Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

CFC et couche d'Ozone

le 30-07-2016 à 18:06 #

le 30-07-2016 à 15:44, @rokag3 :
produit industriellement, environ 70000 tonnes par an, l'est aussi naturellement à raison d'une soixantaine de milliers de tonnes ( ! ) par le phytoplancton, les algues et aussi par les plantes de la famille des Brassicacées.

Il y aurait donc d'un coté 70kt produit par l'industrie, et de l'autre 60kt produit naturellement. Le 60kt produit naturellement ne date pas d'hier, et faisait partie de l'équilibre de création/destruction de l'Ozone qui préexistait et auquel on souhaite retourner. Tu suggère que pour parvenir au même effet, au lieu de remplacer la production industrielle de brome, on détruise le phytoplancton !?

La prolifération d'algues vertes résultant du lessivage des engrais azotés est également néfaste, donc il ne faudra plus utiliser d'engrais, ils sont mauvais pour le climat.

Il faut utiliser la quantité d'engrais que les plantes cultivées absorbent, et faire en sorte qu'ils y restent. Payer pour balancer de l'engrais dans les rivières, c'est polluant mais surtout très inefficace. Vu l'évolution des choses ce ne sera bientôt qu'un souvenir, et les générations futures vont bien se marrer quand ils apprendront comment on gérait nos cultures

En fait il y a même des cas ou on utilise les engrais de manière à favoriser un meilleur enracinement des herbes, pour diminuer le ruissellement et l'érosion vers les rivières et augmenter la capture des nutriments, et donc limiter la pullulation d'algues vertes et l'anoxie qu'elles engendrent. Il n'a jamais été question de ne plus utiliser les engrais, mais de les utiliser intelligemment.

(Modifié par ben le 30-07-2016 à 18:07)
Re: CFC et couche d'Ozone
le 31-07-2016 à 00:04 #
Il y aurait donc d'un coté 70kt produit par l'industrie, et de l'autre 60kt produit naturellement. Le 60kt produit naturellement ne date pas d'hier, et faisait partie de l'équilibre de création/destruction de l'Ozone qui préexistait et auquel on souhaite retourner. Tu suggère que pour parvenir au même effet, au lieu de remplacer la production industrielle de brome, on détruise le phytoplancton !?


60KT c'est pour une classe mais ile existe bien d'autres sources et on en trouve de nouvelles tous les ans, la production naturelle est très sous estimée, du reste l'absence d'incidences que l'on peut constater montre que les productions anthropiques sont négligeable.

c'était un super coup pour interdire le CFC et vendre très cher avec un max de profit (Dupont ne travaille pas un produit ayant un ratio inférieur de 1 cout production à 100 prix de revente) un substitutif moins performant

Merci qui ? merci les déconologistes greenpisse & Co
Re: CFC et couche d'Ozone
le 25-10-2016 à 05:13 #
Au moment ou les déconologistes ont lancé une toute nouvelle interdiction sur les HCFC Une étude qui montre l'absurdité des bases qui ont motivé le protocole de Montréal

https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2843032


Abstract: Ground station measurements of total column ozone worldwide in the study period 1964-2009 are aggregated into zonal averages. Latitudinally weighted mean global ozone is estimated from these data on an annual time scale. Trend profile analysis of the mean global ozone time series shows a depletion rate of 0.31 DU per year on average across the entire sample period. The observed ozone depletion rate is not sustained and not of a magnitude that has an implication with respect to the ability of the ozone layer to protect life on the surface of the earth from the harmful effects of UV radiation. The results are consistent with prior results for both ground station and satellite data. The findings are inconsistent with the Montreal Protocol and the Rowland-Molina theory of ozone depletion on which it is based.


Ajout du 25-10-2016 à 05:37:

En flanant sur le net je viens de tomber sur cette étude déconologique

Abstract. Various forms of geoengineering have been proposed to counter anthropogenic climate change. Methods which aim to modify the Earth's energy balance by reducing insolation are often subsumed under the term solar radiation management (SRM). Here, we present results of a standard SRM modelling experiment in which the incoming solar irradiance is reduced to offset the global mean warming induced by a quadrupling of atmospheric carbon dioxide. For the first time in an atmosphere–ocean coupled climate model, we include atmospheric composition feedbacks for this experiment. While the SRM scheme considered here could offset greenhouse gas induced global mean surface warming, it leads to important changes in atmospheric composition. We find large stratospheric ozone increases that induce significant reductions in surface UV-B irradiance, which would have implications for vitamin D production. In addition, the higher stratospheric ozone levels lead to decreased ozone photolysis in the troposphere. In combination with lower atmospheric specific humidity under SRM, this results in overall surface ozone concentration increases in the idealized G1 experiment. Both UV-B and surface ozone changes are important for human health. We therefore highlight that both stratospheric and tropospheric ozone changes must be considered in the assessment of any SRM scheme, due to their important roles in regulating UV exposure and air quality.

