini, il contiendrait donc une infinité d'étoiles dont la lumière finirait implacablement par nous parvenir. Donc, la nuit, le ciel deviendrait de plus en plus lumineux jusqu'à ne plus être noir du tout ! Or rien de tel n'a été observé jusqu'à présent.


Si l'Univers est en expansion, la partie visible pour nous est limitée par la sphère de Hubble. La lumière qui vient de plus loin ne peut pas nous parvenir car elle avance moins vite que l'effet de l'expansion.

D'autre part, plus les étoiles sont éloignées, plus les photons qui arrivent jusqu'à nous sont "dilués". Donc meme sans sphère de Hubble et avec un Univers infini, le ciel ne serait pas lumineux, car au bout d'une certaine distance il n'y aurait plus aucune chance que le moindre photon ne nous parvienne.

Ben
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 29-11-2004 à 21:37 #
bonsoir
Une précision la "neige" sur les écrans de télé n'a que peu à voir avec la cosmologie elle résulte majoritairement et bêtement du bruit des étages amplificateurs , ce bruit est proportionnel à la constante de Boltzmann et à la température absolue .
CF:http://www.iut.u-bordeaux1.fr/geii/pdf/cours7.pdf entre autres !
Le cas Arno et Penzias (bruit de fond cosmologique) à été mis en évidence car leur ampli travaillait à très basse température (< 3°K) si mes souvenirs sont exacts.
Le bruit blanc d'un télé "neige" correspond au "souffle" d'un récepteur FM accordé en dehors d'un émetteur. Pas de Nobel en vue avec tout ça.
bye
JR
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 29-11-2004 à 22:33 #
JR> Dommage, je m'y voyais déjà !

Ben> C'est pas idiot ce que tu dis, mais un univers en expansion n'est pas un univers infini ! S'il est en expansion, alors par la force des choses il est fini, car l'infini ne peut pas grandir! C'est contradictoire !
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 30-11-2004 à 01:53 #

Ben> C'est pas idiot ce que tu dis, mais un univers en expansion n'est pas un univers infini ! S'il est en expansion, alors par la force des choses il est fini, car l'infini ne peut pas grandir! C'est contradictoire !


Oui ca semble contradictoire, mais l'expansion est, en quelque sorte, une augmentation de la dilution des galaxies. Imagine un Univers infini, dans lequel les galaxies sont relativement proches. L'expansion éloigne ces galaxies les unes des autres, mais l'Univers reste infini.

Voila pour la théorie. Mais dans la pratique, il est difficile d'associer le concept d'infinité avec la réalité physique de notre Univers. Par définition, on ne pourra jamais prouver que l'Univers est infini, puisque il serait impossible de le mesurer en entier C'est pourquoi on préfère généralement l'hypothèse d'un Univers fini.

Ben
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 30-11-2004 à 18:17 #
Tu insinues donc qu'il n'existe qu'un amas "ponctuel" de galaxies dans un endroit donné de l'univers infini et que ces galaxies s'éloignent les unes des autres, ai-je bien compris ?
Parce que si c'est la cas, je trouve ça hautement improbable et terriblement présomptueux, d'autant plus si on considère l'univers comme infini. En effet, cela impliquerait que dans un espace infini, il y a un endroit ou se serait produit une "naissance" de la matière, et cette matière subit à présent les effets de l'expansion. Soit, mais dans ce cas, ne devrait on pas voir les étoiles s'éloigner de plus en plus jusqu'à les perdre totalement ? A l'inverse de l'exemple que je donnais tout à l'heure, le ciel dans ce cas s'assombrirait de plus en plus, et bien que je sois à des années lumières de tout connaitre en matière d'observation, je ne crois pas qu'un tel phénomène aie été observé. Alors bien sûr on peut admettre qu'il y ait eu plusieurs "Big-Bang" à divers endroit de l'univers qui feraient que l'on distingue également les étoiles provenant de ces "naissances de matière" voisines. Mais dans ce cas, ces "naissances" auraient donc eu lieu toutes à la même période, et toutes dans un domaine observable (pour nous pauvres hères) ? Ou bien veux-tu dire qu'il y en ait d'autres en ce moment même et d'autres à venir, mais que nous sommes incapables de nous en apercevoir dans l'infini univers ? Pourquoi pas, mais je crains que l'on ne rejoigne peu à peu la science-fiction la, non ? Il y a trop de choses qui ne concordent pas, trop de heureux hasards, pour que j'adhère à cette théorie. A moins que je ne me sois fourvoyée dans mon interprétation de ton précédent post. Certes la notion d'infini est par elle même difficile à concevoir, mais en faisant un (petit) effort d'abstraction, c'est faisable. Cependant j'ai du mal à la faire coller avec ce qu'on le "sait" de l'univers...

[ Ce message a ete modifié par : : Desperate le 30-11-2004 18:18 ]
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le  1-12-2004 à 20:59 #

Tu insinues donc qu'il n'existe qu'un amas "ponctuel" de galaxies dans un endroit donné de l'univers infini et que ces galaxies s'éloignent les unes des autres, ai-je bien compris ?


Pas forcément, l'univers pourrait aussi être infini avec un nombre infini de galaxies qui s'éloignent. Mais je t'accorde que ce serait plus du domaine de la science fiction, ou des mathematiques pures, que de la physique. En fait mon but n'était pas de défendre cette théorie mais seulement d'expliquer pourquoi le principe du ciel devenant de plus en plus lumineux (alias "paradoxe d'Olbers") ne prouvait pas que l'univers est fini.


Soit, mais dans ce cas, ne devrait on pas voir les étoiles s'éloigner de plus en plus jusqu'à les perdre totalement ?


Je pense que c'est ce que l'on observe, non pas les étoiles mais les galaxies qui s'éloignent (ou, plus précisement, l'espace qui se dilate entre elles). Le ciel ne s'assombrira que très peu, car nous resterons à peu près à la meme distance des étoiles de la voie lactée, auquelles nous sommes liés par la gravitation.

Mais si la théorie de l'effet de l'expansion sur les etoiles/planetes (citée par Igor Bogdanov dans l'autre fil de discussion) se vérifie, alors effectivement, le ciel va progressivement s'assombrir (cela prendra tout de meme des milliards d'années)

Ben
Re: similitudes entre un systeme solaire et un atome
le 19-12-2004 à 15:08 #
Bonjour je suis tombé par hasard sur ce forum fort intéressant, et j’y constate une tentative de faire une similitude avec notre système solaire et l’atome de matière.
Alors là, je ne pense pas que cela soit possible, à moins que ce que j’ai appris autrefois soit changé, mais à ma connaissance, l’électron de l’atome gravite autour de son noyau à la vitesse de 300000 kms, et de plus en passant par toutes les orbites en même temps.
Ne croyez-vous pas que l’atome serait plutôt de nature ondulatoire, que corpusculaire ?




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Les objets du système solaire
"Longueur" du Système Solaire
position du Barycentre du systeme solaire
Une représentation du système solaire sur une année
Pourquoi notre système solaire est-il "plat" ?