Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

Une simulatrice, ça trompe énormément

Psychologie Une simulatrice, ça trompe énormément
- , le 5/02/2014.

Un des gros mystères que tentent de résoudre les spécialistes de la biologie évolutive est : « Pourquoi l'orgasme féminin ? ». Biologiquement parlant en effet, cela ne semble pas présenter un intérêt flagrant (on a pensé que les contractions utérines aspirent le sperme, mais ce n'est qu'une hypothèse).

En attendant la réponse, les femmes se traînent la réputation d'être assez douées pour faire du théâtre au lit. C'est en tout cas ce qu'essayait de prouver Meg Ryan dans une scène cinématographique croustillante bien connue (le meilleur étant la chute).



Mais est-ce mal ? Après tout, cela partirait (selon elles, ce qui n'est pas forcément une vérité par conséquent) d'un bon sentiment : ne voudraient-elles pas satisfaire le désir du mâle qui s'échine à la tâche pour fournir un orgasme à Madame ?

Des chercheurs américains de l'université de Harvard se sont demandés si ces simulations dévoilent au passage d'autres pans de la personnalité des femmes. Ils ont donc visé, encore une fois, la population étudiante : 138 jeunes femmes et 121 hommes. Les femmes avouaient simuler de temps en temps « afin que leur homme se sente mieux » : une fois sur cinq.

Souvent déjà, l'erreur à la base de ces simulations est de croire que l'orgasme vient de la pénétration (ce qui peut arriver, mais cela reste rare : entre 20 et 30 % des cas d'après les chercheurs). Notons que ces simulations existent aussi chez les garçons, mais sont bien plus rares (une fois sur vingt).
Les étudiants et étudiantes faisaient l'amour trois fois par semaine environ ; 61 % des femmes ont un orgasme lors des rapports et 70 % pour les hommes.

Ce que la recherche a montré est que plus une femme simule, plus il est probable qu'elle ait trompé ses partenaires par le passé et soit susceptible de le faire encore. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce n'est pas le nombre d'orgasmes qu'une femme va avoir qui sera un indicateur de fidélité pour les deux sexes, mais … il semble que oui pour son nombre de faux orgasmes ! On croit que l'évolution de l'orgasme féminin est probablement lié à l'investissement de l'homme dans le couple (mais dans quel sens ?) et la famille. Ce n'est qu'une théorie.

L'étude est bourrée de limitations. Il est difficile de trancher, mais quoi qu'il en soit, évitez déjà de séduire Meg Ryan...

Références: Ryan Ellsworth Human Female Orgasm as Evolved Signal: A Test of Two Hypotheses Archives of Sexual Behavior. DOI 10.1007/s10508-013-0152-7


Pour noter ou commenter cet article, vous devez vous connecter.
le  5-02-2014 à 11:49 #
C'est une scène d'anthologie !! (le film était agréable !)

Alors ??? qui se lance ??!!


(Modifié par shu-mei le 05-02-2014 à 13:44)
Anon258976
Profil Censuré
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  5-02-2014 à 12:21 #
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce n'est pas le nombre d'orgasmes qu'une femme va avoir qui sera un indicateur de fidélité pour les deux sexes, mais … il semble que oui pour son nombre de faux orgasmes !


cela ne me parait pas paradoxal du tout, c'est même le contraire, il me semble plus logique que ce soit les femmes qui ont besoin d'aller voir ailleurs pour avoir de vrais orgasmes les plus susceptibles d'être volage...

