Un problème, une question ?

Lancer un fil!
1

énergie libre texte de Bearden

le 10 avril à 15:37 #
Tu m'obliges à bosser, en m'appelant par mon nom, Thierry05
Avant toute chose, me souvient de ce thread, ici, qui parlait déjà de Bearden


le  8-04-2017 à 19:17, @Ludwig :

" La physique a-t-elle des réponses à ce propos? "
Non, elle n'a même pas de question.
Elle aura des questions quand elle aura constaté, (si jamais cela survient) une faille dans le modèle, quelque chose qu'on ne comprend pas.
Pour le moment il n'y en a pas, les problèmes que nous rencontrons ne sont pas dus à l'incertitude des lois mais aux difficultés matérielles pour les transcender.
L


Ben, tu veux une faille dans l'un de tes modèles, Lud ? ..
Ne t'attends à des étincelles (je sens que t'es déjà en train de rigoler), c'est juste une convention mathématique qui apparaît parfois dans la loi de Lenz-Faraday, mais bizarrement : pas tout le temps...



Ci-dessus, tu remarqueras dans cette loi (le petit carré jaune)que la force électromotrice "epsilon" est égale à la dérivée (si je sais lire) du flux magnétique "phi M" par le temps. Comme c'est une force qui est née en s'opposant au flux qui l'a fait naître, on a utilisé le signe - négatif devant la dérivée.. Mais pas devant epsilon.

En -dessous, dans le grand carré jaune, tu verras qu'on ne retrouve pas non plus partout le signe négatif.

Curieux, non ? Et si on s'en moquait ? Ben non, justement: si pour toi une tension "epsilon" en vaut une autre, à vrai dire.. elle dérive cette fois-ci de la négativité du temps.

Mais comment je peux dire cela, alors que le signe "moins" est juste une convention entre puristes de la physique ?

Dans les pressions de la loi de Poiseuille (qui correspondent en anal. dimens. avec les tensions de Lenz-F.) , nous avons ceci



Tu remarques que "epsilon" est remplacé ici par (P1 -P2), autrement dit.. c'est un différentiel de pression, qui est forcément négatif, du point de vue du sens de l'action de la viscosité "êta" intervenant dans la résistance hydraulique.

Mais enfin, Soliris, tu veux en venir où ?

C'est très simple, si les physiciens ne s'étonnent en aucune manière ( ils en ont vu d'autres ) de voir "surgir" une tension et donc un ampérage (débit de charges !) à partir de la variation d'un champ magnétique, il ne faudrait pas qu'ils s'étonnent de voir un "débit de masse" surgir du néant à partir de la variation d'un champ de .. ? Pommes de terre ? Maïs ? Bégonias ? Mines ? Oeufs de Pâques ?







(Modifié par soliris le 10-04-2017 à 15:43)
Re: énergie libre texte de Bearden
le 10 avril à 15:57 #
De plus vous avez interprété à l'envers mes propos; je dénonce moi aussi les interprétations abusives du net aussi ai-je indiqué plus haut que je ne cautionne pas ces théories. Toujours est il qu'elles existent. J'ai simplement voulu en indiquer un point de départ ou une" alimentation".
Prenez donc le temps de lire avant d'interpréter à l'envers.

Ajout du 10-04-2017 à 16:56:

mon précédent message s'adresse à qn

Ajout du 10-04-2017 à 16:57:

ainsi que celui ci
Re: énergie libre texte de Bearden
le 10 avril à 17:41 #
@thierry05, j'ai réagi sur ton dernier poste en disant qu'il y a une énergie parfaitement détectable omniprésent/abondant qui nous entoure.

Je pense que l'énergie on n'en manque pas, ça ne disparait jamais, mais se présente sous forme de moins en moins exploitable; problème d'entropie si je ne me trompe.

La possibilité de l'existant... en effet tout est possible; le multivers de la théorie des cordes, la téléportation quantique, les trous de vers, le bigbang ^^ sisi c'est énormisisme.

Bon je ne t'acuse de rien, mais à fréquenter les forums tu seras améné (si ce n'est déjà fait) à lire les types d'argument.
Quand tu cites Tesla, ou dis ceci manque de cela donc c'est incomplet pour prouver un autre truc.
Ça fait lever des drapeaux.

Mais je suis d'accord hein , ya plein de choses mystérieux et invisibles et ce que nous percevons n'est que ce que nous pouvons percevoir, le reste pourrait ne pas exister qu'on ne s'en rendrait meme pas compte.
Re: énergie libre texte de Bearden
le 10 avril à 18:14 #
J'ai lu le post de 2008 et il y a dedans une info que j'attendais depuis un moment sur les cours de feynmann; je vais acheter ces livres pour tacher de mieux comprendre. Merci encore.

