Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

Moins de coopération chez les femmes que l'on ne le croit

Psychologie Moins de coopération chez les femmes que l'on ne le croit
- , le 9/03/2014.

Un certain mythe tombe. On pense intuitivement, en particulier en raison de la compétition sexuelle à l'oeuvre dans le règne animal, que le genre masculin est plus compétitif que le genre féminin, quant à lui plus enclin à la coopération. Ce n'est pas si tranché. Tout dépend du contexte.

Des chercheurs américains de l'université d'Harvard renversent le stéréotype et ont mis à jour le fait que ce serait plutôt la hiérarchie qui est plus importante pour les relations. En bref, une femme donnée va être moins encline à coopérer avec une femme de rang inférieur par rapport à la même situation n'impliquant que des hommes.

La méthode de cette étude a été de regarder les publications de chercheurs des deux sexes et de voir comment les équipes se formaient entre « seniors » et « juniors ». Les professeurs masculins (séniors) étaient bien plus susceptibles d'avoir des juniors masculins dans leur équipe que les professeurs de sexe féminins d'avoir des juniors du même sexe.

La hiérarchie n'était donc pas très signifiante pour le genre masculin dans le domaine de la coopération, alors qu'elle l'était pour le genre féminin.


On a donc l'impression que les femmes sont plus amicales et coopératives dans la vie de tous les jours, mais tout dépend en réalité de la hiérarchie en cours. On peut éventuellement apporter une explication évolutionniste à ce comportement. Si l'on regarde du côté des chimpanzés, on trouve que les mâles créent des groupes afin de se soutenir les uns les autres contre les rivalités d'autres groupes. Les femelles, de leur côté, sont plus susceptibles d'interagir dans des groupes de taille plus modeste (voire une seule autre femelle). Ces dernières n'ont pas cette « pression » de former des groupes coopératifs pour se défendre contre d'autres (Le « boulot » des mâles).

Chez les enfants notamment, on constate souvent que les garçons forment des « bandes » tandis que les filles établissent des relations plus intenses, mais moins nombreuses.


Pour noter ou commenter cet article, vous devez vous connecter.
le  9-03-2014 à 18:39 #
@Newtoon : Vous ne vous en rendez pas compte encore, mais en accordant le droit de vote aux femmes, et maintenant l'égalité avec les hommes, vous avez ouvert la boîte de Pandore !

(Modifié par shu-mei le 09-03-2014 à 20:30)
Re: Moins de coopération chez les femmes que l'on ne le croit
le 10-03-2014 à 18:51 #

le  9-03-2014 à 18:39, @shu-mei :
@Newtoon : Vous ne vous en rendez pas compte encore, mais en accordant le droit de vote aux femmes, et maintenant l'égalité avec les hommes, vous avez ouvert la boîte de Pandore !

(Modifié par shu-mei le 09-03-2014 à 20:30)


Comment je vois une femme

Je me fais avoir à chaque coup !

(Modifié par newtoon le 10-03-2014 à 18:51)




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Les femmes sont plus excitées par les images qu'on ne le croit
Femmes moins heureuses que les hommes (avec l'âge)
Les femmes sont moins séduisantes quand on a bu
Les femmes sont moins efficaces que les hommes pour les créneaux
Les hommes élevés avec des femmes sont moins sexy