Mais pour en revenir au sujet principal :
Un des gros mystères que tentent de résoudre les spécialistes de la biologie évolutive est : « Pourquoi l'orgasme féminin ? »


C'est une question que je me pose moi-même depuis longtemps. Il est vrai qu'il est difficile de voir l'utilité évolutive de l'orgasme féminin. Cependant, mon intuition m'a parlé il n'y a pas très longtemps (quand je dit que mon intuition m'a parlé, il s'agit bien entendu d'une personnification : pas la peine d'appeler le SAMU ) :
comme on le sait, l'orgasme féminin est en moyenne plus long à arriver que l'orgasme masculin, ce qui pose une question d'autant plus troublante que l'existence de l'orgasme féminin lui-même.
parallèlement, la logique veut qu'une femelle ayant un rapport sexuel avec plusieurs mâles d'affilé optimise les chances de fécondation (ne serait-ce que par le fait d'un premier rapport avec un mâle stérile), donc, il ne me semble pas impossible que la difficulté d'obtention de l'orgasme féminin (avec son existence évidemment) soit un appel à la polyandrie, d'autant plus que l'orgasme féminin n'a rien à voir avec l'orgasme masculin : le premier est plus durable et peut perdurer des dizaines de secondes, contrairement à l'orgasme masculin complètement éphémère.

Cela me paraît d'autant plus logique pour une espèce, à l'état naturel qui vit en groupes et non en couple, et dont par dessus le marché les mâles éduquent de la même manière tous les petits, qu'ils en soient géniteur ou non.

J'en conclu donc que ce sont peut-être les hippies qui détiennent la vérité depuis le début !



PS : moi aussi je simule très bien, ce n'est pas réservé aux femmes

(Modifié par Lubrifixor le 05-02-2014 à 12:27)
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  5-02-2014 à 12:38 #

le  5-02-2014 à 12:21, @Lubrifixor :
l'orgasme féminin n'a rien à voir avec l'orgasme masculin : le premier est plus durable et peut perdurer des dizaines de secondes, contrairement à l'orgasme masculin complètement éphémère.

(Modifié par Lubrifixor le 05-02-2014 à 12:27)


Oui, ça arrive qu'on ait même le temps d'aller prendre un café quand elles sont "parties"




"Les femmes sont capables de simuler des orgasmes et les hommes des relations romantiques complètes !"


(Modifié par newtoon le 05-02-2014 à 12:39)
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  5-02-2014 à 20:51 #
bien sur qu'elles simulent et parfois un peu trop
Une fois (entre autres ) une a simulé, j'en suis sûr !
je le sais parce que j’étais déja parti me cacher dans l'armoire
et elle faisait encore ses vocalises.

tout ça pour ça me suis-je dit !
heureusement l'armoire etait confortable et spacieuse
une chance ! car j'ai pu faire la sieste peinard pour une fois.
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  5-02-2014 à 21:30 #
Et moi qui ai cru avoir affaire à une nymphomane .



Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  6-02-2014 à 00:40 #
Un des gros mystères que tentent de résoudre les spécialistes de la biologie évolutive est : « Pourquoi l'orgasme féminin ? »

C'est tout simple : sans la récompense du plaisir, la femme n'accepterait pas de copuler avec le mâle dont l'entreprise se réduirait à une agression (dont elle prend parfois l'allure)...
(d'ailleurs ne qualifie-t-on pas "d'agression sexuelle" des rapports non consentis ??)

@Lubrifixor :
...parallèlement, la logique veut qu'une femelle ayant un rapport sexuel avec plusieurs mâles d'affilé ...

Oh !!! Lubri !

PS : moi aussi je simule très bien, ce n'est pas réservé aux femmes

Oh !!!
Alors là !!! Pour moi, le monde s'écroule !!!
M'auraient-ils tous menti !!!
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  6-02-2014 à 13:48 #
@Lubrifixor : ...parallèlement, la logique veut qu'une femelle ayant un rapport sexuel avec plusieurs mâles d'affilé ...

tu sais, même si tu avais osé dire "femme" au lieu de "femelle", on aurait aussi voté D'accord

le 6-02-2014 à 00:40, @shu-mei :Alors là !!! Pour moi, le monde s'écroule !!!
M'auraient-ils tous menti !!! :triste


non, pas tous !


(Modifié par karthesius le 06-02-2014 à 21:11)

Ajout du 06-02-2014 à 22:21:

modifié par Karthésius ? Non non j'ai rien modifié du tout
j'ai simulé c'est tout !
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  6-02-2014 à 22:32 #
@Karthesius :
modifié par Karthésius ? Non non j'ai rien modifié du tout
j'ai simulé c'est tout !