Néanmoins il y a une chose que je remarque dans ce post c'est que la réponse qui a été faite sur l'expérience de Michelson et Morley qui démontre la non existence de l'éther est en désaccord avec Einstein qui conclut son exposé sur l'éther par le résumé suivant :

« Nous pouvons résumer comme suit : selon la théorie de la relativité générale, l'espace est pourvu de propriétés physiques, et dans ce sens, par conséquent, il existe un éther. Selon la théorie de la relativité générale, un espace sans éther est impensable, car dans un tel espace non seulement il n'y aurait pas de propagation de la lumière, mais aussi aucune possibilité d'existence pour un espace et un temps standard (mesuré par des règles et des horloges), ni par conséquent pour les intervalles d'espace-temps dans le sens physique du terme. Cependant, cet éther ne peut pas être conçu comme pourvu des qualités des medias pondérables et comme constitué de parties ayant une trajectoire dans le temps. L'idée de mouvement ne peut pas lui être appliqué. »(source wikipédia).

La physique contemporaine est tout de même face à un problème qui démontre que les modèles actuels sont incomplets: la catastrophe quantique. Ce sont ces contradictions qui me permettent de garder une forme d'espoir dans le fait que peut être un jour on pourra utiliser l'énergie de façon plus rationnelle, plus économique.

Ajout du 10-04-2017 à 18:20:

@thierry05: j'ai réagi sur ton dernier poste en disant qu'il y a une énergie parfaitement détectable omniprésent/abondant qui nous entoure.

Sic; je m'excuse.

Ajout du 10-04-2017 à 18:20:

De quelle énergie détectable s'agit il?
Re: énergie libre texte de Bearden
le 10 avril à 19:02 #
la lumière, les photons
Re: énergie libre texte de Bearden
le 10 avril à 19:21 #
C'est quoi la catastrophe quantique ?

Concernant l'éther, il faudrait préciser ce dont on parle avant de dire que ça existe ou pas.

(Modifié par bb1 le 10-04-2017 à 19:26)
Re: énergie libre texte de Bearden
le 10 avril à 20:34 #
Nikola Tesla a rédigé une biographie dans laquelle il affirmait qu'il avait fabriqué une automobile fonctionnant à l'électricité et directement alimentée par l'éther (c'est pour cette raison que j'ai choisi ce terme un peu plus haut). Ceci est largement relayé sur le net et les gens ont déduit qu'on leur cache des inventions dont ils veulent être les bénéficiaires.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Expérience_de_Michelson-Morley

En 1900 Tesla avait des excuses pour baser son travail sur "l'ether"





(Modifié par rokag3 le 10-04-2017 à 20:40)
Re: énergie libre texte de Bearden
le 10 avril à 21:28 #
Bonsoir
Depuis quelques années Tesla tourne dans son cercueil comme le rotor fou d'un moteur alimenté par la crédulité des ignorants.
La catastrophe quantique ? inconnue au bataillon, sans doute une forme newage de la décohérence!
par contre la catastrophe ultraviolette fut à la source des réflexions ayant menées à la MQ.

JR
Re: énergie libre texte de Bearden
le 10 avril à 22:34 #
le 10-04-2017 à 14:05, @thierry05 :
Les lois de la physique quantique et les lois de la relativité d'Einstein sont incomplètes. La mécanique quantique est encore sujette à toute sortes d'interprétation et la loi de la relativité n'inclut pas la mécanique quantique et se montre donc incomplète.

c'est normal que la loi de la relativité ne peut pas inclure la mécanique quantique,.. c'est pas fait pour !
Autant espérer qu'un éléphant se mette à tricoter des chaussettes .

Le fait que ces lois soient incomplètes ouvre la porte à ce qu'on appelle l'énergie noire, autrement nommée éther. Ces modèles ne satisfont pas les chercheurs et physiciens qui en cherchent d'autres.

en effet , se satisfaire de l'ether, ça a déja été essayé il y a plus d'un siècle et on a tranché la question .
.. et ce n'est pas pour qu'aujourd'hui , on nous le ressorte à la faveur d'une énergie noire qui n'est là que pour attester de l'expansion qui s'accélère.

Néanmoins il en résulte que la possibilité de l'existence d'une énergie inconnue qui nous entoure est à prendre en compte. Il reste à trouver le moyen de capter et d'utiliser cette énergie. Ceci peut constituer un espoir dans ce qui est faussement nommé "moteurs à énergie libre".

cela reviendrait à prétendre récolter une énergie virtuelle , qui comme son nom l'indique n'est pas réelle.
Le big-bang (s'il a existé depuis le point zéro) est la seule expérience réussie d'une telle prouesse que le vide ait accompli.

Nikola Tesla a rédigé une biographie dans laquelle il affirmait qu'il avait fabriqué une automobile fonctionnant à l'électricité et directement alimentée par l'éther. Ceci est largement relayé sur le net et les gens ont déduit qu'on leur cache des inventions dont ils veulent être les bénéficiaires.


à cette époque, l'ether etait en vente libre dans les pharmacies.. il a en a peut-etre abusé
Re: énergie libre texte de Bearden
le 12 avril à 17:31 #
"c'est normal que la loi de la relativité ne peut pas inclure la mécanique quantique,.. c'est pas fait pour ! "

Je sais on est bien d'accord sur ce point et les éléphants ne font pas de tricot , ça aussi je le sais . Il n'en reste pas moins que la science ne parvient pas à l'heure actuelle à décrire de façon globale les lois qui régissent notre monde.

