Un problème, une question ?

Lancer un fil!
1

Ceta:un marché de dupe ?

le 16 février à 15:58 #
bonjour à Tous
Un accord fut ratifié hier par le Parlement européen. Cet accord vise à faire disparaître les tarifs douaniers sur la quasi totalité des marchandises entre le Canada et l'Europe Ainsi 35 millions d'habitants contre 500 millions d'habitants . Qui va acheter quoi ? Le consommateurs canadiens en seront vite bénéficiaires , par contre l'Europe pourra absorber un maximum de produit Canadien Low cost sans garantie de qualité , notons que les AOC permettent de protéger souvent une production artisanale.française D'autre part on pourrait encore craindre une porte d'entrée déguisée pour les multinationales américaines implantées au Canada vers l'UE alors que les discussions sur le Tafta (traité en négociation avec les Etats-Unis) ont été suspendues. A votre avis , la balance du commerce sera favorable à qui ? Surtout qu'il n'y aura pas de taxes dans la plus part des cas La chance est elle du coté de Canada ?
Au final on peut se demander comment ? un parlement européen puisse décider en catimini et en particulier ceux qui représentent la France et leurs partis politiques qui n'ont pas montré grand intérêt sur la question …Sauf Macron qui se dit favorable … ! Pas surprenant ...il en aurait aucun. ! mais adepte personnel du mondialisme forcené sans considérer ses désagréments éventuels
Bonne après midi et si vous avez un avis ...

Re: Ceta:un marché de dupe ?
le 22 février à 01:31 #
Le CETA c'est l'acceptation que le droit privé doit prévaloir sur le droit public !
On aura ainsi par exemple des lois nous obligeant à consommer un certain pourcentage de notre budget en produit issu de la Palestine occupé pour lutter contre le boycott !
Re: Ceta:un marché de dupe ?
le 22 février à 15:04 #
Bonjour,
La messe n'est pas encore dite, les parlements nationaux doivent encore ratifier le traité, et il est fort probable qu'au moins une assemblée s'y oppose, à l'instar de la Wallonie en 2016. Une renégociation pourrait alors être engagée, en supprimant les tribunaux d'arbitrage, dont le principe d'existence remet en cause les souverainetés nationales, et en prêtant plus attention aux effets négatifs, en termes environnementaux et sociaux notamment. Des juristes français, proches des mouvements écologistes, ont ainsi récemment mis en avant la question de la compatibilité du traité avec la constitution (Lien). Dans le prolongement de ce questionnement, 106 parlementaires ont aujourd'hui même déposé un recours auprès du Conseil constitutionnel.




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Pensez-vous que la télévision nous dupe ?
Le CETA, un accord commercial qui fait beaucoup parler de lui
le marché du travail
Le marché du travail
le marché de l'automobile s'effondre