Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
9

Astronomes débutants : quel matériel choisir ?

le 14-01-2010 à 10:51 #
Astronomes débutants : quel matériel choisir ?

Lunette ou télescope, que choisir ? Diamètre et longueur focale, j'y comprends rien... Quel prix mettre ? Ai-je besoin d'une monture, laquelle ?


Salut les intern'hôtes,

Ce mois ci, je comptais vous proposer un Tuto ludique mais finalement, je vous ressers un p'tit coup d'astro. Régulièrement, quelqu'un demande des conseils pour l'achat de matériel d'astronomie. Voici donc un tutoriel qui vous explique les grandes lignes caractéristiques des différents instruments pour pouvoir faire votre choix.

1) Âge minimum
On ne vous le dira jamais assez : bien que l'astronomie soit une pratique plutôt ludique, le matériel requit n'est pas et ne sera jamais un jouet. Raison pour laquelle je déconseille fortement l'acquisition de matériel avant l'adolescence. Si toutefois vous voulez investir avant l'âge, achetez une bonne paire de jumelle. Celle-ci pourra aussi vous servir pour observer la nature et, dans le pire des cas, vous n'aurez aucun mal à la revendre. Ce qui n'est pas le cas d'un télescope, par exemple.

2) Où acheter ?
Pour les mêmes raisons, ne jamais acheter son matériel dans un magasin de jouet ni au supermarché. Adressez-vous à un spécialiste (il y en a dans toutes les villes.) Un bon moyen de savoir si vous avez affaire à un escroc : le grossissement de l'instrument ne doit jamais être un argument de vente (on verra plus loin pourquoi.)
Attention aussi au matériel d'occasion, j'en connais quelques uns qui se sont bien fait rouler dans la farine (matériel usé, plein de jeu, voilé, etc...) N'achetez pas à un particulier mais adressez-vous au club du coin.

3) À quel prix ?
Il y a quelques petits engins à partir de 80 euros mais je recommande de mettre un minimum de 150 euros, ce qui vous permettra d'acquérir un instrument avec un diamètre suffisant pour faire de belle découvertes.
- Les marques qui font du bas de gamme fiable sont Meade, Kepler, Perl, Perl-Vixen, Celestron et Sky-watcher.
- Les marques haut de gamme : Takahashi, Intes micro et Trassud.

4) Notions de bases pour choisir

4.1 Le diamètre, comme son nom l'indique, est le diamètre de l'objectif, plus celui-ci est grand plus il y rentre de lumière... et vu qu'en astro c'est la lumière qu'on observe, l'importance de ce critère est évidente.
- Diamètre lumière.
Certains objets (comme les planètes de notre système solaire) sont très lumineux, un petit diamètre suffira pour les observer. Une ouverture importante est nécessaire pour observer des objets diffus (les galaxies et les nébuleuses.)

4.2 La longueur focale correspond à la distance à laquelle l'image vas être focalisée (concentrée) pour pouvoir être observée par l'oculaire. Cette distance correspond en gros à la longueur de l'objectif, plus il est long (je simplifie) plus cette distance grossira l'image focalisée.
- Focale grossissement.
Il est à noter que grâce à un système de renvois, les télescopes mesurent bien moins que la focale annoncée.

4.3 Le rapport d'ouverture est le résultat de la division focale/diamètre. Pour comprendre ce rapport, imaginez-vous regarder dans différents tubes en PVC : pour un Ø 100 mm sur une longueur de 50 centimètres vous aurez plus de lumière que si vous avez une longueur de 5 mètres.
- Rapport faible : Instrument lumineux mais faible pouvoir grossissant pour regarder les objets diffus (nébuleuses, galaxies, amas stellaires.) Exemple f/d = 4.
- Rapport fort : Instrument peu lumineux mais fort pouvoir grossissant pour regarder les objets lumineux (planètes du système solaire.) Exemple f/d = 15

Vous pouvez bien entendu choisir un instrument "passe-partout" (mais bâtard car il ne sera bon ni dans un cas ni dans l'autre) avec un rapport f/d = 8.

5) Alors... jumelles, lunette ou télescope ?

5.1 Les jumelles
Vous seriez surpris de constater tout ce que l'on peut observer avec une bonne paire de jumelle (7 X 50 par exemple). Détails de la surface lunaire, amas stellaires, galaxie d'Andromède, et (appuyé sur le capot de la voiture ) les satellites Galiléens de Jupiter.
Avantages : Rapport qualité / prix intéressant, facilité de transport, faible encombrement, solidité, polyvalence, facilité de revente.
Inconvénients : Très faible grossissement.