"en effet , se satisfaire de l'ether, ça a déja été essayé il y a plus d'un siècle et on a tranché la question ."

Au xxie siècle, les propriétés déconcertantes découvertes concernant le vide (énergie du vide, énergie sombre) ou ses caractéristiques supposées (Champ de Higgs) rappellent étrangement les propriétés mystérieuses de l'éther. Mais les physiciens soulignent bien[réf. nécessaire] qu'il ne s'agit pas de revenir aux hypothèses d'avant 1905.(source wikipédia) La question est elle vraiment tranchée? Ce n'est pas si évident.

"cela reviendrait à prétendre récolter une énergie virtuelle , qui comme son nom l'indique n'est pas réelle. "

J'ignorais aussi que virtuel et inconnu étaient synonymes; ou alors vous y mettez un peu de mauvaise foi.

De plus je vous rappelle que j'ai seulement dit qu'il y avait une forme d'espoir que visiblement vous n'avez pas du tout; je me permets donc de vous conseiller les barbituriques car l'éther n'est plus en vente libre.

Si le vide a des propriétés il n'est pas vide et s'il n'est pas vide il est . Si il est il doit avoir ou contenir une forme d'énergie (inconnue).

Pour ce qui concerne le big bang; vous allez dans le sens du doute sans le vouloir car si une expérience fonctionne une fois elle doit être reproductible. Bien sur à condition de comprendre les conditions de l'expérience et de pouvoir les reproduire. Il est évident que la science d'aujourd'hui ne permet pas de reproduire cette expérience on est donc dans le domaine de la science fiction.

J'ai trouvé l'expression" catastrophe quantique" dans un ouvrage écrit par vincent rollet (physicien) qui s'intitule la physique quantique (enfin) expliquée simplement.Il parle aussi dans son livre de la catastrophe ultraviolette et explique effectivement qu'elle est à la source des réflexions ayant mené à la naissance de la physique quantique. Je ne retrouve plus l'expression évoquée plus haut mais vais continuer à chercher. Il s'agit d'un livre de vulgarisation je le reconnais et profite pour redemander ce que vous pensez des cours de feynmann car personne encore n'a répondu à cette question directe et simple. Je cherche encore à savoir si ces cours pourraient me permettre de comprendre mieux en considérant que je n'ai que les bases en math. Je suis un peu surpris que ceux qui ont vraiment des connaissances ne puissent me conseiller des ouvrages bien faits. D'autres ouvrages seront peut être meilleurs? Peut être ne veulent ils pas répondre pour traiter les gens d'imbéciles plus facilement?
Re: énergie libre texte de Bearden
le 12 avril à 18:20 #
Bonjour à tous
Je constate une forte similitude avec mon enlisement.
Je suis têtu parait-il, c'est possible.
Cependant, je suis conscient que les portes du changement s'ouvrent de l'intérieur. Encore faut il trouver la poignet, si poignet il y a, faut faire avec l'impondérables.
Je me retire de suite de la discussion très intéressante, mais qui dépasse mes compétences.
A+
Re: énergie libre texte de Bearden
le 12 avril à 19:09 #
Encore faut il trouver la poignet, si poignet il y a, faut faire avec l'impondérables.
Si l'on trouve la poignée, il faut mettre le poignet dessus.
Re: énergie libre texte de Bearden
le 12 avril à 21:43 #

le 12-04-2017 à 17:31, @thierry05 :
De plus je vous rappelle que j'ai seulement dit qu'il y avait une forme d'espoir que visiblement vous n'avez pas du tout; je me permets donc de vous conseiller les barbituriques car l'éther n'est plus en vente libre.

sur ce sujet en tous cas, avoir de l'espoir ou pas, c'est l'affaire de chacun...
Si le votre (espoir) concerne l'énergie libre, je suis d'accord avec vous et confirme que j'en manque totalement.
Quand à votre conseil pour les barbituriques (que je trouve déplacé), je vous laisse deviner ce que vous pouvez en faire.

Si le vide a des propriétés il n'est pas vide et s'il n'est pas vide il est . Si il est il doit avoir ou contenir une forme d'énergie (inconnue) .
la partie en gras me semble etre présomptueuse ou mal définie.
Re: énergie libre texte de Bearden
le 12 avril à 22:40 #
Bonsoir,
Bien sur que la science n'explique pas tout car ce n'est pas une religion!
Un truc sans trop de math(quoique) :Lien
JR
Re: énergie libre texte de Bearden
le 12 avril à 23:04 #
@thierry05 l'argumentation est un peu faible pour:
bigbang = expérience non reproduction => donc c'est scifi.
Comme les fossiles attestent de l'existance des dinosaurs, le rayonnement fossile est une preuve de la théorie du bigbang... Enfin pour ceux qui y comprend quelque chose, j'ai du mal
Aussi tu extrapoles ce qu'on appelle "expérience reproductible" à une échelle démesurée.
Comme s'il faillait pourvoir reproduire l'extinction des dinosaurs pour prouver que cette extinction ait lieu.