Petit coquin !!
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  6-02-2014 à 22:47 #

le  6-02-2014 à 22:32, @shu-mei :
@Karthesius :
modifié par Karthésius ? Non non j'ai rien modifié du tout
j'ai simulé c'est tout !

Petit coquin !!

bon ok je remets mon message:


le 5-02-2014 à 12:38, @newtoon :

"Les femmes sont capables de simuler des orgasmes et les hommes des relations romantiques complètes !"


celle là a une belle tête de simulatrice, ça crève les yeux.
avec son allure prédatrice et sa maitrise apparente de soi
faudrait avoir
la force de Hulk,
le corps de Tarzan avec une tête de Clooney
mais remplie du cerveau d'un des James Bond..
pour espérer la voir se gondoler comme une sole qu'on viens de sortir de l'eau, puis tomber comme une gélatine au sol et entamer quelques convulsions, avant de finir endormie comme masse informe sur la moquette.

Pourtant même si je sais qu'elle simulera, j'y croirais comme un gosse à qui on offre une panoplie de superman et qui se trimballe en slip rouge en croyant impressionner tout le monde.
Avec ce genre de créature, pauvres de nous les hommes, on n'est plus qu'une moelle épinière aux commandes d'un culbuto.
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  6-02-2014 à 23:25 #
@Karthesius :
.....pour espérer la voir se gondoler comme une sole qu'on viens de sortir de l'eau, puis tomber comme une gélatine au sol et entamer quelques convulsions, avant de finir endormie comme masse informe sur la moquette.

Pourtant même si je sais qu'elle simulera, j'y croirais comme un gosse à qui on offre une panoplie de superman et qui se trimballe en slip rouge en croyant impressionner tout le monde.
Avec ce genre de créature, pauvres de nous les hommes, on n'est plus qu'une moelle épinière aux commandes d'un culbuto.


je soupçonnais depuis quelque temps déjà que tu avais un talent de poète... et je me languissais de te voir enfin emporté dans une grande envolée lyrique ....

Je ne suis pas déçue !!
Même si je ne partage pas tout à fait ton idéal féminin....

Tiens, cadeau pour alimenter tes rêves !
-->

(Modifié par shu-mei le 07-02-2014 à 07:37)
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  7-02-2014 à 10:10 #
le 6-02-2014 à 23:25, @shu-mei :
je soupçonnais depuis quelque temps déjà que tu avais un talent de poète...
le talent ? alors certainement celui de ne pas en avoir..
Je sais, le forum actualité ne devrait pas se prêter à ce genre de "laisser aller"
Rien de plus affligeant qu'un "poète" qui s'adonnerait au graveleux.
(Donc soit je suis affligeant, soit je suis pas poète, mais plus probablement les deux à la fois)..

Je ne suis pas déçue !!
Même si je ne partage pas tout à fait ton idéal féminin....


Je ne le partage pas non plus.. en tous cas pas celui dont j'ai fait l'éloge.
D'ailleurs, je pense qu'on ne connais pas vraiment son idéal avant de l'avoir réellement rencontré et vécu même si ça ne dure que le temps d'une aventure.

Tiens, cadeau pour alimenter tes rêves !
je ne voudrais pas faire la fine bouche mais que de problèmes en perspectives !
.. pourra-t-elle me supporter .. si elle ne s'est pas enfuie d'ici là. ?

(Modifié par karthesius le 07-02-2014 à 23:08)
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  7-02-2014 à 11:29 #
@Karthesius :
je ne voudrais pas faire la fine bouche mais que de problèmes en perspectives !
.. pourra-t-elle me supporter .. si elle ne s'est pas enfuie d'ici là. ?

Je crois que tu as raison.. surtout si elle est sotte !! (et celle-ci... ???)
Le problème pour un homme qui a décroché une partenaire d'exception, c'est quand ladite partenaire a conscience de sa propre valeur... et qu'elle la compare à la valeur de son compagnon... il a intérêt à "assurer" !!

