Un problème, une question ?

Lancer un fil!
1

Hamon ; Légalisons le cannabis ??

le 19 février à 18:14 #
Salut à tous,

Dans le cadre de la campagne un sujet qui a fait débat depuis longtemps aussi bien à droite qu'à gauche , même au sein de leur famille respective et aujourd'hui ressuscité
Pour ma part il n'y a guère de différence entre une drogue dure et douce sur les effets de la santé , hormis qu'une drogue douce se vérifient à plus ou moins long terme .Toutes drogues ont un effet addictif pour ceux qui n'ont pas la chance d' Hamon qui a dit en avoir usé..donc il y a un risque réel pour certains qui leur sera difficile d'échapper et finalement néfaste pour eux
Pour le second argument que cela priverait une économie souterraine ? Aussi dubitatif car celle ci se réorientera vers d'autres drogues ou d'autres trafics illicites
Salut


Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 08:46 #
L'avantage de légaliser le canabis sera de pouvoir controler les prix et donc l'offre, notamment grace aux taxes.

La question a se poser c'est: pourquoi l'alcool et la cigarettes sont legaux et le canabis non? Le canabis peut avoir des vertues thérapeutiques (traitement contre Parkison) alors que la cigarette non. Pourquoi 2 poids, 2 mesures?
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 12:19 #
C'est une vraie question dont l'ampleur nous échappe.

"Toutes drogues ont un effet addictif "
Affirmation à fortement nuancer. Certains cannabis n'entraînent aucune accoutumance, d'autre une certaine accoutumance. Les autres drogues peuvent provoquer une accoutumance par usage prolongé, d'autres dès la première utilisation. Etc.

"Pour ma part il n'y a guère de différence entre une drogue dure et douce sur les effets de la santé"
Tout est dans le "pour ma part".
Il existe en réalité d'énormes différences entre les drogues quant à leurs effets sur la santé ; la seule chose qui soit douteuse, c'est on place la limité entre "dure" et "douce". "Pour ma part", l'alcool est une drogue dure, le tabac une drogue douce. Rien ne permet de dire que les effets sur la santé soient plus graves pour l'alcool que pour le tabac.
A l'inverse, des produits chimiquement proches peuvent avoir des effets très différents.

"il y a un risque réel pour certains qui leur sera difficile d'échapper et finalement néfaste pour eux"
Oui, c'est en effet une question de risque, donc de probabilité et non de certitude. Bien heureusement, la grande majorité des jeunes qui se tapent des joints ne deviennent pas toxicomanes.

"cela priverait une économie souterraine ? Aussi dubitatif car celle ci se réorientera vers d'autres drogues ou d'autres trafics illicites"
Une légalisation provoquerait au moins une secousse sismique dans une économie souterraine qui représente aujourd'hui un pan essentiel en nombre de personnes concernées. Avec, évidemment, des effets secondaires eux-mêmes toxiques : des tribus entières vivent actuellement du cannabis et il leur faudra comme vous dites opérer une reconversion.
Je pense que c'est l'ampleur de ce bouleversement qui tétanise les autorités, au-delà (pour la droite) des considérations morales. Ces considérations d'ailleurs ne résistent pas au constat du fait qu'on est bien incapable de justifier la légalité du tabac et de l'alcool, comme le dit justement CKKM.

Je ne suis pas en train de plaider pour la légalisation, je suis en fait très partagé sur la question. D'un point de vue "émotionnel" je serais plutôt contre (comme d'ailleurs sur d'autres sujets sociaux) mais ma partie rationnelle ne trouve pas d'argument pour justifier cette opposition (comme d'ailleurs sur ces mêmes sujets sociaux).
Mon coeur balance, ma raison ne sait dire.
L
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 14:10 #
En fait, la légalisation du cannabis ne peut aller sans le contrôle de ses production et vente par l'état à des prix alignés sur les dealers. Tant que l'on n'a pas trouvé de solution pour que les jeunes n'éprouvent pas le besoin de se déchirer la tronche, je suis pour la légalisation dans les conditions énoncées ci-avant.
L'interdiction provoque le marché underground et engraisse les truands.
Je pense d'ailleurs qu'il devrait en être de même (production et vente par l'état) pour l'alcool et le tabac. La prostitution devrait être elle aussi sous tutelle de l'état, ça permettrait aux femmes (et hommes) concernés d'avoir les mêmes droits que n'importe quel travailleur et d'avoir la possibilité de changer de vie si elles (ils) le désirent.
La répression de la drogue (et de la prostitution) non seulement ne résout rien mais apporte que des problèmes supplémentaires.
Ceux qui croient en sa toute puissance se fourrent le doigt dans l'œil.
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 14:23 #
Ce que pense Hamon est sans intérêt, il est le représentant du parti des sotsalops et personne de censé ne peut penser que ce parti est de gauche ni de droite d'ailleurs, c'est un parti au main des banksters !

Pour la légalisation
La légalisation de la marijuana est une évidence, cela permettra de disposer d'un produit propre à un prix abordable il peut m'arriver de ne plus fumer de marijuana pendant des mois pas vus de dépendance, cependant les herbes que l'on trouve actuellement sont beaucoup trop forte:
Pour les drogues durs comme l'héroïne elle doit être fournie gratuitement consommé sur place dans un environnement médicalisé aseptisé et le plus déprimant possible afin de ne pas être attractif pour des nouveaux arrivants
Cela permettra de tuer le trafic

Pour la solvabilisation des misérables pas d'autre solution que de donner un revenu minimum !
Les peine de prisons doivent être limité au minimum, des peines comme l'interdiction de se rendre dans un centre urbain de plus de 2000 habitants pendant un certain temps et le logement dans des fermes d'état biologique (pour le travail que cela offre)
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 14:28 #

le 21-02-2017 à 12:19, @Ludwig :
C'est une vraie question dont l'ampleur nous échappe.

