Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

Discussion avec des sceptiques : cas de "Scepticisme Scientifique"

le 14-12-2015 à 08:05 #
Bonjour,

la discussion avec les sceptiques dis scientifiques est souvent difficile, soit qu'ils aient raison et que la vérité soit difficile à admettre pour les "tenants" du paranormal ou de thèses conspirationistes, soit qu'ils n'écoûtent pas suffisamment les personnes qui leur posent des questions. Dans ce dernier cas ils répondent par le silence et le bannissement, très mauvaise pratique que l'on retrouve déjà chez certains groupes politiques.

Les sceptiques dis scientifiques se présentent publiquement comme étant prêts à examiner les arguments, et à instruire un public parfois profane en matière scientifique, et c'est en cela qu'il faut considérer comme un du d'obtenir de leur part une réponse aux questions posées. Il est inacceptable de se faire bannir pour avoir posé une question de manière courtoise, à laquelle aucune réponse n'a été donnée.
C'est exactement la même histoire qui m'est arrivée l'autre jour avec mon pote qui me devait 50 euros depuis la semaine dernière :



Alors je me demande si je me suis fais jeter parce que je faisais ♥♥♥♥ mon pote ou parce que celui-ci voulait pas me rendre mes 50 balles.

Pareillement, je me suis fait bannir du compte Facebook de "Scepticisme Scientifique" parce que je leur demandais leur opinion sur Conspiracywatch, dont ils ont interviewé Rudy Reichstadt. Je me demande si je les faisais ♥♥♥♥ parce que pas assez important ou parce qu'ils ne souhaitaient pas répondre aux questions ? ce mutisme de leur part est absolument bizarre. Sont-ils d'accord de relayer le travail d'un type (Rudy Reichstadt) aussi proche des milieux néoconservateurs ? On ne le saura certainement jamais, parce qu'apparemment ils font la moue, et ne souhaitent plus répondre à aucune question. De grands enfants.


Re: Discussion avec des sceptiques : cas de "Scepticisme Scientifique"
le 14-12-2015 à 09:40 #
la discussion avec les sceptiques dis scientifiques est souvent difficile, soit qu'ils aient raison et que la vérité soit difficile à admettre pour les "tenants" du paranormal , soit qu'ils n'écoutent pas suffisamment les personnes qui leur posent des questions.
Les sceptiques dis scientifiques se présentent publiquement comme étant prêts à examiner les arguments, et à instruire un public parfois profane en matière scientifique. Il est inacceptable de se faire bannir pour avoir posé une question de manière courtoise, à laquelle aucune réponse n'a été donnée.


beaucoup d'entre eux (les scientifiques optionnellement vulgarisateurs) réagissent comme ça quand les profanes (ou qui veulent pas admettre qu'ils le sont) viennent et reviennent à la charge tant que leur questionnement n'a pas reçu les réponses qui leur conviennent.
J'ai remarqué qu'un scientifique est souvent capable d'expliquer sommairement à des gens qui n'y connaissent rien, ou-bien de discuter plus copieusement avec des gens qui s'y connaissent bien.
Par contre, rares sont ceux qui tolèrent qu'on leur tienne tête, ne serait-ce qu'un tout petit peu.

La patience et la bonne disposition, ne sont pas des vertus implicites et même ceux qui les ont, n'en disposent pas 24h/24.
Parfois je les comprends. Il faut aussi avouer que devoir expliquer des choses à certains qui feraient mieux d'aller à la pêche, c'est épuisant et inutile.

(Modifié par Ludwig le 14-12-2015 à 12:12)
Re: Discussion avec des sceptiques : cas de "Scepticisme Scientifique"
le 14-12-2015 à 09:47 #
La patience et la bonne disposition, ne sont pas des vertus implicites et même ceux qui les ont, n'en disposent pas 24h/24.
Parfois je les comprends. Il faut aussi avouer que , devoir expliquer des choses à certains qui feraient mieux d'aller à la pèche, c'est épuisant et inutile.


si on a pas la patience, crois-tu qu'il faille se déclarer publiquement sceptique au service de la science ? peut-être vaut-il mieux au contraire éviter le contact avec le public.
Re: Discussion avec des sceptiques : cas de "Scepticisme Scientifique"
le 14-12-2015 à 10:38 #

le 14-12-2015 à 08:05, @tofu :

C'est exactement la même histoire qui m'est arrivée l'autre jour avec mon pote qui me devait 50 euros depuis la semaine dernière :
Alors je me demande si je me suis fais jeter parce que je faisais ♥♥♥♥ mon pote ou parce que celui-ci voulait pas me rendre mes 50 balles.



3 hypothèses :
1/ au final c'est pas un pote
2/ pour toi qui est apparemment un adepte du paranormal : tu as peut-être croisé un esprit fascétieux...
3/ si tu te fais jeter partout, c'est peut-être une question de sociométrie (Moreno, si ça te dis qqch)...
Re: Discussion avec des sceptiques : cas de "Scepticisme Scientifique"
le 14-12-2015 à 11:51 #
j'ai tendance à penser que les sceptiques dis scientifiques, ont tendance à ne pas balayer devant leur porte plus que les autres.
L'exemple d'Henri Broch, finalement infiltré par des types d'extrême droit (cf Blanrue) ou par l'industrie nucléaire (cf Charpak) est frappant.
L'exemple de Scepticisme Scientifique relayant un type proche des néoconservateurs est là également. On pourrait parler de l'AFIS....
Ce qui est regrétable, c'est que pas plus que les autres ils ne fassent leur autocritique. C'est bizarre pour des sceptiques.