Cependant, il ne faut pas être défaitiste : pour la femme, la valeur d'un homme ne tient pas à son aspect physique !...(ni à son compte en banque !! je ne parle pas de celles qui se prostituent !!!)...
mais je pense qu'elle cherche inconsciemment des motifs de l'admirer... (comme l'homme, d'ailleurs ! faut pas croire qu'il est une entreprise de charité !!)
Et puis après, c'est la douceur, le bienêtre dans le "vivre ensemble" !

D'ailleurs, je pense qu'on ne connais pas vraiment son idéal avant de l'avoir réellement rencontré et vécu même si ça ne dure que le temps d'une aventure.

Je pense qu'il est très néfaste de se forger une image du "partenaire idéal"... C'est se préparer à une longue quête infructueuse !... pour être heureux, il convient de faire coller son idéal au partenaire qui a su captiver notre intérêt et éveiller nos sentiments...
Et même dans ce cas ! il n'est pas sûr qu'on s'installe dans la durée !! car le temps fait son oeuvre, l'humain est changeant et les conditions de la vie aussi !


(Modifié par shu-mei le 07-02-2014 à 11:36)
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  7-02-2014 à 12:18 #
le  7-02-2014 à 11:29, @shu-mei :
Le problème pour un homme qui a décroché une partenaire d'exception, c'est quand ladite partenaire a conscience de sa propre valeur... et qu'elle la compare à la valeur de son compagnon... il a intérêt à "assurer" !!


sinon ? elle se barre n'est-ce pas ?
ce dont on déduit qu'elle n'etait finalement pas la partenaire d'exception qu'on voulait bien croire.
Qu'il assure, c'est presque normal, mais qu'il a Intérêt à assurer, ça me semble inadapté à une vie basée à priori sur l'amour
Parce que si tout repose sur un système de contrat, de règles à suivre, d'interet ou d'objectif à atteindre, alors on est franchement mieux tout seul..
Et je comprends ceux et celles qui choisissent de garder leur liberté en restant seuls(es) plutôt que de vivre chez eux comme des ouvriers à l'usine, à devoir pointer à l'heure, rendre compte de leur productivité et mériter chaque jour leur place.

pour la femme, la valeur d'un homme ne tient pas à son aspect physique !(ni à son compte en banque !!
mais je pense qu'elle cherche inconsciemment des motifs de l'admirer...


oui mais "consciemment" par contre, elle cherche des motifs de mettre à l'épreuve ces motifs d'admiration... ce qui ne tarde parfois pas à donner ses fruits selon le caractère du compagnon (combatif ou dubitatif).
Fort de cet aspect de caractère, je pense que certaines femmes (pas toutes heureusement pour certains couples) sont bien meilleures comme chef d'entreprise que comme conjointes.
malheureux en amour, heureux au boulot sauf si on bosse avec son lui

pour être heureux, il convient de faire coller son idéal au partenaire qui a su captiver notre intérêt et éveiller nos sentiments...Et même dans ce cas ! il n'est pas sûr qu'on s'installe dans la durée !!
Pour etre heureux certes mais aussi pour ne pas l'être..selon comme ça se passe.
Je dis cela en pensant à ceux ou celles qui ne cherchent pas la petite bête ou ne se triturent pas l'esprit pour savoir comment être ou ne pas être.. et qui (sans peut-être le savoir) sont heureux.

(Modifié par karthesius le 07-02-2014 à 23:12)
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  7-02-2014 à 14:07 #
@Karthesius :
Qu'il assure, c'est presque normal, mais qu'il a Intérêt à assurer, ça me semble inadapté à une vie basée à priori sur l'amour
Parce que si tout repose sur un système de contrat, de règles à suivre, d'interet ou d'objectif à atteindre, alors on est franchement mieux tout seul..