"Toutes drogues ont un effet addictif "
Affirmation à fortement nuancer. Certains cannabis n'entraînent aucune accoutumance, d'autre une certaine accoutumance. Les autres drogues peuvent provoquer une accoutumance par usage prolongé, d'autres dès la première utilisation. Etc.

"Pour ma part il n'y a guère de différence entre une drogue dure et douce sur les effets de la santé"
Tout est dans le "pour ma part".
Il existe en réalité d'énormes différences entre les drogues quant à leurs effets sur la santé ; la seule chose qui soit douteuse, c'est on place la limité entre "dure" et "douce". "Pour ma part", l'alcool est une drogue dure, le tabac une drogue douce. Rien ne permet de dire que les effets sur la santé soient plus graves pour l'alcool que pour le tabac.
A l'inverse, des produits chimiquement proches peuvent avoir des effets très différents.

"il y a un risque réel pour certains qui leur sera difficile d'échapper et finalement néfaste pour eux"
Oui, c'est en effet une question de risque, donc de probabilité et non de certitude. Bien heureusement, la grande majorité des jeunes qui se tapent des joints ne deviennent pas toxicomanes.

"cela priverait une économie souterraine ? Aussi dubitatif car celle ci se réorientera vers d'autres drogues ou d'autres trafics illicites"
Une légalisation provoquerait au moins une secousse sismique dans une économie souterraine qui représente aujourd'hui un pan essentiel en nombre de personnes concernées. Avec, évidemment, des effets secondaires eux-mêmes toxiques : des tribus entières vivent actuellement du cannabis et il leur faudra comme vous dites opérer une reconversion.
Je pense que c'est l'ampleur de ce bouleversement qui tétanise les autorités, au-delà (pour la droite) des considérations morales. Ces considérations d'ailleurs ne résistent pas au constat du fait qu'on est bien incapable de justifier la légalité du tabac et de l'alcool, comme le dit justement CKKM.

Je ne suis pas en train de plaider pour la légalisation, je suis en fait très partagé sur la question. D'un point de vue "émotionnel" je serais plutôt contre (comme d'ailleurs sur d'autres sujets sociaux) mais ma partie rationnelle ne trouve pas d'argument pour justifier cette opposition (comme d'ailleurs sur ces mêmes sujets sociaux).
Mon coeur balance, ma raison ne sait dire.
L

Ha !
Bonjour Ludwig
J'ai eu du mal à vous répondre ayant été déconnecté du forum mais c'est revenu ?
Donc ...Vous dites « Mon coeur balance, ma raison ne sait dire ».
Vous illustrez un tant soit peu sur ce sujet une classe politique qui nous dit sur d'autres sujets au final ....Il est urgent d'attendre … et très souvent et cela va se résumer à une commission d'experts pour enterrer le pb
salut



Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 15:18 #

le 21-02-2017 à 14:23, @rokag3 :
Pour la solvabilisation des misérables pas d'autre solution que de donner un revenu minimum !

Je ne suis pas contre... néanmoins, il existe d'autres solutions. Comme sortir de la société de consommation dans laquelle on s'est embourbé jusqu'au cou. Et pour le permettre, il faudrait un minimum d'empathie et arrêter de supposer que l'autre est différent de nous. Alors, s'il est comme nous, pourquoi agit-il ainsi ? C'est à dire, s'il est comme moi, pourquoi n'agit-il pas comme moi ? Je rentre dans le détail :
Je ne me défonce pas la tronche à longueur de journées. Pourquoi ? Est-ce que parce que c'est interdit et que je crains d'éventuelles sanctions ? Ou parce que je crains pour ma santé ? Non, et non. Je n'agis pas ainsi parce que je suis mieux dans la réalité (je le sais, j'ai testé ). Celle-ci me convient et je ne l'échangerais contre rien au monde. Ce qui implique le corollaire : ceux qui agissent ainsi sont mieux dans un monde irréel que dans la réalité, pire : ils la fuient. Alors : qu'est-ce qui les fait fuir ? Voilà l'unique réponse à trouver. Et la solution vient toute seule.
On agit actuellement comme en médecine, soigner le mal déclaré sans mettre tous nos efforts sur les causes de celui-ci.
Seulement, voilà : personne ne veut sortir de la société de consommation... Raison pour laquelle : les solutions politiques actuelles (comme les solutions religieuses) => pipeau à volonté et poudre aux yeux. Amusez-vous bien.
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 15:41 #
Franchement sur se sujet je suis d'accord avec hamon,je suis pour la légalisation.

Je possède tellement de rage en moi envers l'état,que je suis obliger de me fumer au moins 15 bédo par jour pour me détendre.

Pour cela je dirai merci à mr sarkozy & l'état pour la réinsertion de ses victimes ^^





(Modifié par badboysdu13 le 21-02-2017 à 15:42)
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 16:14 #
"Vous illustrez un tant soit peu sur ce sujet une classe politique qui nous dit sur d'autres sujets au final...Il est urgent d'attendre "

Je pense qu'il doit vous arriver de temps en temps de reporter une décision le temps d'avoir plus d'information ou d'arrêter un avis. Je me flatte de ne pas (trop) opiner à la hâte et je félicite que parfois, nos politiques sachent en faire autant.