5.2 Les lunettes

Comme on le voit sur le schéma, la focalisation de l'image se fait grâce à une lentille.
- Avantages : premier prix, robustesse, calme des images, facilité d'emploi, performant en observation planétaire.
- Inconvénients : Prix exorbitant en dessus de 150 mm d'ouverture (à cause du coût de la lentille), ne convient pas pour l'observation du ciel profond (à cause de son faible diamètre.)

5.3 Les télescopes (Newton)

Comme on le voit sur le schéma, la focalisation de l'image se fait grâce à deux miroirs (l'un concave et l'autre plan.)
- Avantages : Luminosité, prix abordables jusqu'à 300 mm, possibilité de polir sois-même son miroir pour obtenir des diamètres jusqu'à 600 mm.
- Inconvénients : position d'observation parfois très malcommode (quoique ceci ne fasse pas l'unanimité ), fragilité, sensible aux turbulences.

6) Les montures
Par un système mobile sur deux axes, elles stabilisent l'observation tout en permettant de suivre l'objet visé.

Il en existe trois sortes :

6.1 Monture altazimutale
Ses deux axes (vertical et horizontal) ne concordent pas avec la rotation terrestre.
- Avantages : mise en station aisée, prix modeste, accueille de gros diamètres (jusqu'à 600 mm d'ouverture pour les montures Dobson.)
- Inconvénients : Demande une connaissance parfaite du ciel pour observer les objets invisibles à l'oeil nu, une certaine habitude est requise pour compenser le mouvement terrestre, l'observation à plusieurs est malaisée (car l'objet sort très rapidement du champs de vision, surtout à fort grossissement.)

6.2 Monture équatoriale
Ses deux axes sont inclinés pour correspondre avec l'axe de rotation terrestre et sa perpendiculaire. Il en résulte un important porte-à-faux équilibré avec des contrepoids. Voir le paragraphe B de ce Tuto pour une explication de cette monture.
- Avantages : Suivi d'un objet très aisé (pratique lors d'une observation en groupe), motorisation possible, possibilité de trouver un objet grâce à ses cordonnées.
- Inconvénients : Plus complexe qu'une altazimutale donc plus chère et plus fragile, mise en station pas évidente (voir ICI), n'accepte pas de tube > 300 mm (à cause de son porte-à-faux important), sensible aux vibrations.

6.3 Monture GoTo
Avec cette monture à pointage automatique, vous entrez dans la société de consommation : le "tout, quand j'veux". Je déconseille ! L'observation astronomique nécessite un certain temps (10 à 30 minutes) d'observation pour chaque objet. Le fait que vous ayez eu beaucoup de patience pour trouver cet objet sans GoTo vous apprendra à respecter le temps qui lui est imparti.
- Avantages : très pratique.
- Inconvénients : Prix dissuasif, n'accepte pas les tubes de moyen ni gros diamètre (sauf si vous investissez dans du matos catadioptrique = très cher), assistanat (ou comment faire de l'astro sans jamais faire l'effort de ne rien comprendre.)

7) Les oculaires
Puisqu'il s'agit d'un tutoriel pour débutant, je ne parlerais pas ici des différentes sortes d'optiques dont sont constitués les oculaires. Sachez surtout qu'ils sont désignés par leur longueur focale, usuellement de 40 mm jusqu'à 4 mm.

Vous devez savoir plusieurs choses.

- L'oculaire détermine ainsi le grossissement : focale de l'objectif (voir 4.2) / focale de l'oculaire. Exemple, un télescope de 1000 mm équipé d'un oculaire de 10 mm vous procure un grossissement de 100 X.
- Plus la focale de l'oculaire est courte plus le champ est réduit rendant l'observation malaisée et de piètre qualité. J'ai un 6 mm dont je ne me sert jamais. Vous ne pourrez donc pas compenser la manque de longueur focale de l'objectif par celle des oculaires (raison pour laquelle une lentille Barlow ne sert à rien.) Il faut choisir.
- Ne cherchez pas les fort grossissement, la plus part des observations se font à moins de 100 X (50 X pour les objets diffus, 80 X pour les amas globulaires et 100 X pour les planètes.)
- Dernière chose, de nouveau oculaires grand champs (hyperion) sont arrivés sur le marché à des prix très abordables : un vrai bonheur !

8) Ultime conseil
Même si vous êtes adulte, n'hésitez pas à commencer avec un scooter. Quand vous serez suffisamment familiarisé avec les concepts énoncés ci-avant (rien ne vaut la pratique) vous pourrez choisir entre un 900 SS, un 1340 sportser ou une R 1200 !

Voili, voila... vous savez tout. Any questions ?
Nérouje

(Modifié par nerouje le 15-01-2010 à 09:04)
Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le 15-01-2010 à 11:13 #
Allo ! Allo ! Allo ?!?



