Un problème, une question ?

Lancer un fil!
1

L'impact de la classe moyenne sur la planète

Economie L'impact de la classe moyenne sur la planète
- , le 7/05/2013.

Sir David King, ancien conseiller du gouvernement de Sa Majesté en Angleterre, avertit qu'une menace importante pour la sécurité globale et l'environnement est l'accroissement de la classe moyenne. Ce phénomène augmente la compétition pour les ressources sur les marchés : pétrole, nourriture et autres matières premières.

Ainsi, selon lui, ce n'est pas tant le nombre de gens sur la planète qui compte, mais combien de consommateurs de téléphones portables et autres gadgets ou de gens à la pompe. La croissance de la population sur un siècle est assez vertigineuse (1,5 milliard en 1900 à 7 aujourd'hui), mais c'est surtout le changement de style de vie qui a un impact. La classe moyenne peut être définie comme ceux qui dépensent entre 10 à 100 dollars par jour. Son importance a atteint 1 milliard en 2000 pour environ 2 milliards aujourd'hui ! On s'attend à ce que cette classe moyenne atteigne les 4,8 milliards en 2050. On peut alors légitimement s'interroger sur le fait que la planète a ou non la capacité de soutenir une telle croissance (de consommation).

L'impact de la classe moyenne sur la planète



Il y a déjà des signes inquiétants de pression sur les marchés des ressources. L'eau est un bon exemple, tant en surface que dans les nappes aquifères. Certains pays peu dotés en eau potable en viennent à la dessaler de l'eau de mer, ce qui est un processus très gourmand en énergie (alimenté souvent par les centrales à charbon).

On peut voir ainsi la différence entre la crise économique actuelle et celle que l'on connait de nos jours. Les prix des biens essentiels de consommation n'ont pas baissé, ce qui n'était pas le cas lors de la dépression qui avait suivi le crash de 29 : les prix avaient chuté et cela avait été un des éléments pour revenir à la normalité.

Lors de notre récession, les prix des biens de consommation courants sont restés élevés, surtout en raison de la classe moyenne en croissance, en particulier en Asie et dans le Pacifique, mais aussi en Afrique. De même, selon lui, pour les prix restés élevés du pétrole, soutenus par une demande forte.

L'impact de la classe moyenne sur la planète



Les nations peuvent-elles trouver un équilibre avec un prix de l'énergie aussi élevé sans compter sur les autres ressources ? On peut trouver d'autres ressources ou changer les manières de faire et réaliser du développement durable. Le souci reste l'inertie : toutes les infrastructures créées sur un modèle obsolète, et un état d'esprit du grand public qui a tendance à être conservateur.

Si l'on réussit à dépasser cette inertie et réaliser des industries « vertes », cela pourrait donner un coup de « boost » aux nations qui ont souvent externalisé leurs industries. Selon King, la surpêche est un cas typique de quelque chose qui peut être géré correctement avec de la bonne volonté. King connaît bien le Rwanda, dont il est devenu le conseiller et voit les progrès à vue d'oeil, en particulier sur la réduction des besoins en pétrole à importer. La Chine fait également des progrès alors que sa classe moyenne explose.


Pour noter ou commenter cet article, vous devez vous connecter.
le  7-05-2013 à 23:21 #
On peut voir ainsi la différence entre la crise économique actuelle et celle que l'on connait de nos jours. Les prix des biens essentiels de consommation n'ont pas baissé, ce qui n'était pas le cas lors de la dépression qui avait suivi le crash de 29 : les prix avaient chuté et cela avait été un des éléments pour revenir à la normalité.


Mais pourquoi baisserait'il alors que l'on prête de l'argent aux spéculateurs rebaptisés "investisseurs" ?

il faut, pour comprendre la non baisse des prix, s'interroger sur les pénuries organisés !

Pour le reste c'est un discours malthusien classique et ridicule.