Oui, la science n'a pas réponse à tout, Ludwig a dû le dire, mais c'est pas un argument pour justifier autre chose.
Il y a un chainon manquant entre l'homme et le singe et baf tu as la porte ouverte à c'est la preuve que :
- Dieu a créé l'homme
- Les extraterrestres ont créé l'homme
- L'homme est venu d'ailleurs

Je me souviens que l'énergie extrait du vide c'est le photon. Oui c'est bien ça:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Particule_virtuelle#Particules_virtuelles_et_fluctuations_du_vide

Et je reviens encore sur le fait que les photons sont partout à chaque instant sauf peut-etre dans une boite isolée au zéro absolu.
Imaginez vous au milieu de l'espace, partout où vous regardez vous voyez, ça veut dire que des photons arrivent en continu de toutes les directions possible vers le point où se trouve votre oeil. Vous vous déplacez n'importe où, c'est presque pareil.
Je sais pas trop si en un point de l'espace, peut passer tous les types d'onde en memme temps.
Parce que pendant que nos yeux reçoivent la lumière visible, on peut écouter la radio, se cramer à l'ultra violet et sentir la chaleur de l'infra rouge. Tous ces ondes pourraient arriver/traversser un meme point en meme temps.
Tous les ondes peuvent etre bloquées mais il restera toujours l'infrarouge tant qu'il y aura de la chaleur.

Si le vide a des propriétés il n'est pas vide et s'il n'est pas vide il est . Si il est il doit avoir ou contenir une forme d'énergie (inconnue).Chef d'oeuvre d'argumentation

Oui l'éther doit exister car les scientifiques n'ont jamais prouvé qu'il n'existe pas.
C'est plus rapide comme argument, innutile de tourner autour du pot.

L'éther (luminifère) devait servir de support pour les ondes électromagnétiques, soit les photons.
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 00:49 #

Si le vide a des propriétés il n'est pas vide et s'il n'est pas vide il est . Si il est il doit avoir ou contenir une forme d'énergie (inconnue).


l'information n'existe que quand elle est perçue!
On peut parfaitement imaginer, car à ce stade on ne peut faire que cela imaginer, que le vide ne soit pas vide, il serait plein de choses incapable d'interagir avec notre univers donc tu pourrais employer le terme vide d'éléments compatible avec notre univers, cela change quoi?

qu'il y ait des énergies incompatible avec notre univers signifierait qu'elles sont parfaitement incapable d'interagir avec celui ci, dans ce cas elles peuvent (et doivent) être parfaitement ignorées sinon tu rentres dans la pataphysique !

Y a t'il quelque chose que tu as détecté (perçue) qui ne se satisfait pas du vide tel qu'il est décrit ?
Parce que si tu l'as perçue et que tu peux présenter les paramètres de cette perception alors il y a quelque chose qui fait partie de notre univers et dont nous ignorons l'existence, cela sois en certain est passionnant et passionnera tous les physiciens !

(Modifié par rokag3 le 13-04-2017 à 00:56)
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 01:41 #
L'information perçue est toujours fausse parce que blabla... sens trompent, cerveau interprète, subjectivité.
Or l'information n'existe que quand elle est perçue !
Donc toutes les informations qui existent sont fausses

Si le vide a des propriétés il n'est pas vide et s'il n'est pas vide il est. Si il est il doit avoir ou contenir une forme d'énergie (inconnue)
Or le plein n'est pas vide.
Donc le plein ne doit pas contenir une forme d'énergie (inconnue).
Mais comme le vide n'est pas vide et donc il est plein.
Donc le vide ne doit pas contenir une forme d'énergie (inconnue).


Mais encore une fois je suis d'accord hein
Je continue un peu sur l'idée de Rokage:
- le vide entre 2 immeubles n'est pas vide, seulement vide d'immeubles
- le vide sidéral n'est pas vide, seulement vide d'astres
- le vide dans l'atome n'est pas vide, seulement vide d'électrons et de nucléons, c'est le siège de champs électromagnétiques.
- le vide n'est pas vide, seulement vide de quelques chose

(Modifié par qn le 13-04-2017 à 08:38)
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 09:27 #
bien dit @Qn ..
pas mieux qu'un raisonnement par l'absurde pour commenter l'absurde de l'énergie libre

l'energie du vide
comme si n'y avait pas assez d'energie dans ce qui est plein pour aller en chercher dans ce qui est vide

un vide qui est espace de passage d'energie E.M mais qui n'est pas une source d'energie par lui-même
On peut capter ce rayonnement E.M, c'est ce que fait la Terre à l'échelle planetaire (comme tout astre ) et c'est ce que nous faisons en plaçant des panneaux solaires sur le sol.

(Modifié par karthesius le 13-04-2017 à 09:28)
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 10:16 #
@karthesius j'ai rien dit sur l'absudité de rien sauf des arguments.

En fait j'ai rien lu sur l'énergie libre, ya déjà assez à lire en science.
A l'occasion de ce fil j'ai cherché sur wiki mais suis tombé sur un truc qui porte exactement le meme nom mais qui n'a rien à voir.