Je ne voulais pas dire "calcul", "règles", "contrat"...
je voulais dire simplement que lorsqu'un homme désire conserver une partenaire qu'il juge "exceptionnelle" (et là, les critères d'appréciation sont purement subjectifs !! -->je connais quelques consoeurs qui n'ont rien de particulièrement admirable, mais qui sont néanmoins considérées comme "précieuses" par leur conjoint !!... tout est question de goût !! )...
donc, lorsqu'un homme désire conserver sa compagne "exceptionnelle" il doit rester conscient des attentes de celle-ci et ne pas se laisser aller béatement au confort de son amour satisfait sans s'inquiéter du regard et du ressenti de son amoureuse compagne... car rien n'est définitivement acquis !

Certes, l'amour permet d'accepter pas mal de choses, de passer sur un grand nombre de petites contrariétés...
Mais les contrariétés silencieuses et réfrénées, ça use... et au bout d'un certain temps (parfois quelques mois, parfois des années), on se rend compte que l'amour a été complètement râpé et qu'il n'en reste plus que quelques lambeaux, quelques charbons qui se réactivent de temps en temps à l'occasion d'un souffle d'air... et qui finissent par s'éteindre complètement...

Ce que je t'expose, je le trouve valable dans les deux sens... à une nuance près : il me semble que l'homme soit moins sensible à l'usure du couple... peut-être parce que sa charge de romantisme est moins élevée et qu'avec son bon sens et sa logique il ne saisit pas (ou ne comprend pas !) les fluctuations et la subtilité de la sensibilité féminine...
Tu le dis toi même : <<Je dis cela en pensant à ceux ou celles qui ne cherchent pas la petite bête ou ne se triturent pas l'esprit pour savoir comment être ou ne pas être.. et qui (sans peut-être le savoir) sont heureux.>>

Autrefois, lorsque les femmes se faisaient entretenir par leur mari (et que l'homme mettait un point d'honneur à "tenir ses engagements" !) , vaille que vaille on s'accommodait de la situation... on se résignait... on "s'arrangeait" parfois pour que le fardeau soit moins lourd en se trouvant des dérivatifs selon le degré de moralité de chacun...
et les séparations étaient peu fréquentes.

De nos jours, avec l'activité professionnelle de la femme et la liberté économique qu'elle génère, avec l'égalité qu'elle revendique et la liberté qui va avec, la femme n'a plus aucune entrave pour s'en aller... et l'homme n'a plus de scrupule pour la larguer !
Au fond, cette situation milite en faveur de l'amour réel !
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  7-02-2014 à 21:07 #

le  7-02-2014 à 14:07, @shu-mei :
Au fond, [i]cette situation milite en faveur de l'amour réel !


Ah bon ?
bizarre, vu que rien ne dure !
L'amour réel, reste ce qu'il a toujours été, une singularité souhaitable mais de toute évidence facultative à une vie conjointe.
Les vicissitudes de la vie viennent à bout de beaucoup d'entre eux.

Les sentiments durables et inconditionnels ne sont pas du domaine de l'amour dont on parle ici... à mon avis.

(Modifié par karthesius le 07-02-2014 à 23:10)
Re: Une simulatrice, ça trompe énormément
le  7-02-2014 à 23:27 #
@Karthesius :
S-M : Au fond, cette situation milite en faveur de l'amour réel !

K : Ah bon ?
bizarre, vu que rien ne dure !

Je te parle "d'Amour Réel"... je n'ai pas dit "amour qui dure" !!!

(l'amour réel) une singularité souhaitable mais de toute évidence facultative à une vie conjointe.

Tout à fait d'accord...la plupart des couples en sont la preuve !

Les sentiments durables et inconditionnels ne sont pas du domaine de l'amour dont on parle ici...

ni "du domaine de l'amour dont on parle ici"... ni d'aucun domaine : cela n'existe absolument pas (hormis dans certaines pathologies mentales de "fixation", d'addiction)...
D'ailleurs "l'impermanence" est la caractéristique de tout sentiment et de toute chose... seuls "les diamants sont éternels", dit-on.... c'est pour cela que je les aime tant !!!




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Les enfants perturbent énormément en voiture
L’odorat trompé par l’amour.
L'homme pardonne si sa femme le trompe avec une lesbienne