"cela va se résumer à une commission d'experts pour enterrer le pb"
ça c'est une vieille blague.
Dans les faits, le législateur prend des centaines de décisions par an et la plupart sinon toutes ont été précédées par la réflexion d'une commission (pas d'experts, mais d'élus qui entendent des experts). J'ai pu participer à une époque à une telle expertise devant une commission sénatoriale et je témoigne du sérieux des travaux concernés.
Je ne suis pas très favorable au fait de caricaturer le travail législatif et la bonne blague ci-dessus, un peu usée avec son siècle d'âge, fleure un peu la IIIe République. Ce qui est certain est que je verrais d'un très mauvais oeil le fait que nos législateurs édictent des lois sans s'informer préalablement et débattre ensuite.
Ah oui, ça prend du temps, c'est certain. Si nous voulons des décisions rapides, demandons aux militaires.

Ce sont les trafics qu'il faut assécher, non la toxicomanie qui est dans la nature des choses.
L
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 18:38 #

le 21-02-2017 à 16:14, @Ludwig :
"Vous illustrez un tant soit peu sur ce sujet une classe politique qui nous dit sur d'autres sujets au final...Il est urgent d'attendre "

Je pense qu'il doit vous arriver de temps en temps de reporter une décision le temps d'avoir plus d'information ou d'arrêter un avis. Je me flatte de ne pas (trop) opiner à la hâte et je félicite que parfois, nos politiques sachent en faire autant.

"cela va se résumer à une commission d'experts pour enterrer le pb"
ça c'est une vieille blague.
Dans les faits, le législateur prend des centaines de décisions par an et la plupart sinon toutes ont été précédées par la réflexion d'une commission (pas d'experts, mais d'élus qui entendent des experts). J'ai pu participer à une époque à une telle expertise devant une commission sénatoriale et je témoigne du sérieux des travaux concernés.
Je ne suis pas très favorable au fait de caricaturer le travail législatif et la bonne blague ci-dessus, un peu usée avec son siècle d'âge, fleure un peu la IIIe République. Ce qui est certain est que je verrais d'un très mauvais oeil le fait que nos législateurs édictent des lois sans s'informer préalablement et débattre ensuite.
Ah oui, ça prend du temps, c'est certain. Si nous voulons des décisions rapides, demandons aux militaires.

Ce sont les trafics qu'il faut assécher, non la toxicomanie qui est dans la nature des choses.
L


Re
' Ce sont les trafics qu'il faut assécher, non la toxicomanie qui est dans la nature des choses. '

Oui ...!
la toxicomanie est dans la nature des choses. , il me semble qu'il en est de même pour les trafics Par conséquent il faut être aussi intransigeant sur les 2 fléaux
salut

Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 19:40 #
je suis pas pour
A l'heure où on tire à boulet rouge sur les fumeurs de tabac, on se mettrait à légaliser le cannabis ?
vous voyez ce qui se passe avec le tabac:
c'est légal mais pour pourrir la vie des fumeurs, on le fait payer à des prix qui finalement permettent quand-même le marché parallèle.
Alors comment pensent-ils tarir le trafic de cannabis juste en le légalisant ?

il faudrait que le prix soit attractif.. mais dans ce cas pourquoi le tabac resterait une drogue de luxe ?
.. et si on le légalise en faisant correspondre son prix avec celui du tabac, alors le trafic restera en place.

On entend aussi qu'il vaut mieux autoriser une chose qu'on n'arrive pas à éradiquer

je rigole en pensant à tout ce qu'on n'arrive pas à éradiquer et que par cette logique il faudrait légaliser

Et enfin, on cite aussi les effet thérapeutiques du cannabis
Mais doit-on laisser fumer 65millions de Francais pour que les besoins thérapeutiques soient possibles
Quand c'est pour soigner, TOUT est déja autorisé,

(Modifié par karthesius le 21-02-2017 à 19:41)
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 20:18 #
Il est probable qu'il n'existe pas de "bonne solution".
Ce que je sais, c'est que vous pouvez passer des années à essayer de convaincre un jeune,
(intelligent, doué, d'un milieu social "favorisé" et surtout qui vous fait confiance, qui déclare que vous êtes "son amie" - cela semblant vrai !-)
en pure perte !
Cannabis légal ou pas, il s'obstinera... plus qu'une "addiction", il y a un mal de vivre, une désespérance inexpliquée, profonde et sur laquelle des parents de bonne volonté n'ont aucune prise... pas plus que "l'amie" qu'il a élue...
La solution serait (peut-être ?) une psychothérapie...
Mais peut-on "imposer" une psychothérapie ??? j'en doute fort !
(sans compter que je crois assez peu à l'efficacité réelle des psy... mais, là, c'est une autre question !)
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 22:22 #
"la toxicomanie est dans la nature des choses. , il me semble qu'il en est de même pour les trafics"

C'est facile à démontrer pour la toxicomanie, qui est même pratiquée par certaines espèces animales.
Mais ça va être plus compliqué pour les trafics : les trafics passent par l'argent et l'argent n'est pas dans la nature des choses.