Bref outre que passer de 400ppm à 1600 ppm mériterait quelques explications sur le moyen d'y parvenir, il est dit dans ce papier qu'une diminution de l'activité solaire provoquerait une augmentation de l'ozone dans des proportions qui rendraient le remède pire que le mal.
Passons sur le côté absurde de ce projet qui oublie l"insignifiance de l'homme an regard de la taille de la planète, c'est une belle reconnaissance du rôle central de l'activité solaire sur la couche d'ozone

Je n'ai pas lu cet article l'abstract m'a suffit mais si vous voulez la lire
http://www.atmos-chem-phys.net/16/4191/2016/
Re: CFC et couche d'Ozone
le 12-05-2017 à 23:09 #
Je ne peut pas m'empêcher d'avoir une pensée pour @Coltrane et une vieille conversation que nous avions eu sur la convection et les échanges nord sud

Voici une vidéo fournie pr la NASA sur la diffusion du CO2 j


l'épaisseur de l'atmosphère a été multiplié par 400
observez comme notre CO2 reste sagement dans son hémisphère
Re: CFC et couche d'Ozone
le 18-08-2017 à 15:41 #
Article passionnant de Watts up with that

https://wattsupwiththat.com/2017/08/15/ozone-treaty-taking-a-bite-out-of-us-greenhouse-gas-emissions/

J'ai noté un commentaire très intéressant

traduction Bing
higley7 15 août 2017 à 7:55 h 00,

la «science» sur laquelle le protocole de Montréal a été fondé a été fabriquée par un «savant» payé par DuPont Chemical. Dupont a ensuite lancé une vaste campagne et a fait pression à Washington pour que les CFC soient bannis. L'objectif était d'interdire leur propre réfrigérant qui était hors de brevet et de devenir bon marché; ils ont eu un autre réfrigérant tout breveté, plus cher, et prêt à partir. 20 ans plus tard, avec le réfrigérant de remplacement de brevet, le «scientifique» a admis à la fraude.

Nous savons maintenant que c'est le gaz d'azote et UV de l'entrée solaire qui décompose l'ozone à des températures très froides. Les CFC sont innocents. Cependant, le mythe persiste et il y a maintenant un mouvement pour interdire les HFC simplement parce qu'ils sont semblables aux CFC, mais pas parce qu'ils font de la mauvaise chimie.

L'idée des gaz à effet de serre est un exercice de dédirection. Ces gaz sont plus précisément appelés «gaz radiatifs». Pendant la journée, le CO2 et la vapeur d'eau sont saturés, la conversion IR à la chaleur et la chaleur à IR, n'ont effectivement aucun effet. C'est pendant la nuit que ces gaz, sans entrée solaire, Convertissez la chaleur à IR et refroidissez l'atmosphère. C'est pourquoi il se refroidit si rapidement après le coucher du soleil et pourquoi les petites brises coup de pied si rapidement dans l'ombre des nuages sur une journée en partie nuageux.

d'ailleurs, la «science» du «réchauffement planétaire par le CO2 émis par l'homme» dit que la haute troposphère tropicale se réchauffe plus vite que n'importe où ailleurs et la surface de la terre réchauffante. Ils essaient maintenant d'ignorer le fait que 35 années de recherche pour ce «HotSpot» réputé n'a pas réussi à localiser même un soupçon de ce qu'ils disent. En fait, la NASA a rapporté que cette région de l'atmosphère a refroidi lentement pendant 35 ans. Donc, les alarmistes aiment parler en général et essaient de cacher l'échec de leur modèle "scientifique" entier.

en outre, même si non, le méthane et les CFC sont des gaz radiatifs plus puissants que le CO2 et l'eau, leurs concentrations dans l'atmosphère sont minuscules, même minuscule comparé au CO2 et à la vapeur d'eau. Par exemple, le méthane est de 20 fois le gaz radiatif par rapport au CO2, mais il est 1/400e de la concentration de CO2. Bâiller, un hamburger rien.

en bout de ligne, les gaz à effet de serre qu'ils veulent tous de paniquer en fait refroidir la planète et n'ont pas d'effets de réchauffement détectables, mais clairement des effets de refroidissement détectables.


texte original

higley7 August 15, 2017 at 7:55 pm
The “science” on which the Montreal Protocol was based was fabricated by a “scientist” paid by Dupont Chemical. Dupont then ran a huge campaign and lobbied in Washington to have the CFC banned. The goal was to ban their own refrigerant that was out of patent and becoming cheap; they happened to have another refrigerant all patented, more expensive, and ready to go. 20 years later, with the replacement refrigerant out of patent, the “scientist” admitted to the fraud.

We know now that it is nitrogen gas and UV from solar input that breaks down ozone at very cold temperatures. CFC’s are innocent. However, the myth persists and now there is a movement to ban HFCs just because they are similar to CFCs, but not because they do any bad chemistry.

The idea of greenhouse gases is an exercise in misdirection. These gases are more accurately called “radiative gases”. During the day, CO2 and water vapor are saturated, converting IR to heat and heat to IR, effectively have no effect. It is during the night that these gases, with no solar input, convert heat to IR and chill the atmosphere. That is why it cools down so quickly after sunset and why little breezes kick up so quickly in the shadows of clouds on a partly cloudy day.

For that matter, the “science” of the “global warming by CO2 emitted by man” says that the upper tropical troposphere is warming faster than anywhere else and warming Earths’ surface. They now try to ignore the fact that 35 years of searching for this reputed “hotspot” has failed to locate even a hint of what they say. In fact, NASA has reported that this region of the atmosphere has been cooling slowly for 35 years. So, the alarmists like to talk generally and try to hide the failure of their entire “scientific” model.

Furthermore, even though NO, methane, and CFCs are more powerful radiative gases than CO2 and water, their concentrations in the atmosphere are minuscule, even minuscule compared to CO2 and water vapor. For example, methane is 20-times the radiative gas compared to CO2, but it is 1/400th of the concentration of CO2. Yawn, a nothing burger.

Bottom line, the greenhouse gases they want all to panic over actually cool the planet and have no detectable warming effects, but clearly detectable cooling effects.




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


La couche d'ozone
Une nouvelle menace pour la couche d'ozone
Un composé chimique menace la couche d'ozone
comment régler le problème du réchauffement et de la couche d'ozone