Si ce brave monsieur King est concerné par les manque de matière première, qu'il s'intéresse à la durée de vie des produits, ceci dit quels sont aujourd'hui les matières premières dont nous ne pouvons pas satisfaire la demande ?
²
A part les terres "rares" je n'en vois pas, et les terres rares sont présentes dans bien des endroits elles n'ont simplement pas été extraites car qui peut être moins cher que la Chine ?

l'eau est en effet un bon exemple il suffit de demander à ceux qui ont les pieds dans l'eau un peu partout dans le monde
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  8-05-2013 à 07:01 #
Mais oui, Rokag c'est bien connu, la terre est de dimension infinie et les ressources sont illimitées.
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  8-05-2013 à 12:09 #

Le  8-05-2013 à 07:01, @coltrane :
Mais oui, Rokag c'est bien connu, la terre est de dimension infinie et les ressources sont illimitées.


C'est donc cela ta réponse à ma question .

quels sont aujourd'hui les matières premières dont nous ne pouvons pas satisfaire la demande ?

Utiliser une remarque de bon sens cache une autre remarque de bon sens, à savoir que les différents matériaux dont nous faisons l'extraction ne disparaissent pas.

La seule chose qui disparaît c'est l'énergie fossile mais nous sommes TRES TRES loin d'en voir le bout et si dans 2000 ans nous n'avons pas trouvé un moyen pour convertir de l'énergie solaire ou maîtriser la fusion alors oui, il seras temps de s'inquiéter.

Vu nos avancés en génie génétique je ne serai pas surpris que nous soyons capable de fabriquer des plantes capables de fabriquer et stocker de l'énergie électrique voir de créer des réseaux de distributions d'ici là.

C'est donc un discours malthusien destiné à un public ignare (et consciencieusement maintenue dans cet état) que l'on terrorise pour lui faire accepter l'inacceptable !

La "nécessaire injustice"
Le "nécessaire eugénisme"
L'"indispensable euthanasie"





(Modifié par rokag3 le 08-05-2013 à 12:09)
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  8-05-2013 à 17:52 #

Ma demande : des poissons de plus de 5 cm que je puisse voir sur la côte d'Azur avec juste mon masque et mon tuba.

Dans ma jeunesse (il y a 20 ans), j'ai eu la chance de voir passer un mérou et c'était déjà le panard total...
Remarque : c'était peut-être moi le "touriste perturbateur"...

Ouh là, c'est le poisson qui se mord la queue
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  8-05-2013 à 21:46 #

Le  8-05-2013 à 17:52, @newtoon :
Ma demande : des poissons de plus de 5 cm que je puisse voir sur la côte d'Azur avec juste mon masque et mon tuba.

Dans ma jeunesse (il y a 20 ans), j'ai eu la chance de voir passer un mérou et c'était déjà le panard total...
Remarque : c'était peut-être moi le "touriste perturbateur"...

Ouh là, c'est le poisson qui se mord la queue


Là au moins tu marques un point !

Mais si tu vas dans les parcs à poisson des saumons de >5 cm c'est pas ce qui manque et des bars et des daurades etc...
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  8-05-2013 à 21:52 #

Le  8-05-2013 à 21:46, @rokag3 :

Là au moins tu marques un point !

Mais si tu vas dans les parcs à poisson des saumons de >5 cm c'est pas ce qui manque et des bars et des daurades etc...


Pour info pour nos lecteurs, la pisciculture n'a pas que des avantages + cet article pertinent du Time.

On oublie souvent que le modèle est que pour faire grandir des gros poissons (pour nos assiettes), on en pèche bien plus de plus petits dans l'océan pour les nourrir...

Au bout du compte, nous déstabilisons facilement tout un écosystème si on ne prend pas de précautions.

Moi, je dis que la seule solution, c'est de manger du "soleil vert"



Rokag, il est temps pour nous deux d'aller regarder un petit film sur la nature d'antan.



(Modifié par newtoon le 08-05-2013 à 21:58)
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  8-05-2013 à 22:03 #
une approche intelligente soucieuse de rentabilité n'oubliera pas de profiter des élevages de poissons

exemple

http://eartheasy.com/blog/2010/09/fish-farms-that-mimic-nature/

mais la nature le fait déjà ici en Grèce autour des parcs à poisson il y a un max de poissons qui gravitent
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  8-05-2013 à 23:26 #
quels sont aujourd'hui les matières premières dont nous ne pouvons pas satisfaire la demande ?