" il y a un mal de vivre, une désespérance inexpliquée,"
Pour certains, sans doute.
Pour tous, j'en doute.
Il y a aussi, comme pour l'alcool, un effet de contagion et de groupe. Dans les villes universitaires, les rues s'emplissent le soir de jeunes imprégnés, déjà pour certains alcooliques et chez qui on aurait du mal à diagnostiquer une quelconque désespérance. Juste le besoin de se déchirer la gueule en bande.
Naturellement les pétards sont au rendez-vous. Mais curieusement, la question du mal de vivre n'est pratiquement jamais posée pour les jeunes alcoolos, allez savoir pourquoi.
Alors que l'alcool est une drogue comme une autre.
L
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 21 février à 22:48 #
Mais curieusement, la question du mal de vivre n'est pratiquement jamais posée pour les jeunes alcoolos, allez savoir pourquoi.

Il me semble que c'est parce que l'alcool est plus "convivial" : c'est un moyen, d'abord, de "faire la fête" car généralement il provoque une désinhibition qui "libère" de la timidité, donne de l'audace, une impression de "liberté", d'énergie, peut-être de puissance, bien différente de la réalité ... (en tout cas, dans un premier temps ! avant d'être malade ou de tomber dans un coma éthylique ) ???
Le cannabis (mais là, je ne fais que supposer, je n'ai jamais assisté à des fumeries) au contraire doit replier l'individu sur lui même dans une sorte de bienêtre, de rêverie flottante, le déconnectant de la grisaille de sa réalité ... je le vois comme une façon de "s'échapper" ??

Je sais que ce que je dis là ne s'applique pas à tous les cas (il y a un alcoolisme solitaire, pour échapper à ses ennuis et on "fume" en groupe), mais il me semble que ce pourrait être la "tendance générale" de ces deux phénomènes :
l'alcool pour devenir joyeux, le cannabis pour s'évader.

Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 22 février à 10:58 #
Le cannabis pour moi est 100 fois moins dangereux que l'alcool que je ne supporte pas.

En général une personne qui fume énormément ne serra pas dans l'état q'une personne qui consomme de l'alcool.

Je ne parle pas défet sur la santé mais du contrôle de sois.

Par contre pour une personne qui a des soucis en continue psychologiquement peut porter atteinte au gens mais pas comme l'alcool.

Mais l'état vous cache tellement d'info que l'on ses rien.

Pour être franc avec vous comme toujours il existe 2 justice en france .

L'état ses que malgré mon handicap j'ai encore un peux de force pour travailler,l'état ne ma pas sanctionné pour mon travaille au black.
Pourtant vous savez que je suis surveillez par l'état.
Je dépose des petits chèque sur mon compte est cela ne change rien.
Le conseille général ses que je fume du cannabis et pourtant je produit ma propre conso.
Car ils sont au courant qu'ils m'on fait encore plus de mal.

Si je vous dit cela ses pas pour me faire sanctionner car je ne dit jamais rien si je peux pas me défendre légalement.

Se que je veut dire ses que si l'état interdirai les matraques télescopique il y aurai moins de haine en france ^^

Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 22 février à 11:04 #
@badboysdu13 : ce ne sont pas des "déclarations" à faire sur un forum (ni le-nôtre, ni sur aucun réseau social) :
pour l'instant tu t'en sors bien (on ne t'a pas encore remarqué "sur ce terrain" !)
mais tu sais bien qu'il est toujours possible de savoir qui a écrit quoi (surtout en ce moment où les échanges sur le net sont très surveillés en raison des menaces terroristes qui pèsent) ...
et il serait dommage que tu aggraves tes actuelles difficultés en rajoutant d'autres qui n'ont pas encore été remarquées !
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 22 février à 11:15 #
Je comprend mais l'état ses que je ne me cache pas,j'ai rien à me reprocher.

J'ai juste voulut vous dire la vérité sur la justice.
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 22 février à 11:20 #

le 21-02-2017 à 22:22, @Ludwig :
"la toxicomanie est dans la nature des choses."

C'est facile à démontrer pour la toxicomanie, qui est même pratiquée par certaines espèces animales.
L

Houlà, je ne vois pas en quoi c'est un argument pour ou contre.
Les terreplatistes t'ont ramoli le cerveau, mon ami
Si l'on passe par là, on aurait encore des esclaves et l'on pourrait justifier la guerre et tout un tas d'atrocités.
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 22 février à 15:11 #

le 21-02-2017 à 22:48, @shu-mei :
Mais curieusement, la question du mal de vivre n'est pratiquement jamais posée pour les jeunes alcoolos, allez savoir pourquoi.

Il me semble que c'est parce que l'alcool est plus "convivial" : c'est un moyen, d'abord, de "faire la fête" car généralement il provoque une désinhibition qui "libère" de la timidité, donne de l'audace, une impression de "liberté", d'énergie, peut-être de puissance, bien différente de la réalité ... (en tout cas, dans un premier temps ! avant d'être malade ou de tomber dans un coma éthylique ) ???
Le cannabis (mais là, je ne fais que supposer, je n'ai jamais assisté à des fumeries) au contraire doit replier l'individu sur lui même dans une sorte de bienêtre, de rêverie flottante, le déconnectant de la grisaille de sa réalité ... je le vois comme une façon de "s'échapper" ??

Je sais que ce que je dis là ne s'applique pas à tous les cas (il y a un alcoolisme solitaire, pour échapper à ses ennuis et on "fume" en groupe), mais il me semble que ce pourrait être la "tendance générale" de ces deux phénomènes :
l'alcool pour devenir joyeux, le cannabis pour s'évader.


