Un problème, une question ?

Lancer un fil!
1

Ici, on parle des livres qu'on a aimés !

Anon456515
Profil Censuré
le 27 juillet à 22:55 #
Bonjour, bonsoir à toutes et tous,

Comme l'indique le thème du fil, je souhaiterais que les mordus de la lecture fassent connaître des ouvrages qu'ils ont aimés; quel que soit le genre : roman, (auto-)biographie, essai, comédie, drame, thriller, comics, science-fiction...etc.
Ceci donnera peut-être l'envie aux participants de lire l'ouvrage proposé.

Je lance donc le fil avec :

"Morte en mémoire vive" de Peter James (Éd. J'AI LU, coll. Épouvante - août 1996) - encore disponible (réédition aux éd. "MILADY - 2014).

Résumé-accroche :

Inspiré par son père, Joe Messenger (le héros), véritable génie de l'informatique, entreprend de lutter contre l'inéluctabilité de la mort; ou tout au moins de tenter de vaincre cette fatalité grâce à l'informatique.
Son projet ? Offrir aux hommes un au-delà qu'aucune religion ne pouvait prévoir : la survie éternelle dans des circuits de silicium; l'âme étant transportée vers un eden électronique où tout sera possible pour ceux qui ont quitté la vie d'ici-bas.
A cette fin, Joe se lance dans l'expérimentation du superordinateur "ARCHIVE", qu'il paramètre pour recueillir des consciences humaines comme source de vie éternelle.
Mais très vite, deux événements surviennent, qui vont bouleverser Joe : d'abord, l'arrivée de Juliet Spring, une brillante étudiante qui a le don de le fasciner; et ensuite "ARCHIVE" qui semble développer sa propre personnalité... une personnalité inquiétante qui le rend capable de dire abruptement à Joe que " Juliet est une sale petite garce"...

Pourquoi j'ai aimé ce livre :

Le décor planté, l'intrigue est passionnante; et hormis ce qui est dit dans le résumé, il est surprenant de voir où et comment l'histoire (aux confins de la SF et du thriller) nous mène; et bien malin celui qui peut en deviner la fin en cours de lecture...
Quant à Joe, on finit par avoir de la compassion pour lui tant il lui arrive des 'bricoles' plus ou moins macabres.
A l'issue d'une intrigue très prenante et sacrément bien ficelée, j'ai aussi apprécié l'épilogue très originale.
A signaler aussi : les thèmes abordés, pour très techniques qu'ils paraissent, n'en restent pas moins compréhensibles. On sent que l'auteur s'est fortement documenté et qu'il a pris soin de restituer un univers 'hi-tech' de manière très accessible.
Franchement, je vous recommande ce livre, qui parvient à nous faire penser que tout ce qu'il raconte... pourrait être vrai !


(Modifié par Zweisteine le 26-08-2017 à 10:43)
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 09:53 #
Ce que tu décris dans "Morte en mémoire vive" que je ne connaissais pas me fait penser à un livre des Bogdanof un roman pour une fois assez ancien que j'ai et également un peu à Matrix ou à Tron !
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 09:56 #
Malgré le fait que je ne sois pas une mordue de lecture, je tiens à vous faire partager un livre que j'ai adoré.

"La fille de papier" de Guillaume Musso.

Résumé :
« Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.
- D’où sortez-vous ?
- Je suis tombée.
- Tombée d’où ?
- Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi ! »
Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire. Impossible ? Et pourtant ! Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel…

Pourquoi j'ai aimé ce livre :
Ce livre a réussi à me tenir en haleine pendant toute la lecture. Les personnages sont très attachants; on commence le livre aussi sceptique que Tom, le personnage principale, mais on se prends au jeu et on se met à y croire, à rentrer dans un autre monde. A aucun moment le livre parait trop long, un nombre parfait de rebondissement, et une histoire qui se tient parfaitement au vu de la fin du livre ...

Franchement, je vous recommande ce livre, qui parvient à nous faire penser que tout ce qu'il raconte... pourrait être vrai !

Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 10:21 #

le 28-07-2017 à 09:56, @MuMu_ :
Malgré le fait que je ne sois pas une mordue de lecture, je tiens à vous faire partager un livre que j'ai adoré.

"La fille de papier" de Guillaume Musso.

Franchement, je vous recommande ce livre, qui parvient à nous faire penser que tout ce qu'il raconte... pourrait être vrai !




LoL, qui aime bien châtie bien...
En tout cas, merci pour ton post : je crois que je vais me procurer ton "bouquin de plage"...
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 10:38 #
Un autre excellent livre que je recommande à tous ceux qui n'ont pas lu :

"La nuit des temps" de René Berjavel

Comment dire que ce livre, c'est juste LA BASE ! Un indispensable !!!!

Résumé :
Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace...
Que vont découvrir les savants et les techniciens venus du monde entier qui creusent la glace à la rencontre du mystère ? "La nuit des temps", c'est à la fois un reportage, une épopée mêlant présent et futur, et un grand chant d'amour passionné.
Traversant le drame universel comme un trait de feu, le destin d'Elea et de Païkan les emmène vers le grand mythe des amants légendaires.

