Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

La gravité selon Gabriel LaFrenière

le  6-06-2017 à 17:36 #
Bonjour à tous,

En recherchant l'existence d'un champ d'éther et en essayant de déterminer sa valeur en analyse dimensionnelle et sa valeur absolue mathématique, je tombe sur les travaux de Gabriel LaFrenière (cliquez ici).

La gravité, pour lui, serait issue de la radiation magnétique de l'électron s'exprimant dans un champ de formule E = M c^3 (et non plus Mc²) ; il propose donc une valeur mathématique de sa "pression de radiation magnétique" dont les unités sont en watts . mètres et non plus en Joules. (NDLR : il parle de Joules-secondes, c'est une erreur d'analyse dimensionnelle)

Sa théorie, lancée sans vraiment être étayée, a le mérite pourtant d'introduire l'incidence des fronts d'onde du rayonnement "magnétique" (cette incidence crée la gravité, selon lui) des électrons grâce au décalage qui existe entre leur rayon de courbure.
Il affirme donc que seul l'électron rayonnerait magnétiquement et donc "lui seul émettrait de la gravité".



Ce qui m'étonne, c'est que si l'on se base sur les textes anciens, toute masse serait issue des "sons" dont l'intensité acoustique est calculable en esp^3 / temps^3, ce qui correspond bien à la dimension de la vitesse-cube de la lumière chez La Frenière.
De plus, si je multiplie à l'intérieur du champ électromagnétique d'un électron son champ E et son champ H, j'obtiens encore et toujours la valeur du résultat en esp^3 / temps^3

La suite semble prometteuse, ce décalage du rayon de courbure magnéto-éthérique serait pour moi bien plus que seulement gravitationnel; je l'entrevois comme étant la source du temps-retard qui existe entre une cause et son effet (entropie déclinée en Joules), et est à la clef de la nature même du Temps-énergie qui nous obsède depuis des milliers d'années.

Il nous faut passer de l'autre côté de notre "mur de domaine", là où nous vivions autrefois.



(Modifié par soliris le 06-06-2017 à 17:48)
Re: La gravité selon Gabriel LaFrenière
le  6-06-2017 à 21:17 #
Salutations !
Cher Soliris ,tu nous rebats souvent les oreilles (plutôt les yeux ,d'ailleurs !) avec l’éther .
Tu as parfaitement connaissance de l'expérience qui l'a invalidé .Lien
Alors,pourquoi ?
Re: La gravité selon Gabriel LaFrenière
le  6-06-2017 à 22:34 #
moi qui croyais que la gravité etait due à la masse , elle-même un effet du boson de higgs sur certaines particules, me voilà fort déçu !
Toutes ces recherches et expériences foutues en l'air par ce monsieur Gabriel LaFrenière.

l'ether ?
pourquoi pas, les 4 eléments (terre , eau, air, feu) ?

Mes questions à 2 balles si l'ether est un fluide qui remplit le néant:

l'ether a-t-il une masse ? (j'espère que non) .. si oui :
Quelle est la masse d'un litre d'ether sous pression nulle (cette du vide spatial)
Peut-on compresser l'ether ? (si on emprisonne un volume de vide et qu'on l'écrabouille)
Comment peut-on retirer l'ether d'un volume de vide ?
Si on le retire, qu'obtient-on ? Le néant obtenu a-t-il une réalité ?
Un trou Noir, absorbe-t-il tout l'ether de l'espace environnant ?
Que deviennent les lois universelles quand le vide est vidé de son éther ?


Re: La gravité selon Gabriel LaFrenière
le  6-06-2017 à 23:47 #
@Scro et @Karthésius,

Est-ce que vous avez un minimum de sens pratique ? La physique refuse le nom ancien d'éther, mais parle d'énergie du vide. On a déjà discuté de ce problème de choix des mots.
Kart', tu ne peux pas parler du néant, c'est un concept qui n'est défini (s'il l'est) que philosophiquement. Ben non, l'éther n'a pas de masse.
Le boson de Higgs ? Selon Higgs, il est issu d'un "champ scalaire", ce qui n'est juste qu'une définition mathématique qui désigne un champ dont on se fout de la composition. Pas vrai ?

Son apparence t'intéresse ?



A mon avis il s'agit de la lumière (bleutée) de la sonoluminescence.. Phénomène, qui, soit dit en passant, est très peu compris et dont tu devrais nous intéresser plus souvent, cher ami.
Rien n'est joué sur la compréhension de la sonoluminescence, de la cavitation, ..

On peut compresser l'éther (il devient aveuglant, bien plus que sur cette image). Comment retirer l'éther d'un volume de vide? Par Zeus, c'est l'objectif de ma vie, et trouverait peut-être un jour comment. Si on le retire, qu'obtient-on ? Son absence et sa présence alternée localement crée, selon une fréquence précise, tout ce qui est apparent.

La nature et les qualités de l'énergie du vide sont déroutantes: le temps terrestre n'a pas cours dans la logique de l'éther; il n'y a que simultanéité des cause et résultats; le passé, le présent et l'avenir ne font qu'une seule "ère" de répartition, de superposition d’événements intriqués. C'est une énergie répulsive, "consciente de tout son potentiel ainsi que de ses zones les plus reculées"; elle ne répond instantanément qu'à une seule sorte d'appel: la "nécessité", encore appelée "Intention"..



(Modifié par soliris le 16-06-2017 à 10:07)




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Devoir Gabriel force pèse poids bâton
GRAVITE
Quanta de gravité
reproduire une gravité?
La gravité n'existe pas.