Il en sera toujours ainsi.

Je vais te donner un simple exemple le cuivre.
Extrait
La baisse de teneur du minerai extrait est le thème récurent du marché du cuivre, limitant l’augmentation de la production de métal raffiné. Le taux moyen de métal contenu dans le minerai de cuivre est ainsi passé de 1,47% dans les années 1990 à 1,20% dans les années 2000. Pour les années 2020 il pourrait tomber sous les 1%, à 0,98% précisément, malgré un rebond attendu à court terme suite à l’ouverture de plusieurs nouveaux projets.
Juste une question: tu sais quelle était la teneur en cuivres des premiers gisements exploitées?

Utiliser une remarque de bon sens cache une autre remarque de bon sens, à savoir que les différents matériaux dont nous faisons l'extraction ne disparaissent pas.

C'est vrai, mais lorsque les objets de la vie quotidienne sont composés de multiples matériau mélangés les uns aux autres, récupérer chacun d'entre eux devient une tâche quasi-impossible.

La seule chose qui disparaît c'est l'énergie fossile mais nous sommes TRES TRES loin d'en voir le bout et si dans 2000 ans nous n'avons pas trouvé un moyen pour convertir de l'énergie solaire ou maîtriser la fusion alors oui, il seras temps de s'inquiéter.

La croissance de la demande en énergie est de l'ordre de 2,5% par an. Cela représente un doublement tous les 28 ans environ.
En 2000 ans, à ce rythme la consommation aura doublé à peu près 70 fois, c'est à dire qu'elle représentera 2^70 fois la consommation actuelle ou plutôt 10^22 environ.
D'après mon lien, la consommation actuelle est de 390 Tep par seconde.
1 Tep = 41,86* 10^9 Joules.
Donc, dans 2000 ans, on aura donc comme consommation: 10^22*41,86*390 J soit de l'ordre de10^26 J toute les seconde. Ce qui donne donc une puissance de 10^26 W.

Pour information, la puissance reçue par la terre provenant du soleil est de l'ordre de 10^17 W

Autrement dit, les besoins de l'humanité dans 2000 ans seraient équivalents à l'énergie solaire reçue par un milliard de Terres.

Pourquoi ce calcul? Simplement pour te rappeler que dans une croissance exponentielle, on est souvent beaucoup plus proche du bout qu'on peut le croire.
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  8-05-2013 à 23:44 #
Pour le cuivre la situation est tellement catastrophique que les cours s'effondrent (j'ai fait rembobiner un moteur le prix du cuivre était négligeable) et mes tubes pour air conditionné ne m'ont pas ruiné

les métaux se récupèrent très très bien et mieux encore dans le futur!

Pour l'énergie tu oublie que nos rendements s'améliorent PWM pour les moteurs électriques LED pour l'éclairage pompe à chaleur pour le chauffage induction pour la cuisine etc...

Si l'on considère les réserves de gaz, de charbons et d'hydromethane on est cool

mais il y a encore le thorium bref on est pas près de tomber en panne désolé de ne pas verser dans le catastrophisme à la mode!

Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 07:14 #
Comment se contredire par Rokag:

Mais pourquoi baisserait'il alors que l'on prête de l'argent aux spéculateurs rebaptisés "investisseurs" ?
il faut, pour comprendre la non baisse des prix, s'interroger sur les pénuries organisés !


Pour le cuivre la situation est tellement catastrophique que les cours s'effondrent (j'ai fait rembobiner un moteur le prix du cuivre était négligeable) et mes tubes pour air conditionné ne m'ont pas ruiné


Alors les cours sont manipulés par les investisseurs ou pas?
Je vais te donner une piste: la spéculation joue surtout sur les variations de court terme.

les métaux se récupèrent très très bien et mieux encore dans le futur!

D'ailleurs, la récup fonctionne si en qu'on est en train de fermer les mines dans le monde entier.

