Un problème, une question ?

Lancer un fil!
1

Le nuageur de Wilhelm Reich

le 18 mai à 12:12 #
Salut,



Cet instrument que vous voyez ci-dessus est le "cloudbuster" de Reich, il n'est pas une arme comme on le croirait mais un "faiseur de nuages". En fait, la définition la plus exacte de cet appareil insolite est : faiseur de pluie. Relié à de l'eau en-dessous de lui, et rempli d'eau lui-même, il était censé attiré des protons (libres) du sol et les envoyer naturellement vers la hauteur présumée des nuages (quand il n'y en a pas, bien sûr).

Pour faire tomber la pluie. Lire ici pour en savoir plus.

La question est : existe-t-il des protons libres et peut-on les attirer à un endroit stratégique, même si vous avez des doutes sur la fonctionnalité de l'instrument ci-dessus ?

Re: Le nuageur de Wilhelm Reich
le 18 mai à 14:10 #
bonjour
les protons libre sont des ions H+ toujours présents dans l'eau (voir PH) le reste étant sornettes et billevesées en bon français de la khouillenbar!
JR

(Modifié par Jiherve le 18-05-2017 à 14:12)
Re: Le nuageur de Wilhelm Reich
le 18 mai à 16:11 #
Merci d'avoir répondu Jiherve. Vraiment, je ne m'attendais à aucun résultat ! Ainsi donc les protons libres sont des ions H+ ? R.L. Clarck est d'accord avec toi .
Mais je comprends bien pourquoi à présent on rejette la physique des plasmas loin dans l'espace, sauf à quelques rares exceptions près.

Voici une répartie de Richard Lefors Clark qui illustre bien pourquoi les gens, aujourd'hui, attendent de moins en moins d'aide de la part des scientifiques. Même si je devais recevoir mon billet de sortie de ce forum, il faut que je le publie.

La science est une entreprise qui sert ... des entreprises qui possèdent la technologie et contrôlent les matières premières.
Ces sociétés dictent les programmes de sciences enseignés dans les écoles. Les diplômés en sciences sont employés par le gouvernement (contrôlé par des entreprises par des contributions de campagne) et l'industrie (ce qui ne permet que la science et la technologie qui augmentent les bénéfices). Ensemble, ces institutions maintiennent une orthodoxie strictement appliquée assurant une base de connaissances libellée en dollars et, en même temps, supprime toute connaissance de la nature et ses forces susceptibles de menacer les bénéfices.
Le gouvernement / Science / établissement d'entreprise est la création du patriarcat, l'ordre social dominé par les hommes. Ses lois et ses principes sont un résultat naturel de l'esprit mental masculin, qui est territorial, exclusif et hiérarchique. Tout comme les patriarcistes religieux ont éliminé le principe féminin en tant que co-créateur et ont embrassé une seule divinité masculine, ils ont fait comme séculiers le principe féminin de la physique, créant une technologie qui n'est pas naturelle, sale et mortelle pour les systèmes biologiques.

C'est la technologie patriarcale idéale, car elle est basée sur une ressource limitée, est nécessaire pour tous les membres du monde, peut être mesurée à un coût énorme pour l'acheteur (toxicomane) et donne un contrôle géopolitique aux propriétaires / contrôleurs.
Ce qu'ils craignent, c'est une source d'énergie renouvelable bon marché. Pour l'empêcher, l'établissement scientifique a décrété, par un vote, sans preuve, que «la matière ne peut ni être créée ni détruite» et cet éther, l'élément féminin n'existe pas.

La réalité, heureusement, ne peut être décidée par un vote. L'éther doit exister et existe et elle produit de la matière sous la forme de protons et d'électrons, qui sont générés à partir de l'interaction des atomes (de matière tangible) en mouvement dans l'éther. La matière peut être du métal, de l'eau, de l'air, etc. Plus le milieu est dense, plus les protons et les électrons sont produits.
Le mouvement provoque la séparation des portions de l'éther en petits tourbillons.
Une direction de rotation crée le proton plus large. Le spin inversé produit, dans un mouvement de contraction, le petit électron.
Les protons sont les ions hydrogène, la forme monoatomique la plus souhaitée de l'hydrogène. L'électrolyse pour l'hydrogène a été effectuée depuis plus de 150 ans, mais ce n'est pas un procédé commercialement utilisable et l'hydrogène produit est diatomique (2H).

Les agents de Big Oil nous assurent que, à l'avenir, l'hydrogène remplacera l'huile. Ensuite, ils soulignent tous les problèmes "à court terme" , ce qui nous fait soupçonner que l'avenir de l'hydrogène peut être retardé indéfiniment.
Etc..

Au fait, Mister Jiherve, pourquoi est-il déjà si compliqué de nous faire tous "naviguer" à l'hydrogène 2H (autos, camions, bus, porte-conteneurs, pétroliers, cargos, ferrys, avions...)