Sur ce point je peux t'apprendre quelque chose.

Ayant été gros fumeur, et ayant été gros buveur, je ne crois pas qu'il existe une différence comme celle que tu décris entre les effets de l'alcool et du cannabis.

C'est vraiment compliqué de te décrire ça parce que d'une part les effets sont différents selon les individus.
D'autre part, chez un même individu, ils différent selon l'humeur, la dose, le moment, le contexte, la santé mentale, son caractère, etc.
Rajoute à ça la difficulté de décrire avec des mots une sensation, et tu comprendras toute la difficulté que j'ai à t'expliquer tout ça.
Et la difficulté tient aussi dans le mot "effets".
L'effet c'est à la fois les sensations qu'on ressent (comme l'engourdissement pour l'alcool), mais aussi les conséquences de ces sensations, ce qui va en découler dans l'action (par exemple draguer, rigoler, ou dormir qui ne sont pas des effets "directs" de l'alcool).
Par exemple, lorsque je fume, il m'arrive d'avoir des fous rires. Mais pourtant ce qui entraine mon rire, ce n'est parfois pas directement le fait de fumer, c'est aussi parce que ayant fumé, je commence à raisonner et à parler différemment, et donc parfois ce que je dis peut être si drôle et étrange que ça provoque un fou rire chez moi et chez mes amis.
Pareil pour l'alcool, si je rigole, est-ce bien le fait de l'alcool lui même qui activerait le "neurone du rire", ou parce que m'ayant engourdi, je fume ma cigarette à l'envers, ou je verse ma boisson à côté de mon verre, et donc ça fait rire toute le monde d'un rire "normal" ?

C'est toujours compliqué à savoir. Mais bref, en relisant les exemples sont peut être mal choisis.



Néanmoins, alcool et cannabis, les effets sont bien différents pour moi.

Avec l'alcool, et pour moi en tout cas, il y a plusieurs invariables:
-l'engourdissement progressif du corps et de l'esprit.
-la montée assez lente des effets (selon qu'on ait mangé ou pas, sa corpulence, etc., mais lente en tout cas par rapport au cannabis)
-si tu bois trop, vomissements, etc, jusqu'à coma éthylique.
-L'alcool est un dépresseur (je fais un usage détourné du terme peut être). C'est à dire qu'il va diminuer l'intensité de toutes mes sensations: je vais moins sentir les coups, la douleur, le froid, le goût des aliments, je vais parler plus lentement, etc

Mais tout cela ne sont pas les effets qui nous intéressent. Ceux dont tu parles @shu-mei sont justement ceux qui sont les plus difficiles à décrire et qui ne cessent de varier:

Tu peux te mettre à rire seul de ton propre engourdissement, ou en groupe de l'engourdissement (physique ou mental) de tes amis.
Tu peux te mettre à rire plus facilement sur différents sujets.
Tu es désinhibé.
Tu as aussi parlé d'une montée d'énergie (mais bon toute relative hein... c'est pas des amphétamines)
Tu te sens libre.
L'alcool te fait oublier ton quotidien de ♥♥♥♥ .

Mais tu peux aussi te mettre à pleurer.
Te sentir mal de ton propre engourdissement, de ceux de tes amis.
Tu peux, même sans te sentir mal, t'asseoir sur un canapé et te renfermer.
Tu peux t'inhiber davantage.
Tu te sens lourd.
Tu ressasses ton quotidien de ♥♥♥♥ .

Bref, tous ceux qui ont déjà bu de l'alcool savent que: bien que l'état physique qui découle de l'ingestion de l'alcool reste le même, les conséquences induites par cet état physique change.
Et donc des fois, c'est rigolo de boire, des fois ça l'est moins.
Des fois quand tu bois tu te renfermes sur toi, tu deviens silencieux et violent.
Mais des fois ça t'ouvres aux autres, tu deviens volubile, sympa.
Certains boivent pour s'amuser, certains pour s'évader.

Vous avez tous en tête la figure de l'étudiant qui rigole et parle très fort dans la rue avec ses amis.
Et tous aussi la figure de l'ouvrier alcoolique en fin d'après midi dans un bar qui se perd dans l'alcool en ne rigolant pas du tout.

La frontière entre celui qui s'évade et celui qui veut juste s'amuser est mince, donc on rajoute d'autres critères : est-ce qu'il boit tous les jours ou rarement ? Boit il trop ou juste assez ? etc