N.
Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le  3-02-2010 à 10:44 #
Salut
Bien joué!
J'attends mon déménagement final et je m'y mets
Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le  3-02-2010 à 11:04 #
Surtout que le Cantal est l'endroit idéal pour faire de l'astronomie.
De plus de 4h à 6h du matin, l'hiver, c'est le moment idéal pour l'observation du ciel profond .
Mais avant de te lancer télécharge l'autre tuto de N.
Pour la mise en station ça aide .


Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le  3-02-2010 à 11:49 #

Le  3-02-2010 à 11:04, Ali_Gator :
Surtout que le Cantal est l'endroit idéal pour faire de l'astronomie.
De plus de 4h à 6h du matin, l'hiver, c'est le moment idéal pour l'observation du ciel profond . .
Mais avant de te lancer télécharge l'autre tuto de N.(l'est z'ou?)
Pour la mise en station ça aide .


Je piquerais tous les renseignements possibles

tient! tant que je suis la!
*Nerouge...tu peu nous renseigner sur...je ne sais pas comment cela s'appelle..mètre deux ou trois télescopes en batteries..?
Il y a des distances entre eux.. mini..maxi..?
Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le  3-02-2010 à 12:09 #
T'as l'intention de voir l'Univers en 3D ...



Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le  3-02-2010 à 12:41 #

Le  3-02-2010 à 12:09, Ali_Gator :
T'as l'intention de voir l'Univers en 3D ...


Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le 24-08-2011 à 20:34 #
Bonjour à tous,

J'ai récemment fait l'acquisition d'un télescope 200/800 et quelques oculaires, le tout d'occasion (un 40mm, un 25mm, un 20mm, un 10mm et un 5mm)

Après quelques test sous le ciel nocturne je peux confirmer les dires de Nerouje : mon objectif de 5mm est vraiment limite. J'ai observé Saturne et Jupiter, et même si le zoom était puissant (me permettant de voir les bandes nuageuses de Jupiter, ses 4 satellites galiléens, anneaux de Saturne, etc) l'observation était difficile : un mouvement trop brusque de l’œil dans votre orbite et vous ne voyez plus rien, il faut rester vraiment immobile et parfaitement dans l'axe. De plus l'image contenait des aberrations chromatiques et des déformations sur les bords de l'image. Enfin, avec un zoom aussi puissant il faut que le réglage de la monture ai été parfait car l'objet bouge assez vite (à cause de la rotation de la Terre)

Quand on parle d'oculaires on parle souvent de pupille de sortie, c'est en fait la taille de l'image qui sort de l'oculaire pour venir dans vote œil. Elle se calcule comme ceci :

Pupille de sortie = Focale de l'oculaire / (Focale du télescope / Diamètre du télescope)

Pour ma part, je possède un oculaire de 5mm et un télescope de 200/800. Donc dans mon cas la pupille de sortie = 5/(800/200) = 1,25mm.

L'image qui va se former à la sortie de l'oculaire est donc très petite... la limite est en théorie de 0.5mm mais je vous assure qu'avec 1mm c'est déjà juste. Surtout qu'avec un 200mm d'ouverture peu de lumière forme cette image et qu'elle sera donc assez sombre.
Évidement, ça peut changer selon la qualité de vos oculaires, le mien n'était pas de très bonne qualité non plus.

Moralité : avant d'acheter des oculaires pour vos télescopes, familiarisez-vous avec votre matériel et/ou demandez à un astronome amateur (au club astro le plus proche de chez vous ou sur ce forum), la communauté est sympa et il sera ravi de vous aider, j'en suis sûr :)

Shaede

Edit : Orthographe

(Modifié par Shaede le 24-08-2011 à 21:43)
Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le 25-08-2011 à 19:10 #
Salut Shaede,

Cette histoire de pupille de sortie peut paraître superfétatoire au profane mais elle est d'une importance primordiale. Le choix de l'oculaire (selon votre instrument) va influencer la quantité de lumière récoltée par votre œil (ne pas oublier que l'on observe de la lumière !)
Pour résumer : connaître la pupille de sortie permet de savoir quel oculaire est utilisable avec son instrument. Quand la pupille de sortie est égale à celle de son œil (+/- 6 mm), alors toute la lumière récoltée par l'instrument est utilisée, si la pupille est plus grande ou plus petite, une partie est perdue.
Pour en savoir plus.
Re: Astronomes débutants : quel matériel choisir ?
le 15-09-2011 à 15:22 #
Y' a rien de plus beau que de regarder le ciel, lors d'une nuit bien étoilé? moment magique




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Quel site sont les plus simples pour les débutants en astro ?
Quel telescope choisir ? (débutant)
Quel télescope choisir pour bien débuter?
La Chaîne Vidéo pour les Astronomes Amateurs!
materiel d'astronomie