Plus adepte du paranormal, mais des paradoxes. Je vais changer cela sur mon profil.
Re: Discussion avec des sceptiques : cas de "Scepticisme Scientifique"
le 14-12-2015 à 12:07 #
Reste à voir ce que tu entends par sceptique : la tendance à mettre en doute des croyances ? la tendance à mettre en doute l'improbable ? la tendance à mettre en doute l'incompréhensible ?
Ou plus simplement le doute cartésien, raisonnable ?

Ceci dit, les scientifiques (sceptiques ou non, puisque je crois comprendre que tu les distingues) comme toute autre catégorie sociale, ont produit des charlatans, des fachos, des avides de pognon (ou les 3 en même temps).
Il n'y a aucune raison objective pour qu'il ne puisse en être ainsi... Ne fût-ce que parce qu'il faut de la tune et une audience pour continuer à faire son taf; conserver sa chaire, ou le cas échéant, poursuivre son arnaque ...
Re: Discussion avec des sceptiques : cas de "Scepticisme Scientifique"
le 14-12-2015 à 12:35 #
"Ceci dit, les scientifiques (sceptiques ou non, puisque je crois comprendre que tu les distingues)"
J'ai plutôt l'impression que tofu distingue l'inverse : les sceptiques scientifiques de ceux qui ne le sont pas.

"L'exemple d'Henri Broch, finalement infiltré par des types d'extrême droit (cf Blanrue) ou par l'industrie nucléaire (cf Charpak) est frappant. L'exemple de Scepticisme Scientifique relayant un type proche des néoconservateurs est là également."
Par contre, ce qu'il serait bien de distinguer c'est l'importance de l'étiquette politique dans le positionnement d'une personne. Ici on a un joyeux mélange entre de purs scientifiques non engagés politiquement (au sens des partis) mais qui s'engagent plus (Charpak) ou moins (Broch) sur la question du nucléaire, avec un Blanrue qui est historien engagé à droite au moins autant qu'il est sceptique (et d'ailleurs son scepticisme porte surtout sur l'Histoire, beaucoup moins sur la science), et Reichstadt qui est ouvertement un politique (autoproclamé), sceptique à la marge et encore, pas sur les aspects scientifiques.
Difficile d'établir un modèle avec des exemples aussi éloignés les uns des autres.

Comme toute pensée en vogue, le scepticisme scientifique est récupéré par nombre d'officines opportunistes et mis à toutes les sauces, y compris (je l'ai dit sur un autre fil) au sujet du climat. Certaines en arrivent même à inverser le sens du mot scepticisme : destiné à permettre à la critique scientifique de s'exercer, au bout du compte il essaie de l'étouffer ou à la dévier vers des aspects négligeables. Dans cet esprit, toute voix divergente est censurée.
On peut s'étonner que Scepticisme Scientifique ait interviewé Reichstadt qui n'est pas un scientifique, ou bien se dire qu'on est en présence de la dérive dont je parle. Cela dit, si un néoconservateur dit que les chemtrails n'existent pas, je ne vais pas le contredire.
L
Re: Discussion avec des sceptiques : cas de "Scepticisme Scientifique"
le 14-12-2015 à 17:05 #
"Reste à voir ce que tu entends par sceptique : la tendance à mettre en doute des croyances ? la tendance à mettre en doute l'improbable ? la tendance à mettre en doute l'incompréhensible ?
Ou plus simplement le doute cartésien, raisonnable ? "


déjà j'appelle sceptiques ceux qui s'affichent publiquement comme sceptiques. Après faut voir le travail fourni.

"Par contre, ce qu'il serait bien de distinguer c'est l'importance de l'étiquette politique dans le positionnement d'une personne. "

si on prend l'exemple de Broch, qui n'était pas très orienté politiquement, à travers lui s'est écrit un livre avec Charpack, qui a eu son succès, et qui comporte son chapitre sur le nucléaire... Il reste également ce site du Cercle Zététique dont Blanrue est l'un des créateur, que Broch a continué à faire connaître, mais dont il a tenu à se détacher plus tard. Dans les parutions de la collection Une Chandelle dans les Ténèbres dirigée par Henri Broch il y a encore des livres de Blanrue. Blanrue qui fait un reportage sur la vie de Faurisson.

"si un néoconservateur dit que les chemtrails n'existent pas, je ne vais pas le contredire."

bien sûr, cependant il faut garder à l'esprit que le but des groupes de pression n'est ni la vérité, ni la clareté, mais l'argent et le pouvoir. Aujourd'hui ils vont dans ton sens, et demain ?




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Le scepticisme ou la supercherie scientifique !
Scepticisme et croyance
Le lien entre le scepticisme et la Zététique
Règlement de la rubrique Scepticisme/ Zététique (Mai 2007)
Blog Zététique : Pour un scepticisme neutre