Le lt. col. Bearden, docteur de philosophie en science au Trinity College (non pas celui de Cambridge ni de Dublin)
Un peu difficile à trouver le site http://directlife.tripod.com/trinitycollegeampuniversity/
Et ce que la press en dit: Get a doctorate in 28 days
https://www.theguardian.com/money/2003/oct/26/administration.highereducation

oui c'est de l'ad hominem


(Modifié par qn le 13-04-2017 à 10:22)
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 13:44 #
L'information perçue est toujours fausse parce que blabla... sens trompent, cerveau interprète, subjectivité.
Or l'information n'existe que quand elle est perçue !
Donc toutes les informations qui existent sont fausses



L'information c'est tout et y compris l'agencement des atomes dans un cristal ou la répartition des charges autour d'un noyau. La notion de vrai et faux seras, si tu tiens à en créer une, y a t'il intégration d'une proposition dans un ensemble ou pas?
Si une proposition est intégrée c'est qu'elle est intégrable et ne contredit pas la cohérence de l'ensemble dans lequel elle est intégrée.

si cette proposition n'est pas intégrée c'est qu'Il n'existe pas de structure capable de la percevoir ce qui revient à dire qu'il n'y a pas de proposition et donc que sa transformation en information est sans objets.

a postériori on peut s'amuser avec ce concept

Un ensemble qui intègre une proposition (la transforme en information) voit ses propriétés transformées. Il existe un état avant et après l'intégration d'une proposition, si l'on devait chercher une explication à la flèche du temps c'est sans doute dans les lois de l'information (les vraies, pas celle de Shannon qui traitent un cas particulier des lois de l'information, la création d'une information "identique" à distance) qu'il faudrait chercher.

L'information est la cinquième dimension elle est, comme toutes les autres dimensions, toujours présente, on peut l'ignorer, cela autorisera des *paradoxes

(Modifié par rokag3 le 13-04-2017 à 14:05)

*dont le moindre n'est sans doute pas l'ensemble des ensembles

(Modifié par rokag3 le 13-04-2017 à 14:18)

Ajout du 13-04-2017 à 14:46:

Mais encore une fois je suis d'accord hein
Je continue un peu sur l'idée de Rokage:
- le vide entre 2 immeubles n'est pas vide, seulement vide d'immeubles
- le vide sidéral n'est pas vide, seulement vide d'astres
- le vide dans l'atome n'est pas vide, seulement vide d'électrons et de nucléons, c'est le siège de champs électromagnétiques.
- le vide n'est pas vide, seulement vide de quelques chose


Ce que tu dis est parfaitement exact.
lorsque je dis
vide d'éléments compatible avec notre univers, cela change quoi?

Je ne conteste pas le vide, je le qualifie par une propriété qui n'a aucune conséquence sur la réalité de notre univers, Mais, qui permet l'expansion de notre univers et sa naissance, rien devient en terme d'information le chaos ou l'entropie ultime.

Si je dois être plus clair qualifier "rien" en terme d'informations ne permet pas à ce rien d'interagir avec notre univers d'où mon interrogation " cela change quoi"

Rien a des propriétés et ces propriétés sont identique à celles de Tout
L'information génère des contraintes Rien et Tout ne sont pas des informations** et n'ont donc aucune contrainte pas même celle d'être vide ou plein .

**par définition une information ne peut être perçue que par une autre information or ce n'est pas possible dans le cas d'un ensemble unique
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 15:18 #
"Si le vide a des propriétés il n'est pas vide et s'il n'est pas vide il est . Si il est il doit avoir ou contenir une forme d'énergie (inconnue).

Là encore tu fabriques des syllogismes dont la conclusion n'est pas nécessaire.
1 - Le fait d'avoir des propriétés ne fait pas que le vide n'est pas vide. Le vide est juste l'absence de matière, par convention, et propriété ou pas, il est vide dès qu'il n'y a pas de matière dedans.
2 - Le vide n'a pas besoin d'avoir des propriétés pour être. Même sans elles, il "serait" ; il lui suffit d'être un espace entre deux matières, c'est tout.
3 - Le fait d'être n'implique pas qu'il contienne une forme d'énergie. Aucune loi scientifique ne dit cela ni même le sous-entend.


"Pour ce qui concerne le big bang; vous allez dans le sens du doute sans le vouloir car si une expérience fonctionne une fois elle doit être reproductible... Il est évident que la science d'aujourd'hui ne permet pas de reproduire cette expérience on est donc dans le domaine de la science fiction. "

De quelle expérience parles-tu ?
Dans le domaine de l'astrophysique et encore plus dans celui de la cosmologie, on ne manipule pas les objets mais on reçoit des informations. Les expériences que l'on fait n'ont pour supports que ces informations et ce sont ces informations intégrées dans des modèles prédictifs qui nous permettent de comprendre un peu mieux l'univers.
Or, les expériences menées dans ce cadre très contraint sont toutes parfaitement reproductibles ; c'est pourquoi nous considérons jusqu'à informations contradictoires, que le modèle actuel est, au moins en partie, valide. Aucune science fiction là-dedans et au contraire, à partir du peu dont nous pouvons disposer, des résultats prédictifs et remarquablement cohérents.
Quant au doute, il est intégré à la science, par définition.