Pour le cannabis, il y a aussi des invariables:
-Montée rapide. Premiers effets pendant le joint, et pic 10 minutes après.
-Je ne parlerais pas d'engourdissement du corps pour le cannabis, mais uniquement de fatigue parfois. Car on ne se met pas à trébucher et à se cogner partout comme avec l'alcool, c'est juste qu'on a l'impression d'être un peu lourd et qu'on veut s'asseoir, mais on garde tout de même un contrôle total de son corps, on devient pas pataud.
-Le cannabis est l'inverse d'un dépresseur (voir le sens que j'ai donné à dépresseur là haut): il va intensifier toutes mes sensations, je ressens chaque petite chatouille faite à mon corps, la lumière devient forte, la musique devient magnifique, le goûts des aliments devient incroyable.
Après c'est dur de savoir si le cannabis intensifie, ou s'il trompe. C'est à dire que je ne sais pas si le cannabis rend juste plus puissant le goût des aliments en conséquence de quoi tu le trouves meilleur et tu y prends plaisir.
Ou si le cannabis te trompe, en faisant croire à ton cerveau que tout ce que tu manges est trop bon, alors que dans ton état normal tu trouves certains aliments bons et d'autres moins bons.
Je ne sais pas si ça a du sens ce que je dis ?
-J'ai l'impression que le fait de se sentir bien (peace and love) est inhérent au cannabis. Tandis qu'avec l'alcool, je me sens juste engourdi, désinhibé et après c'est à moi de faire un travail pour transformer cela en plaisir. Mais pour ce point, j'ai conscience que ça ne vaut que pour moi, d'autres ont peut être des effets différents.
-Pas de coma éthylique, le pire qu'il me soit jamais arrivé en ayant trop fumer c'est de me sentir extrêmement confus, imaginez un gars affalé sur une chaise en train de baver(sans la bave), ou alors de développer une monomanie sur une douleur, un son, une idée: ce qui est très très désagréable.
-Certaines fois le cannabis joue sur ma mémoire à court terme, d'autres fois pas du tout.


Quant aux effets variables du cannabis, ils sont les mêmes que ceux de l'alcool:

Des fois ça m'inhibe, des fois l'inverse.
Des fois je me mets à rigoler beaucoup pendant longtemps, avec beaucoup de gens.
Des fois je fais une idée fixe sur quelque chose, et toute ma défonce me devient très désagréable, et je ne rigole pas du tout, j'ai peur.
Des fois je suis lourd, des fois je passe plusieurs heures à me promener en kiffant ma balade.
Pour la majorité des personnes que je connaisse, le cannabis les endort, moi c'est l'inverse: ça me réveille, impossible de dormir tant que les effets ne sont pas passés.

Au début le cannabis me faisait beaucoup rire, c'était génial. Maintenant c'est fini, je trouve ça malsain pour ma santé mentale. Mais ce n’est que moi. Mes amis continuent d'aimer les effets.
Même chose pour l'alcool, les premières fois sont super marrantes, dans des fêtes tout ça. Et puis progressivement, on se laisse de moins en moins surprendre par ses effets.


Donc ces fameuses tendances générales de l'alcool ou du cannabis, telles que rigoler ou se renfermer sur soi, je n'y crois pas du tout, @shu-mei.
Je ne crois pas qu'on puisse distinguer l'alcool et le cannabis en drogue sociable ou non sociable, drogue de groupe ou drogue solitaire
Chacune à son tour m'a fait rire et désespérer. M'a ouvert aux autres ou renfermé sur moi.

D'ailleurs si le cannabis est une drogue dite solitaire, de renfermement, c'est peut être simplement parce qu'on force les fumeurs à se cacher, à fumer chez soi.
Alors qu'en vérité très souvent quand on fume chez soi, on fume en groupe. Dans les concerts de reggae, tout le monde fume et s'entend très bien et rigole.

Par contre seul le cannabis m'a donné l'impression de devenir fou, a accentué des modes de pensée délirants, m'a rendu parfois paranoiaque, m'a donné des visions.
Pour cela je considère le cannabis comme beaucoup plus psychédélique que l'alcool. Ca entraine des raisonnements différents.

Tandis qu'avec l'alcool, j'ai l'impression que mon raisonnement reste "clair".
J'ai beaucoup moins peur de boire tous les jours, que de fumer tous les jours (et ça s'est vérifié).

Un bon point pour le cannabis: ça m'a rendu plus tolérant. J'ai fait mien au quotidien, la façon de penser que j'avais quand je fumais, plus de tolérance, d'acceptation des différences de l'autre, de coolitude. De là à dire que je dois en rendre grâce au cannabis je sais pas.

Sinon, outre les quelques différences que j'ai énoncées entre l'alcool et le cannabis, il y aussi des différences bien palpables:

Si par exemple on me mettait deux verres devant moi. Un rempli d'une solution transparente, inodore et insipide, contenant de l'alcool. Et un autre rempli d'une solution transparente, inodore, et insipide, contenant du cannabis. Je saurais distinguer en les ingérant lequel contient quel drogue.

Le cannabis commence par me picoter le crane, l'esprit.
L'alcool, c'est plus physique.

J'arrive pas à mieux décrire, il faut évidemment essayer pour savoir, à moins de ne pas vouloir le savoir.

(Modifié par thelouveteau le 23-02-2017 à 01:53)
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 22 février à 16:41 #
"Houlà, je ne vois pas en quoi c'est un argument pour ou contre"

C'est peut-être parce que ce n'est justement ni un argument pour ni un argument contre.
Juste un constat.

"Les terreplatistes t'ont ramoli le cerveau, mon ami"
Je le note.

"Si l'on passe par là, on aurait encore des esclaves et l'on pourrait justifier la guerre et tout un tas d'atrocités. "
En effet, et c'est la raison pour laquelle je ne cherche pas à "justifier" quoi que ce soit.