(Modifié par soliris le 18-05-2017 à 16:20)
Re: Le nuageur de Wilhelm Reich
le 18 mai à 20:43 #
Bonsoir
Du grand n'importe quoi , des tourbillons dans un éther qui n'existe pas il n'y a plus création de protons depuis le big bang!
cet éther, l'élément féminin n'existe pas.
à pisser de rire.
mais ce n'est pas un procédé commercialement utilisable
si bien sur si la source d’électricité est renouvelable.
Pour l'hydrogène il existe déjà les piles à combustible, les moteurs fusée et quelques moteurs à explosion . Le soucis avec les moteurs à explosion c'est la corrosion (l'eau pure est très corrosive) et la sécurité du réservoir
Donc oublie ce gugusse!
JR
Re: Le nuageur de Wilhelm Reich
le 18 mai à 21:22 #
Nous ne pouvons qu'espérer que ce Clark ait des preuves expérimentales de ce qu'il avance.
Parce que les scientifiques eux, ils en ont.

Ou alors qu'il peut faire fonctionner un seul bidule à partir de ses "théories".
Parce que les scientifiques, eux, ils en font marcher plein.
L
Re: Le nuageur de Wilhelm Reich
le 19 mai à 15:13 #

le 18-05-2017 à 20:43, @Jiherve :
Bonsoir
Du grand n'importe quoi , des tourbillons dans un éther qui n'existe pas il n'y a plus création de protons depuis le big bang!
JR

Je sais que, comme dirait le physicien Higgs, tu te contentes de parler du spin de l'électron ou du proton, à l'intérieur d'un champ scalaire, qui n'est scalaire que parce qu'on a pas besoin de savoir de quoi il est constitué...
C'est l'avis des scientifiques en ce début du 21 ième siècle, mais l'esprit (très bête) du bon peuple dont je fais partie ne se contentera jamais de "un champ-de-rien-du-tout".
Hum.. Pour moi les structures cristallines, sous l'action de fréquences soniques (de résonance), voient croître ces mêmes cristaux à partir d'une énergie fondamentale; j'ai déjà proposé cette théorie, et il faudrait pouvoir "peser" un violon, ou des coupes à champagne en Val-St-Lambert ou en Baccarat après les avoir soumis aux figures de Chladni, pour vérifier s'il y a augmentation de matière.
Comme le dit Ludwig, c'est une question de preuves à apporter (c'est cela le vrai positivisme).

Ajout du 19-05-2017 à 15:25:


le 18-05-2017 à 21:22, @Ludwig :
Nous ne pouvons qu'espérer que ce Clark ait des preuves expérimentales de ce qu'il avance.
Parce que les scientifiques eux, ils en ont.

Ou alors qu'il peut faire fonctionner un seul bidule à partir de ses "théories".
Parce que les scientifiques, eux, ils en font marcher plein.
L

Quand je vois comment le Kenya, qui, il ya 10 ans encore, était un paradis terrestre, et qu'aujourd'hui les touristes donnent leur panier à provisions aux Masaï qui meurent de faim, je me dis que ce serait bien qu'il existe un appareil à nuages. Naïf, non ?
Néanmoins, l'idée d'une antenne à protons, constituée essentiellement d'eau, n'est peut-être pas dénuée de bon sens.



Et si dans un éclair, il y avait envoi de protons vers les nuages et d'électrons vers le sol, en réciprocité ?
Ces derniers temps, pour parler d'autre chose, je réfléchis à la relation entre protons et magnétisme. Parce qu'on parle soit d'électrons et de protons, soit d'électricité et de magnétisme... Bien entendu dans un cadre différent et plus général que celui de la Résonance Magnétique Nucléaire.



(Modifié par soliris le 19-05-2017 à 17:18)
Re: Le nuageur de Wilhelm Reich
le 24 mai à 19:02 #
Salut les gars,
Juste un petit passage car le chimiste de formation que je suis (et ben oui, personne n'est parfait !) ne pouvait pas laisser passer ça : les ions H+ (qui sont donc des protons, nous sommes tous d'accord dessus) n'existe pas en solution aqueuse, car ils auront tendance à former des ions H3O+ avec une molécule d'eau (molécule présente en assez grande quantité quand on parle de solution aqueuse).
Voili, voilou, vous pouvez continuer, je ne vous embête plus !
Re: Le nuageur de Wilhelm Reich
le 25 mai à 15:52 #
Merci pour ton intervention, Kweeky.

Elle nous renseigne sur quelque chose de méconnu : H3O+ .
Je ne sais si les chimistes ont une théorie pour expliquer comment une molécule peut être crée en H2SO3 ou en H2SO4, HNO2 ou HNO3, ...
Pour moi il s'agit du fait qu'une molécule n'est jamais complètement "stable" , cad qu'elle est toujours "un peu plus positive" ou "un peu plus négative".

Mais est-ce la bonne raison, ... les chimistes doivent avoir une explication, non ?
Bien sûr, nous n'avons pas de renseignement (cela peut arriver incessamment sous peu) sur la façon dont l'eau arrive au sommet du nuageur, et pourquoi Reich a imaginé une telle structure, qui a plutôt l'air de fonctionner à l'électricité qu'avec seulement de l'eau.

Bien à toi.