"redemander ce que vous pensez des cours de feynmann car personne encore n'a répondu à cette question directe et simple. "
Si personne n'a donné de réponse c'est que personne n'en a. En général sur Internet, la mode est plus de donner des réponses qu'on n'a pas que de garder pour soi celles qu'on possède...

"Peut être ne veulent ils pas répondre pour traiter les gens d'imbéciles plus facilement? "
SI quelqu'un t'a traité d'imbécile ici, tu alertes la modération et la modération se fera un plaisir de CENSURER le message fautif et d'envoyer un MP @Shu mei pour l'en informer.
L
Pourquoi ne pas visionner la vidéo de mon ami Roland Lehoucq sur Youtube à propos de l'énergie du vide ?
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 16:13 #

le 13-04-2017 à 15:18, @Ludwig :
... ce sont ces informations intégrées dans des modèles prédictifs qui nous permettent de comprendre un peu mieux l'univers.
Or, les expériences menées dans ce cadre très contraint sont toutes parfaitement reproductibles ; c'est pourquoi nous considérons jusqu'à informations contradictoires, que le modèle actuel est, au moins en partie, valide. Aucune science fiction là-dedans et au contraire, à partir du peu dont nous pouvons disposer, des résultats prédictifs et remarquablement cohérents.



Remarquable de citer l'astrophysique, @Ludwig.
Car pour que les modèles prédictifs correspondent aux faits rapportés, il faut ajouter aux 10% de faits gravitationnels explicables 70 % de matière noire et encore 20 % d'énergie noire.
Ce n'est plus seulement de la confiance en soi et ses propres raisonnements, c'est de la gonflette (et je suis pas méchant).

Ajout du 13-04-2017 à 16:30:


le 13-04-2017 à 13:44, @rokag3 :


L'information c'est tout et y compris l'agencement des atomes dans un cristal ou la répartition des charges autour d'un noyau.

L'information est la cinquième dimension elle est, comme toutes les autres dimensions, toujours présente.



Ta perception et ce que tu dis là sont le reflet pur de la science orientale; pour les bouddhistes (et autres ..) , le nom donné à la somme des infos qui composent littéralement la structure d'un objet est.. "la forme"; étant donné que cette forme est une marque dans l'éther (oui, ils sont les adeptes de l'éther), elle ne peut évidemment exister que là où l'éther joue avec lui-même, c'est-à-dire là où il manque le plus.

La seule façon de créer un objet ne réside donc qu'en la faculté de créer un vide dans l'éther, que l'éther va remplir.. et re-vider par la suite, dans une pulsation sans fin dont nous ne percevons que les moments où la forme se remplit.

J'arrête là, parce que suis pas prof de religion; cependant, quand j'étudie Poiseuille, je vois que coexistent 2 sortes de mouvements du temps antagonistes, 2 sortes de débit mais une seule sorte de résistance.. Et ça, c'est intéressant au maximum.

Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 16:50 #
Ta perception et ce que tu dis là sont le reflet pur de la science orientale; pour les bouddhistes (et autres ..) , le nom donné à la somme des infos qui composent littéralement la structure d'un objet est.. "la forme"; étant donné que cette forme est une marque dans l'éther (oui, ils sont les adeptes de l'éther), elle ne peut évidemment exister que là où l'éther joue avec lui-même, c'est-à-dire là où il manque le plus.




Je définis l'information avec la loi la forme la contrainte la cohérence et l'opportunité.
C'est une définition purement intuitive de ma part et notamment je suis très partagé sur la différenciation entre la loi et la cohérence, la cohérence ne serait elle pas une loi ?
Sachant que je n'ai jamais rien découvert, à part une machine à faire des sandwichs (j'ai été complètement grillé par Marvin Minsky sur ce que je pensai être *MA trouvaille ) je ne doute pas qu'il y a des gens qui ont formulé cela mieux que moi, cependant même si c'est inexact ou incomplet cela semble permettre de raisonner juste!

donc parler de forme en oubliant les autres paramètres est insignifiant (au sens propre). D'autre part l'inconvénient majeure de mon hypothèse c'est qu'elle est déicide par construction .

*la propriété dérivée automatique de l'ensemble des agents spécialisés communiquant en réseau

(Modifié par rokag3 le 13-04-2017 à 17:05)
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 17:54 #
"pour que les modèles prédictifs correspondent aux faits rapportés, il faut ajouter aux 10% de faits gravitationnels explicables 70 % de matière noire et encore 20 % d'énergie noire."

D'abord tes 70% et tes 20% sont des chiffres issus de l'astrophysique elle-même.
Sans ses calculs prenant en compte le décalage entre le modèle et les observations, tu serais bien incapable de venir ironiser ici.

