Un problème, une question ?

Lancer un fil!
1

La Science face aux éditeurs

Science La Science face aux éditeurs
- , le 6/11/2014.

Ce n'est un secret pour personne, le monde scientifique va mal. Et les motifs d'insatisfaction sont nombreux :

  • La précarité de la carrière scientifique
  • Les coupes budgétaires successives
  • La mainmise de la politique sur les orientations scientifiques
  • La compétition exacerbée inter- et intra-universitaire
  • ...
Chacun de ces griefs peut individuellement faire l'objet d'un roman et est malheureusement de notoriété publique. Néanmoins, j'aimerais ici vous parler d'un autre problème que rencontre tout chercheur dans sa carrière et qui est très peu connu du grand public : la tyrannie des éditeurs.

Le partage des résultats de recherche fait partie de la culture scientifique. Il est primordial que toute découverte soit diffusée le plus largement possible.

Mais quel chercheur ne s'est pas retrouvé devant une publication à laquelle il n'avait pas accès ? Vous savez, cette page :



$ 35 pour 48h d'accès ? Seriously ? Pour 1 article ?

Il n'y a que moi que cela choque ?

Heureusement non : l'Université d'Harvard est du même avis.

D'un côté on a des éditeurs sans scrupules qui pratiquent des tarifs tout simplement scandaleux et de l'autre, des chercheurs qui sont prix à la gorge par des restrictions budgétaires toujours plus fortes. Comment ne pas s'étonner alors que nombre de chercheurs redécouvrent la roue ? Comment faire avancer la connaissance de notre monde et de son fonctionnement si l'accès au savoir devient impayable ?

Le problème réside en fait dans cette confrontation entre deux mondes : celui de la rentabilité économique à outrance, de la recherche aveugle du profit face à celui de la diffusion désintéressée du savoir.

Mais quelle solution proposer ?

Il y a bien les journaux open-access... Bien que cette option soit séduisante au premier abord, elle n'est pas exempte de tout défaut.

En effet, faisons un peu l'exercice d'identifier les coûts associés à cette activité d'édition :

  • Les bases de données des referees (leurs domaines d'expertise, leurs positions actualisées...) en présupposant que leur travail de relecture est bénévole (ce qui est effectivement le cas)
  • Le système de suivi des documents soumis (leurs statuts tout au long du processus de peer-review)
  • La mise en forme des documents avant publication (relecture afin de s'assurer de la conformité des articles avec les standards de la ligne éditrice)
  • Les serveurs d'archivage et les bases de données inhérentes.
  • la maintenance du portail web d'accès
  • Le personnel associé à ces différentes tâches
  • Le référencement sur des sites tiers des publications éditées (SciFinder, Reaxys...)

Dans un journal dit "classique", ces coûts sont supportés par les lecteurs (abonnements annuels ou vente à l'article). Mais quid des journaux dits "open-access" ? Eh bien, pour la majorité d'entre aux, c'est l'auteur de l'article qui doit payé pour publier dans leurs colonnes tandis que pour d'autres ce sont les universités elles-mêmes qui les subsidient.

À ce sujet, je vous invite à lire l'article très complet et détaillé paru en mars 2013 dans Nature (sic!) : Open access: The true cost of science publishing

À mon humble avis, il doit y avoir moyen de réformer ce système de telle façon à diminuer le coût des publications scientifiques pour les institutions productrices de recherche. Entre un modèle dans lequel le lecteur est la vache à lait et celui dans lequel l'auteur est le cochon payeur, il doit y avoir un compromis possible. Car, ne l'oublions pas, ce sont les chercheurs qui sont producteurs de richesses et non pas les éditeurs.

Références: Van Noorden, R. Nature 2013, 495, 426-429.
Sample, I., The Guardian 2012, "Harvard University says it can't afford journal publishers' prices"


Pour noter ou commenter cet article, vous devez vous connecter.
le 21-11-2014 à 00:33 #
Moi je connais un site gratuit et sans pub avec des articles scientifiques récent www.gurumed.org
Le savoir doit être partager si non il aura aucun pouvoir.
Re: La Science face aux éditeurs
le 21-11-2014 à 22:01 #
Bonsoir
Article dans PLS de decembre.
JR
Re: La Science face aux éditeurs
le  9-12-2014 à 12:04 #
Salut Jiherve,

N'étant pas abonné à PLS, je serais curieux d'avoir une copie dudit article, ou, à défaut, un résumé de ce qui y est relaté.

je retire ce que j'ai dit ci-dessus, l'article est en libre accès.


(Modifié par seawolf11 le 09-12-2014 à 12:06)




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


L’Empereur fait face à l’extinction
Facebook et la prévention face au suicide.
Face aux attentats : un an de mobilisation au CNRS
La Nouvelle-Calédonie face à son destin
La région méditerranéenne face à de nombreuses canicules