Pour l'énergie tu oublie que nos rendements s'améliorent PWM pour les moteurs électriques LED pour l'éclairage pompe à chaleur pour le chauffage induction pour la cuisine etc...

Malgré cela, la demande en énergie ne cesse de croître, c'est sûrement un complot des spéculateurs.

Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 13:26 #
Alors les cours sont manipulés par les investisseurs ou pas?
Je vais te donner une piste: la spéculation joue surtout sur les variations de court terme.

Le cuivre est simplement un mauvais exemple puisque directement lié à la fabrication de nouveaux objets qui en consomment de moins en moins

Mais les spéculateurs savent que l'on doit manger alors ça donne ça http://www.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2012-2013/chronique.asp?idChronique=276827


Pour l'énergie tu oublie que nos rendements s'améliorent PWM pour les moteurs électriques LED pour l'éclairage pompe à chaleur pour le chauffage induction pour la cuisine etc...

Malgré cela, la demande en énergie ne cesse de croître


Ces techniques en sont à leur tout début sur le marché les panneaux de OLED par exemple ne sont pratiquement pas utilisés.

Mais il est évident que ton mode de calcul de l'accroissement des besoins énergétique est volontairement catastrophiste et parfaitement imbécile!


Ajout du 09-05-2013 à 13:38:

Pour l'effet rebond :

La voiture est un excellent exemple, une 2CV par exemple ne pourrait plus être homologué, on nous impose un maximum d'équippement.

Perso je serais acheteur pour une voiture plus légère avec parebrise en plastique tôle en inox sans peinture absence de lève vitre électrique d'air bag etc...
La sécurité serait assuré par la diminution de la masse et donc de son moment (freinage et changement de direction plus rapide)

Mais au contraire on nous impose des véhicules de plus en plus lourds et qui nous l'impose ?
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 15:22 #
Concernant le cuivre, tu n'as pas répondu à ma question: quelle était la teneur en cuivre des premiers gisements utilisés historiquement?

Mais il est évident que ton mode de calcul de l'accroissement des besoins énergétique est volontairement catastrophiste et parfaitement imbécile!


Il ne s'appuie que sur une simple constatation: nous sommes de plus en plus efficaces énergétiquement et en même temps nous consommons de plus en plus. C'est une simple réalité, et comme je te l'expliquais, il y a des raisons qui l'expliquent.

Mais au contraire on nous impose des véhicules de plus en plus lourds et qui nous l'impose ?

Tu te poses les mauvaises questions. Se demander "qui", c'est se placer sur le champ des responsabilités individuelles(c'est un réflexe naturel des gens dont la culture politique est de droite), alors qu'il convient de s'interroger sur les structures qui sont à l'origine du problème. Je crois que c'est là le point d'origine de la pensée conspirationniste: il est le fait de gens sans connaissance politique critique qui se rendent compte des failles du système. N'ayant pas les outils pour analyser, ils en viennent à des théories complotistes en tout genre.
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 18:47 #

Le  8-05-2013 à 22:03, @rokag3 :
une approche intelligente soucieuse de rentabilité n'oubliera pas de profiter des élevages de poissons

exemple

http://eartheasy.com/blog/2010/09/fish-farms-that-mimic-nature/

mais la nature le fait déjà ici en Grèce autour des parcs à poisson il y a un max de poissons qui gravitent


Je suis persuadé comme toi que l'on PEUT faire mieux. Mais il faut le VOULOIR. Arrêter de penser court-terme.



Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 21:05 #
Tu te poses les mauvaises questions. Se demander "qui", c'est se placer sur le champ des responsabilités individuelles(c'est un réflexe naturel des gens dont la culture politique est de droite), alors qu'il convient de s'interroger sur les structures qui sont à l'origine du problème. Je crois que c'est là le point d'origine de la pensée conspirationniste: il est le fait de gens sans connaissance politique critique qui se rendent compte des failles du système. N'ayant pas les outils pour analyser, ils en viennent à des théories complotistes en tout genre.




Qui nous l'impose, ce sont les lobbys industriels les mêmes que ceux qui dont en sorte que les véhicules aient une durée de vie de plus en plus courte.

