Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

L’acupuncture dans le traitement de la maladie de Parkinson ?

Médecine L’acupuncture dans le traitement de la maladie de Parkinson ?
- , le 7/02/2007.

L’acupuncture est utilisée depuis des centaines d’années dans les pays du soleil levant, aussi bien pour traiter les maladies que la douleur. Placebo ou efficacité réelle ? Dans le cas de la maladie de Parkinson, une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Séoul indique que l’acupuncture semble avoir un effet.

La maladie de Parkinson touche 6 millions de personnes dans le monde. Cette maladie se caractérise par des troubles du mouvement, associés à un bas niveau de dopamine (un neurotransmetteur impliqué dans la transmission du message nerveux).

Afin de voir si l’acupuncture avait un quelconque effet, les chercheurs ont constitué trois groupes de souris :
- un soumis à de l’acupuncture chaque jour (les deux points utilisés étaient considérés comme impliqués dans le mouvement des muscles).
- un groupe où les deux points n’avaient aucun effet au niveau des muscles
- un groupe témoin, non traité par l’acupuncture.

Puis ces souris ont reçu quotidiennement l’injection d’une molécule responsable de la destruction des cellules fabriquant la dopamine. Après 7 jours de traitement, le taux de dopamine avait fortement chuté sauf dans le groupe ayant eu les points d’acupuncture adéquates, où le taux resta proche de 80%.

Le mécanisme d’action de l’acupuncture est inconnu. Cependant, d’autres recherches semblent indiquer qu’il existerait un phénomène de rééquilibrage des substances chimiques du cerveau. Alors peut-on transposer ce résultat à l’homme ? Pour l’instant, l’essai clinique réalisé avec l’être humain ne permet pas de conclure, la taille de l’échantillon étant insuffisante.

Emettons l’hypothèse que l’effet est réel, alors se pose la nécessité de diagnostiquer tôt la maladie. En effet, l’acupuncture maintient un taux de dopamine, mais ne permet pas de le restaurer. A part ceci, il sera possible d’envisager cette thérapie en complément des traitements « classiques », et ainsi augmenter l’espérance de vie des patients.

Source: Nature


Pour noter ou commenter cet article, vous devez vous connecter.




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Les mouvements volontaires des yeux, nouvel indicateur du contrôle postural dans la maladie de Parkinson ?
Nouveau revers dans le traitement de la maladie d'Alzheimer
Parkinson, aussi, maladie professionnelle.
La maladie de Parkinson, les grippes et les vibrations.
Les pesticides provoquent la maladie de Parkinson