Ensuite, le modèle est valide pour tout une série de phénomènes observés et de prédictions.
Il n'explique pas tout, mais ça c'est la science elle-même qui le dit et en le répétant tu fais preuve de la même confiance que moi.
Ou alors ce serait dénier la science quand elle sait et l'accepter quand elle ne sait pas, démarche intellectuelle tellement perverse que je t'en sais incapable...
En science, d'autres modèles ont été valides pour certains phénomènes et pas pour d'autres, ce ne les a pas rendus caducs. La gravité newtonienne est si précise qu'elle permet de lancer une sonde jusqu'à Pluton en rase-mottes, mais elle n'explique pas tout et elle n'est pas caduque pour autant.
Ce qui se passe aujourd'hui en cosmologie est aussi normal pour les chercheurs que passionnant pour le public, à condition bien sûr d'extirper la recherche scientifique de sa boue d'affectivité anthropocentrique et de l'accepter seulement telle qu'elle est, avec ses succès et ses échecs. Attitude dont tu es un parfait adepte.

Last but not least, nous parlions du Big Bang, évènement d'où la gravitation est, par définition, absente. Tu es hors sujet.

"Ce n'est plus seulement de la confiance en soi et ses propres raisonnements, c'est de la gonflette (et je suis pas méchant)."
Je ne vois pas ce que je viens faire là-dedans.
Je ne suis qu'utilisateur de la science, pas acteur.
Ce ne sont pas mes propres raisonnements et la confiance en moi est une nouvelle fois hors sujet.

Tant que tes critiques sur le discours scientifique seront de ce niveau, il n'a rien à craindre. Et je suis pas méchant.
L
Re: énergie libre texte de Bearden
le 13 avril à 23:43 #
@Ludwig van Beethoven: tu ne te sens même pas comme donnant ton accord à la science en tant qu'acteur, mais uniquement en tant qu'utilisateur ? Donc tu n'influences pas ton monde perceptif par ton attention, ton intention de le percevoir de telle ou telle façon ?

Quelle inattaquable carapace; cette façon de se croire hors du décor correspond bien à la vision einsteinienne où l'observateur n'a pas besoin de situer sa propre position ni sa perspective dans le référentiel des mobiles.

Evidemment cette annulation aberrante de l'Observateur (annulation qui joue certainement son rôle dans la construction du paradoxe des jumeaux de Langevin) ne pourra subsister au 3ième millénnaire, si l'observateur lui-même veut franchir les portes de l'espace et du temps.

Et bien moi je veux jouer mon rôle d'acteur en reprenant la physique là où tu l'as laissée, @Ludwig. En scrutant, millimètre par millimètre, chaque formule, chaque concept, chaque signe, et comme le dirait @Rokag3 : chaque information.





Re: énergie libre texte de Bearden
le 16 avril à 11:31 #
Pour ce qui concerne le plein et le vide:

j'ai mal formulé ma phrase c'est un fait mais je n'applique pas mon raisonnement au plein dans le sens que le plein est une manifestation physique , un ou des objets, donc comprenant une masse et donc contenant de l'énergie. Le vide n'est pas vide mais vide de qq chose. Vous avez raison cette notion est très importante. L'énergie du vide n'est donc pas irréelle. Et j'en reviens au fait que je continue à nourrir l'espoir que la science parviendra bientôt à puiser cette énergie . La découverte du boson de higgs permet de compléter le modèle connu et il est donc plausible que les progrès qui vont suivre permettront un jour de mieux utiliser l'énergie des photons ou peut être même l'énergie noire.

Pour ce qui concerne le big bang je suis allé un peu loin car je voulais simplement signifier qu'il est impossible de reproduire cette expérience car elle nous dépasse.

Pour ce qui concerne l'information , je prend un exemple pour tacher de faire comprendre mon point de vue:

Mon exemple est qu'un aveugle marche vers un arbre; il ne percevra l'arbre qu'au moment ou il le touche mais il est un fait que l'arbre existait avant le contact. L'information est donc une prise de contact et en ce sens elle n'existe qu'au moment de son émergence mais l'arbre existait avant le contact et donc l'information existe en temps qu'"entité"(je ne sais pas quel mot choisir). En cela elle est une dimension ou autre chose mais de toute façon préexistante. Je me demande si cet exemple peut illustrer le problème de la dualité de l'onde particule et de sa réduction à une particule simple après la mesure.

Je continue mon raisonnement par rapport à l'aveugle:

C'est au moment ou l'information entre en contact avec le sujet physique (l'être vivant) qu'elle prend corps (au sens le plus littéral). Lorsqu'elle a pris corps (elle est intégrée au vivant) elle est transformée (ou réduite si mal comprise). L'information étant mesurée en science par des appareils elle sera forcément réduite. La mesure réduit forcément l'information.

Je ne peux pas y réfléchir plus pour l'instant je dois partir bosser.

Ajout du 16-04-2017 à 21:55:

Si le vide a des propriétés comment peut il ne pas avoir d'énergie, je comprends pas, ça me parait illogique?
Re: énergie libre texte de Bearden
le 17 avril à 11:33 #
Pour ce qui concerne le big bang je suis allé un peu loin car je voulais simplement signifier qu'il est impossible de reproduire cette expérience car elle nous dépasse.