Pour la connaissance politique je pense que ta critique tombe à plat en ce qui me concerne !

Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 21:33 #
Bonsoir,
En fait Rokag tu es un incorrigible optimiste!
Pour ce qui est du poisson d’élevage, hormis les quelques espèces herbivores/détritivores (voir l’élevage du tilapia ou du panga)les autres, carnivores, sont à l'origine d'une véritable catastrophe pour la faune marine, la collecte du poisson "fourrage" ravage les océans. Mais peut être que les élevages grecs sont ils des variantes de Soleil vert déjà cité.
Et l'une des composantes majeures des problèmes écologiques est bien la surpopulation, je sais c'est pas politiquement correct de le penser, mais ne pas vouloir le voir ne fera pas disparaitre ce facteur.
JR

(Modifié par Jiherve le 09-05-2013 à 21:37)

(Modifié par Jiherve le 09-05-2013 à 21:37)
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 22:02 #
Deux articles pour illustrer les réflexions:

Les illusions de la croissance

L'entropie du vivant

En gros, la croissance infinie n'a pas de sens dans un système fini qu'est la Terre, il faut donc changer deux paramètres:
* L'environnement
* Les valeurs sur lesquelles on calcule la croissance
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 22:17 #
Ton article c'est une pub pour un saumon imbouffable, le saumon du pacifique c'est franchement dégueu

On a travaillé jusqu'à présent sur des élevages de poissons chers, dans ce cas de figure on a tendance à ne pas trop regarder sur les coûts de la nourriture mais lorsque les prix de vente baissent alors on a naturellement tendance à optimiser.

Ceci dit, c'est bel et bien les big corps qui ont favorisé la pêche industrielle au détriment de la pêche artisanale qui a amené la diminution des prises.

Aujourd'hui on vas effectivement faire des élevages de plus en plus rentable, mettre des moules et des algues produit de la richesse filtre l'eau et offre des abris et de la nourriture pour la faune sauvage.

La technologie lorsqu'elle est rentable est toujours mise en oeuvre. Un élevage de poissons propre permet d'offrir une qualité supérieure (moins de maladies puisque l'eau est plus propre) et les mollusques filtrants peuvent être donnés en nourriture aux poissons de qualité supérieure
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 23:02 #
Laisse tomber cette étiquette conspirationniste que tu veux me coller absolument


Plus haut:
Mais au contraire on nous impose des véhicules de plus en plus lourds et qui nous l'impose ?

Ou encore:
il faut, pour comprendre la non baisse des prix, s'interroger sur les pénuries organisés !


No comment.
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le  9-05-2013 à 23:46 #

Le  9-05-2013 à 23:02, @coltrane :
Laisse tomber cette étiquette conspirationniste que tu veux me coller absolument


Plus haut:
Mais au contraire on nous impose des véhicules de plus en plus lourds et qui nous l'impose ?


Et j'ai donné la réponse :
les lobbys industriels

Ou encore:
il faut, pour comprendre la non baisse des prix, s'interroger sur les pénuries organisés !


Organisé par les spéculateurs soutenus par les banques

No comment.



Mais si commentons

Si je comprends bien, pour toi, dénoncer la confiscation de la démocratie par des industriels (eux mêmes sous pression de leurs actionnaires eux même soutenus par les banques) c'est être un conspirationniste !

Et pour aller plus loin, il faut accepter cela se mettre à quatre pattes et écarter les cuisses avec un tube de vaseline entre les dents !
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 00:11 #
moi je ne me baigne pas dans la mer, les poissons baisent dedans.
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 03:17 #
Et l'une des composantes majeures des problèmes écologiques est bien la surpopulation, je sais c'est pas politiquement correct de le penser, mais ne pas vouloir le voir ne fera pas disparaitre ce facteur.


C'est une blague, 7 milliards de sapiens c'est rien, faut arrêter un peu, l'impression de surpopulation est essentiellement due au fait que les gens vivent dans des villes.