D'abord il faut comparer ce qui est comparable.
Après, et toujours sans justifier, je te concède que la cruauté existe dans le monde animal aussi bien que dans le nôtre elle aussi, mais que la morale et la civilisation étant passée par là, notre société actuelle présente un étrange visage où le raffinement extrême côtoie la brutalité la plus vile. Or, que faisons-nous de cette violence ? Nous la combattons (souvent par la violence) mais sans jamais s'illusionner sur le fait qu'on l'éradique un jour.
Nous n'éradiquerons pas davantage la toxicomanie qui elle aussi est plurimillénaire. Comme la violence, elle reconnue par certains comme un mal et par d'autres comme un constituant de l'humanité. Dans certaines civilisation, elle est même la norme. Si nous avons décidé de l'interdire, c'est surtout à cause de ses effets secondaires sociaux ; si elle ne concernait que des individus isolés, on ne pourrait plus la juger moralement, du moins dans le domaine civil (pour les églises, c'est différent).

La guerre, quant à elle, n'est toujours pas interdite. Les "atrocités" comme tu dis, tant qu'elles relèvent de la guerre, ne le sont pas non plus jusqu'à un certain point. Dérisoires tentatives de réguler ce qui nous fait horreur mais qui fait partie de nous.

Ma remarque voulait exprimer une certaine priorité : lutter conte les trafics sans espérer supprimer la toxicomanie.
On peut d'ailleurs se demander lequel est le plus déstructurant pour la société.

Pour le cerveau, je vais passer des tests.
L
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 23 février à 10:25 #
Salut les gars,

Just my two cents : si vous voulez, d'une façon ou d'une autre, juger comparativement des effets d'une drogue (cannabis) par rapport à une autre (alcool), appuyez vos propos sur des études cliniques, pas sur votre vécu. Car d'une part le vécu est personnel, et un cas particulier n'a jamais fait une règle, et d'autre part il est fortement subjectif. On juge avec notre cerveau, or c'est justement l'organe ciblé par les drogues psychotropes. Une personne ayant bu ou ayant fumé du cannabis peut très bien se sentir bien et en possession de toutes ses capacités. Mais est-ce vraiment le cas ?

Le problème soulevé par Ludwig me semble intéressant et pertinent. Les trafics sont à mon avis un objectif concret et facilement définissable (attention, je n'ai pas dit qu'il serait facile d'y remédier, bien au contraire), alors que s'attaquer à la toxicomanie elle même me semble très difficile, étant donné que de très nombreux chemins très différents mènent à elle. Cela dit s'attaquer aux trafiquants de drogue, c'est bien, mais bon la légalisation, n'est-ce pas une autre forme de trafic "légal" ? Mais peut-on faire autrement ?
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 23 février à 12:03 #
Entre un trafic illégal et légal, le choix est vite fait.

S'attaquer aux causes de la toxicomanie elle même semble très difficile. Est-ce une raison pour ne pas essayer ? La guerre a paru normale depuis l'aube de l'humanité historique, pourtant notre territoire ne l'a plus subit depuis plus d'une génération. Il fut un temps où l'on empalait 10 000 personnes pour faire la fête (et je suppose que ça ne choquait personne), ça ne viendrait plus à l'idée de personne.

Une étude antroposociale de la drogue aiderait à mieux comprendre son emprise.

(Modifié par nerouje le 23-02-2017 à 12:03)
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 23 février à 15:01 #
Un des gros argument contre la légalisation du cannabis c'est que une forte consommation régulière augmente le risque de maladies mentales notamment la schizophrénie.

Et la schizophrénie est une maladie grave qui se traite mais ne se guérit pas...
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 23 février à 15:58 #

le 23-02-2017 à 15:01, @TobbyNTucker :
Un des gros argument contre la légalisation du cannabis c'est que une forte consommation régulière augmente le risque de maladies mentales notamment la schizophrénie.

Et la schizophrénie est une maladie grave qui se traite mais ne se guérit pas...

Pour que ça soit un argument contre, il faudrait encore que l'on puisse prouver que la légalisation sous contrôle de l'état entraîne une augmentation de la consommation. A-t-on des chiffres réels sur la consommation actuelle ? Quand je pense aux tonnes de cannabis qui franchissent nos frontières par an, j'en reste pantois. N'oublie pas non plus que la production et la vente par l'état permettrait de dégager des bénéfices qui pourraient êtres investis dans les soins et le combat contre les narco- trafiquants.
Alors qu'actuellement, c'est ceux-ci qui empochent les gains.
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 23 février à 16:18 #
Ouais en effet.
Du reste je suis plutôt pour la légalisation pour les raisons précités.

Mais le cannabis est un produit à consommer avec modération.
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 23 février à 16:37 #

le 23-02-2017 à 16:18, @TobbyNTucker :
Mais le cannabis est un produit à consommer avec modération.

Comme le pinard et la choucroute garnie
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 24 février à 07:37 #

le 23-02-2017 à 15:01, @TobbyNTucker :
Un des gros argument contre la légalisation du cannabis c'est que une forte consommation régulière augmente le risque de maladies mentales notamment la schizophrénie.

Et la schizophrénie est une maladie grave qui se traite mais ne se guérit pas...



Est ce le fait de fumer qui entraine la schizophrénie ou est ce que les schizophrènes fument parce que leur cerveau parvient à se balancer avec l'aide du tabac?

Est ce la marijuana ou le tabac qui est recherché par le schizophrène ?

