Un problème, une question ?

Lancer un fil!
1

Lovely-faces.com admet utiliser des profils Facebook pour étayer son site.

Internet Lovely-faces.com admet utiliser des profils Facebook pour étayer son site.
- (g+) , le 5/02/2011.

Selon les créateurs du site lovely-faces.com, celui-ci aurait été fondé grâce à plus de 250 000 profils Facebook, des comptes qui ont été utilisés sans avoir eu la permission des internautes concernés. Facebook avait expliqué qu'il ne comptait pas laisser passer ceci, et indiquait mener une action prochainement. Les créateurs de Lovely-faces.com ont expliqué que les profils du réseau social ont été filtrés de manière à faciliter les rencontres de célibataires. Ce n'est pas la première fois que des informations de ce type sont utilisées. Pour le moment, le site n'est pas accessible, et les personnes dont le profil a été mis en avant pourront se désinscrire sur demande à lovely-faces.com, comme indiqué par les créateurs.




Pour noter ou commenter cet article, vous devez vous connecter.
le  5-02-2011 à 15:17 #
Après avoir lu ça, ma confiance en Facebook n'a pas varié.
Re: Lovely-faces.com admet utiliser des profils Facebook pour étayer son site.
le  5-02-2011 à 20:58 #
J'ai pu me rendre sur le "fameux" site. Affreux, pour un site de rencontre, les photos sont affreuses et toutes du même style (évidemment s'ils on zoomé sur les figures - de facebook - , qualité 15k, c'est normal) Recherche homme = trouvé des hommes s'appelant Déborah !! n'importe quoi, feront faillite même sans procès
Anon139957
Profil Censuré
Re: Lovely-faces.com admet utiliser des profils Facebook pour étayer son site.
le  7-02-2011 à 21:01 #
Facebook avait expliqué qu'il ne comptait pas laisser passer ceci, et indiquait mener une action prochainement.

Et mon cul c'est du croustibat.




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


100 millions de profils Facebook en fuite sur le Web !
Facebook organise un concours pour cracker la sécurité du site.
L'IEA admet la responsabilité des combustibles fossiles
Apple admet avoir fait travailler des enfants
Facebook privacy notice - un nouveau canular circule sur Facebook