La réalité c'est que les campagnes sont des semi déserts, les rares villages qui subsistent n'ont plus ni poste ni école et pas seulement en France.

De plus, et c'est à mon sens dramatique, le nombre d'enfants par femme est en chute libre (à part la france qui fait 2.1 le seuil de renouvellement)tous les pays européens sont en dessous et pour le Brésil Russie Inde et Chine seul l'inde est au dessus de 2.1 encore faut il noter que les populations indienne qui sont au dessus de ce chiffre sont celles dont la longévité et la mortalité infantile est la plus élevée.

7 milliards de sapiens c'est une masse de 490 millions de tonnes de matière vivante ce qui représente un cube d'eau de quel dimension ?

en faisant la racine cubique j'obtiens un cube d'eau de 790 mètre de côté

C'est sur la planète vas trembler

L'homme sur cette planète c'est tout petit 7 milliards c'est rien dommage que les ego ne soient pas taillé avec le même rapport.



Ajout du 10-05-2013 à 14:47:


Le  9-05-2013 à 22:02, @hcrepin :
Deux articles pour illustrer les réflexions:

Les illusions de la croissance

L'entropie du vivant

En gros, la croissance infinie n'a pas de sens dans un système fini qu'est la Terre, il faut donc changer deux paramètres:
* L'environnement
* Les valeurs sur lesquelles on calcule la croissance


Issue de ton lien cette phrase coquasse Si le parc des véhicules n’est pas rapidement remplacé, c’est le carburant qui fera défaut.

Qui se réecrit, si on ne dépense pas un maximum d'énergie pour refaire le parc automobile
on vas tomber en panne d'essence .

C'est vrai que l'on parlait du pic pétrolier déjà à la fin du 19 Ième

Pourtant pas de manque de pétrole et baisse des investissements dans la prospection, curieux pour une industrie en manque

Par contre en dépit de la surabondance les prix sont élevés et on limite la production de gaz

Ckikékon
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 16:31 #
En fait, la Terre pourrait supporter jusqu'à 30 milliards d'êtres humains.

A condition de tous vivre dans des camps de concentration améliorés, de ne manger que des bouillies nutritives, de tout recycler et d'avoir remplacé tout l'écosystème naturel par une gestion raisonnée de toutes les ressources.

Le problème réside dans la qualité et dans la viabilité, il faut 300 à 500 mètres carrés de terre arable par personne pour couvrir nos besoins alimentaires, le double de terrain pour les productions industrielles, c'est là qu'est le problème.

Les campagnes seront toujours vides car elles servent à nous nourrir, pas à nous loger.

(Modifié par hcrepin le 10-05-2013 à 16:32)
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 17:58 #
Nous jetons actuellement 25% de nos achats alimentaire en volume!

Et dois je parler des incitations à la baisse de production ?

On pourrait effectivement être 30 milliards et vivre bien mieux que aujourd'hui cela implique que l'on repense la distribution des richesses et que l'on fasse l'austérité pour les banksters pas pour les ouvriers
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 19:05 #
Bonsoir
Ton raisonnement est simpliste.
Mais je ne pense pas pouvoir t'en faire changer, wait and see!
JR
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 20:13 #

Le 10-05-2013 à 19:05, @Jiherve :
Bonsoir
Ton raisonnement est simpliste.
Mais je ne pense pas pouvoir t'en faire changer, wait and see!
JR


Le wait and see a donné tort à Malthus !http://www.economiedistributive.fr/Malthus-avait-tort

Il est du reste significatif qu'un type prouvé tort avec une telle marge d'erreur et depuis si longtemps puisse encore trouver des guignols pour tenter de sauver sa théorie.

La problématique du futur c'est de fournir un bon niveau de confort aux sapiens sans qu'ils aient pour la majorité d'entre eux accès à une activité rémunérée.

Cela passe donc par la culture et un changement majeur de la valeur de l'argent qui doit représenter un sapiens et non pas une activité.



Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 20:31 #
Bonsoir,
Cela date un peu ton lien!
Croire que l'on pourra fournir un revenu sans travail est une belle utopie car l'homme étant feignant(c'est même le moteur absolu de l'invention) je ne vois pas bien quels seront ceux capables de bien vouloir produire (car c'est indépassable)le nécessaire.L'anarchie m'a toujours plu mais cela suppose de traiter avec des êtres intelligents et responsables, malheureusement ma déjà longue existence ma permit de constater que c’était un rêve.
Par contre je pense qu'effectivement chaque individu devrait être rémunéré en fonction de son utilité sociale, et bizarrement cela renverserait l’échelle des revenus,tu vois je rêve encore.
JR
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 20:54 #
Croire que l'on pourra fournir un revenu sans travail est une belle utopie car l'homme étant feignant(c'est même le moteur absolu de l'invention) je ne vois pas bien quels seront ceux capables de bien vouloir produire (car c'est indépassable)le nécessaire


La robotique vas fournir près de 80% de nos besoins primaire secondaire et tertiaire dans les 30 ans qui viennent.

La seule solution possible passe par une rémunération pour tout le monde et, pour ceux qui ont le talent de ne pas pouvoir être remplacé par des robots une rémunération sippémentaire pour leur activité(sans taxes évidemment, mais avec une limitation ).

l'économie a son triangle: besoin à satisfaire(besoin), capacité à produire la satisfaction du besoin(production) et capacité à acquérir le produit apte à satisfaire ce besoin (solvabilité).

C'est ça ou le meurtre de milliards de sapiens il n'y a pas d'alternatives.

Je suis un rêveur dans la mesure ou il est clair que c'est bien le meurtre qui semble être la solution choisie, et le nombre de gens qui parlent de surpopulation et du caractère nuisible du sapiens voir à l'arrêt de leur propre reproduction, semble le confirmer.

Mais j'essaie d'ouvrir les yeux des gens que l'on mène vers l'abattoir.

Cela date un peu ton lien!


Malthus est mort en 1834 en comparaison c'est récent


(Modifié par rokag3 le 10-05-2013 à 20:57)
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 21:08 #
Re,
La robotique vas fournir près de 80% de nos besoins primaire secondaire et tertiaire dans les 30 ans qui viennent.

Ce qui est amusant avec toi c'est la contradiction permanente entre ce que la science officielle te permet d'anticiper lorsque cela t'arrange (ici j'ai des doutes) et ton opposition à cette même science dans d'autres domaines(GIEC).
Amusant également le recours à "TINA", Margaret T fut sa grande prêtresse.
JR
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 22:55 #
Tiens, c'était le thème d'un autre de mes articles: que les compétences deviendraient si pointues qu'au-delà des gains de productivité qui créera un chômage structurel, une bonne partie de l'Humanité n'aura plus les aptitudes intellectuelles que pour être capable d'occuper un poste:
La problématique sociale de l'évolution intellectuelle de nos sociétés occidentales
Re: L'impact de la classe moyenne sur la planète
le 10-05-2013 à 23:54 #
et ton opposition à cette même science dans d'autres domaines(GIEC).


Il faudrait préciser, mon opposition à la structure administrative et à son rapport "scientifique" à l'attention des décideurs.

J'utilise, et je ne suis pas le seul de nombreuse études qui font partie des travaux publiés par le GIEC mais doit on considérer des rapports publiés par des journalistes ou des militants de Greenpeace avec sérieux alors qu'ils sont bourrés d'erreurs et de contre vérité comme l'épisode amazonegate ou les fontes de l'himalaya ?


Le GIEC est une structure politique et non pas scientifique en témoigne les qualifications de son président.

Donc non pas contre la Science mais contre ses détournements.

Cela vas sans dire mais cela vas mieux en le disant

Ajout du 10-05-2013 à 23:56:

Amusant également le recours à "TINA", Margaret T fut sa grande prêtresse.
JR



Il y a, hélas, une alternative, c'est l'assassinat de milliard de sapiens




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Une armure qui durcit à l'impact
Le stress a un impact sur nos gènes
La pilule a un impact sur (?)… ah ! oui, la mémoire
Encore un impact sur Jupiter !
L'impact de Bitcoin en Afrique