Les effets positifs du tabac sont nombreux y compris en santé publique par les effets d'assainissement de l'atmosphère par les goudrons,les effets bactéricide etvirucide sont bien documenté


journal of Psychiatry, vol. 160 n°12
http://ajp.psychiatryonline.org/doi/full/10.1176/appi.ajp.160.12.2216


La cigarette pourrait constituer un facteur protecteur indépendant de la schizophrénie, selon une étude anglaise. Des études antérieures analysant l'association entre le tabac et la schizophrénie ont suggéré que fumer améliore les symptômes des schizophrènes, rappellent Stanley Zammit et ses collègues de l'Université de Cardiff dans la revue "The American Journal of Psychiatry". Pour étudier si la cigarette possède un impact sur le risque de développer une schizophrénie, les auteurs ont mené la première étude longitudinale sur ce thème. Ils ont analysé les données d'une cohorte de plus de 50.000 Suédois de moins de 20 ans suivis pendant plus de trente ans, en étudiant le tabagisme et le nombre d'hospitalisation pour schizophrénie (362 en trente ans). Le fait de fumer entre 18 et 20 ans a été associé avec le plus faible taux de développement d'une schizophrénie.

Les résultats montrent que les fumeurs diminuent de 20% le risque de développer une schizophrénie par rapport aux non fumeurs. Après ajustement avec les antécédents familiaux, la consommation de drogue et le niveau socio-économique, les auteurs ont observé que les plus gros fumeurs présentaient le risque le plus faible de développer une schizophrénie. Les fumeurs consommant moins de 10 cigarettes par jour diminuent de 20% le risque de schizophrénie, contre 50% pour les gros fumeurs (plus de 20 cigarettes par jour). Ces résultats concordent avec des données chez l'animal montrant des effets neuroprotecteurs de la nicotine et une production différenciée de dopamine en réponse à la nicotine. Les effets délétères de la cigarette, en terme de maladies cardiovasculaires et de cancers notamment, contrebalancent largement un effet bénéfique pour la schizophrénie, soulignent néanmoins les auteurs. Mais cette association entre le tabac et la schizophrénie ouvre néanmoins des perspectives en matière d'exploration de l'étiologie de cette maladie mentale au niveau moléculaire. Par ailleurs, une étude américaine montre une association étroite entre une forte consommation de fruits de mer, marqueur de l'absorption des acides gras oméga-3, et des faibles taux de prévalence de troubles bipolaires.
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 24 février à 08:03 #
"Est ce le fait de fumer qui entraîne la schizophrénie ou est ce que les schizophrènes fument parce que leur cerveau parvient à se balancer avec l'aide du tabac? "

Non non c'est bien le fait de fumer qui entraîne la schizophrénie.
J'ai un ancien ami à qui s'est arrivé. Autrefois tout à fait normal, mais il fumait beaucoup de shit.
Aujourd'hui délirant comme un type à côté de qui Accapulco passerait pour un académicien...

Pas beau à voir, et tout laisse à croire que c'est le shit qui l'a rendu comme ça bien qu'on ne puisse pas le prouver.
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 24 février à 11:49 #
"J'ai un ancien ami à qui s'est arrivé. Autrefois tout à fait normal, mais il fumait beaucoup de shit. "

Je plussoie Kweeky lequel disait plus haut qu'un exemple individuel est inexploitable en matière de santé publique.

"tout laisse à croire que c'est le shit qui l'a rendu comme ça"
"Tout" quoi ?
Mis à part le fait que la schizophrénie apparaît, d'un point de vue épidémiologique, précisément à l'âge où la plupart des jeunes fumeurs de shit s'installent dans leur consommation, et que cette concomitance est évidemment un biais diagnostique, je voudrais bien savoir ce que tu mets dans ce "tout".

"bien qu'on ne puisse pas le prouver. "
Merci de le reconnaître.

J'ai fréquenté moi aussi deux fumeurs de shit (connus depuis l'enfance, vu grandir et se perdre, passer pour l'un d'entre eux à l'alcool - shit le jour, alcool la nuit - jusqu'au danger pour la vie de l'un d'entre eux)... J'ai vu les dégâts qu'a provoqué sur eux la consommation régulière et massive : désinvestissement, coupure sociale... Cependant je me garde bien à partir de ces seuls exemples, de conclure pour tous les fumeurs.
D'ailleurs, comme le disait également Kweeky, ce qui les a fait partir en sucette est différent pour l'un et l'autre. Le deuil d'un père pour l'un (à 15 ans), et pour l'autre... Je ne sais pas trop ! Le premier s'en est sorti, le second continue à grenouiller entre deux eaux, malgré d'indéniables capacités qui ne seront sans doute jamais exploitées. Je reconnais n'avoir pas bien vécu les deux épisodes. Quand on aime les gens...
Séquence "épanchement personnel" off...
L

(Modifié par Ludwig le 24-02-2017 à 12:31)
Re: Hamon ; Légalisons le cannabis ??
le 24 février à 12:08 #
Ben dans le tout je mets le fait qu'il n'ait jamais parlé d'un deuil difficile par exemple.
Il dispose d'autre part d'une structure familiale stable et aisée.

On serait tenter de dire si ce n'est pas le shit mais alors qu'est-ce que c'est?
Mais effectivement rien ne prouve que ce soit le shit.

A l'exception du fait qu'en hôpital psychiatrique c'est une des premières choses qu'ils te demandent : "avez vous déjà consommé des drogues?".
Il doit quand même y avoir une raison au moins empirique.

(Modifié par TobbyNTucker le 24-02-2017 à 12:08)




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


BENOÎT HAMON : Le revenu universel
Les Français sont-ils fous de ne pas avoir voté pour.. " Hamon et son Bonheur Obligatoire "?
cannabis
A mort le cannabis
Doit-on légaliser le cannabis ??