En effet, le Big Bang est un évènement dont nous ne pouvons avoir de preuves qu'indirectes. C'est très loin d'être un cas unique. Mais scientifiquement, il n'est pas nécessaire de reproduire un phénomène naturel - c'est d'ailleurs le plus souvent impossible - mais on doit construire un modèle qui rende compte des observations. C'est cela qui est reproductible.

"Je me demande si cet exemple peut illustrer le problème de la dualité de l'onde particule et de sa réduction à une particule simple après la mesure."
Pour ce que j'en comprends, pas exactement. Il semble que tu confondes ici l'onde et l'information. L'onde est un phénomène physique, pas seulement une information. Cette information est portée par l'onde, laquelle est vecteur.

"C'est au moment ou l'information entre en contact avec le sujet physique (l'être vivant) qu'elle prend corps (au sens le plus littéral). Lorsqu'elle a pris corps (elle est intégrée au vivant) elle est transformée (ou réduite si mal comprise). L'information étant mesurée en science par des appareils elle sera forcément réduite. La mesure réduit forcément l'information. "
Comment le sais-tu ?
Soit on SAIT que l'information est réduite et alors nous avons connaissance de la partie que nous perdons... Mais par quel moyen ? Si tu fais allusion au fait qu'on ne puisse connaître à la fois la vitesse et la position d'une particule, c'est vrai mais seulement en quantique, laquelle est très loin de décrire la totalité des phénomènes naturels.
Soit on n'en sait rien et on ne peut pas le dire.
Ton exemple n'est qu'un exemple mais tu dois être conscient - surtout dans le domaine dont tu parles - des limites d'une métaphore. L'"information" n'est pas décrite de la même façon, ne se comporte pas de la même façon, n'est pas perçue de la même façon, n'est pas traitée de la même façon etc. selon sa nature.
Un son, par exemple, n'est pas une lumière.
Veux-tu dire que chaque capteur ne mesure qu'une des composantes de l'information ? C'est vrai mais chacune de ces composantes est elle-même une information. Il n'y a pas réduction mais abstraction.

" La mesure réduit forcément l'information. "
Je prends moi aussi un exemple : dans les régions sismiques, la plupart des séismes sont parfaitement insensibles pour le corps humain. Par contre les sismographes les détectent et les mesurent. Peux-tu dire en quoi cette mesure par les sismographes réduit l'information que le corps humain est, lui, incapable de seulement percevoir ?
L
Re: énergie libre texte de Bearden
le 17 avril à 13:04 #
Je prends moi aussi un exemple : dans les régions sismiques, la plupart des séismes sont parfaitement insensibles pour le corps humain. Par contre les sismographes les détectent et les mesurent. Peux-tu dire en quoi cette mesure par les sismographes réduit l'information que le corps humain est, lui, incapable de seulement percevoir ?


Et donc le séisme existe pour le sismographe et pas pour l'humain, et cette réponse qui semble absurde est en fait la réalité !
Lorsque l'humain perçoit les enregistrements du sismographe alors le séisme vas être construit en terme d'informations et existera à partir de ce moment.

(Modifié par rokag3 le 17-04-2017 à 13:09)

Ajout du 17-04-2017 à 13:28:

Si le vide a des propriétés comment peut il ne pas avoir d'énergie, je comprends pas, ça me parait illogique?


le vide a des propriétés à postériori !

Un système non chaotique peut se distinguer d'un système chaotique cependant si un ensemble organisé fais intégralement partie d'un ensemble chaotique le chaos lui est exclus d'un ensemble organisé!

Re: énergie libre texte de Bearden
le 17 avril à 13:46 #

le 17-04-2017 à 13:04, @rokag3 :

...cependant si un ensemble organisé fait intégralement partie d'un ensemble chaotique, le chaos, lui, est exclu d'un ensemble organisé!



Un système organisé peut se permettre, momentanément et dans le cadre de limites spatiales, d'instaurer un chaos localisé. C'est fichtrement ce que ressent un laissé-pour-compte sans argent et sans adresse, dormant sous les ponts: l'incertitude totale sur son présent et son avenir, et donc l'errance.

Mais tu vas où avec ce genre de "distinction intellectuelle" ? Un de mes copains a balisé longtemps sur la nullité de l'infinité, qui ne correspondait en rien avec l'infinité de la nullité. Ce n'est ni réaliste, ni idéaliste, ni pragmatique et surtout, ce n'est pas adaptable..
Re: énergie libre texte de Bearden
le 17 avril à 14:03 #
Un système organisé peut se permettre, momentanément et dans le cadre de limites spatiales, d'instaurer un chaos localisé.


Non, un système organisé ne se permet rien il peut intégrer (fabriquer une information) des propositions ou pas.

Il ne peut intégrer ce qu'il ne peut pas percevoir !
il vas percevoir qu'il ne perçoit pas et fabriquer une information avec cette perception d'imperception appelons cela rien !

Cependant cette information "rien" ne donne par construction aucune information sur sa nature.





Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Energie libre
Energie libre, hydrogène, gazogène
Surpression dans la loi de Poiseuille: énergie libre ?
Champ magnétique terrestre et génératrice à énergie libre
energie cinetiqu, energie potentielle, energie mecanique