Pourquoi j'ai aimé ce livre :
Bien qu'il soit un livre de "science fiction" (fallait bien le classer dans un genre), il est accessible par tous, à n'importe quelle age (je dirais à partir de 12 ans). L'histoire est très bien écrite, il y a du suspens, des rebondissements, de l'amour (mais pas trop)... La science fiction est quand même présente car Eléa et Païkan décrivent "un autre monde", bien différent du monde que nous connaissons actuellement. L'histoire est touchante, on s'attache vraiment aux personnages.

Bref, pour ceux qui ne l'ont encore pas lu, c'est le moment !

Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 10:40 #

le 28-07-2017 à 09:15, @SETI :
Ah ! J'oubliais Robert MERLE, puis René BARJAVEL et un de mes préférés José Rodrigues DOS SANTOS, j'attends toujours impatiement la sortie d'une traduction en français en version poche, le prochain c'est Vaticanum probablement au printemps 2018 !

PS: si tu postes un nouveau sujet sur la lecture merci de mettre dans le texte du message @SETI ainsi je serais prévenu !

(Modifié par SETI le 28-07-2017 à 09:19)


Merci pour tes infos.
Sorry, je n'ai pas pensé à inclure un message à ton attention dans le nouveau fil-lecture... mais j'ai vu que tu y es déjà passé !

Ajout du 28-07-2017 à 10:43:


le 28-07-2017 à 10:38, @MuMu_ :
Un autre excellent livre que je recommande à tous ceux qui n'ont pas lu :

"La nuit des temps" de René Berjavel




Merci beaucoup MuMu... et ton 'spoiler' est touchant...

(Modifié par Zweisteine le 28-07-2017 à 10:44)
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 15:54 #
<<< Ce livre a tellement marqué ma vie, que lorsque j'aurais une fille, je l'appellerais Eléa >>>

Il y a très longtemps que je l'ai lu mais ça me fait penser au livre Le papillon des étoilesde Bernard WERBER ? Oú il est question d'une Eya = Eva= Eve la chûte du livre est très surprenante et bien raccord avec la religion ! Et pas besoin d'en être un adepte ce qui est mon cas pour en admirer le lien entre un futur extra galactique et le début des hommes selon la religion.

Sinon le livre des Bogdanof s'appelle La mémoire double

(Modifié par SETI le 28-07-2017 à 16:11)
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 16:23 #
Une pépite à vous proposer...

"Le Cercle de la Croix", Iain Pears (Ed. Pocket - 24/06/1999)

Résumé :
Université d'Oxford,1663... Le professeur Grove est retrouvé mort dans des circonstances suspectes... L'autopsie révèle un assassinat à l'arsenic. L'enquête conduit à l'arrestation de Sarah, sa servante. Jugée, elle reconnue coupable, condamnée et exécutée.
Mais que s'est-il réellement passé dans le cabinet du professeur en ce jour funeste ? Pourquoi Grove a-t-il été assassiné ?
A ces questions, quatre témoins vont apporter des réponses contradictoires; et si ces protagonistes (qui se pensent objectifs, logiques et rationnels) relatent des fragments de la réalité; seul un d'eux permet d'entrevoir l'incroyable vérité....
A noter enfin la subtile alchimie entre des personnages de fiction et d'authentiques gloires historiques : Wallis, Locke, Wood, Boyle, etc.

Pourquoi j'ai aimé ce livre :
D'abord, parce qu'il s'agit d'un "thriller historique" réellement passionnant, qui plonge dans la mémoire d'un microcosme où s'est produit un drame dont les multiples rebondissements tiennent constamment le lecteur en haleine.
Mais la véritable découverte, c'est le talent et l'érudition d'un auteur qui a réussi le tour de force de raconter une même histoire par la voix de quatre hommes très différents. De sorte que le lecteur a droit à quatre narrations (véritables miroirs de quatre personnalités biens marquées et composites), à lire obligatoirement.. sous peine de ne pas découvrir la clef du mystère.
Ajoutons que cette composition littéraire implique directement le lecteur, en l'émouvant... et en faisant appel à ses talents de déduction.
Au final, un récit d'une grande densité... à lire absolument !



(Modifié par Zweisteine le 26-08-2017 à 10:45)
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 16:26 #
Celui ci je ne l'ai pas encore lu mais je l'aime déja ! Je n'ai pas eu la patience d'attendre sa sortie en poche et l'ai trouvé en relié d'occasion pour 12 Euros il est carrément neuf ! Il s'agit de l'arracheuse de dents ce sera ma prochaine lecture après l'Arsène Lupin que je termine.
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 21:00 #

le 28-07-2017 à 16:26, @SETI :
Celui ci je ne l'ai pas encore lu mais je l'aime déja ! Je n'ai pas eu la patience d'attendre sa sortie en poche et l'ai trouvé en relié d'occasion pour 12 Euros il est carrément neuf ! Il s'agit de l'arracheuse de dents ce sera ma prochaine lecture après l'Arsène Lupin que je termine.


J'AIME PAS L'DENTISTE !
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 21:02 #
Je connais personne qui aime mais si tu ne vas pas le voir tu as encore plus mal et tu y vas alors en courant !
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 21:47 #

le 28-07-2017 à 21:02, @SETI :
Je connais personne qui aime mais si tu ne vas pas le voir tu as encore plus mal et tu y vas alors en courant !




Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 22:34 #
Je viens de trouver encore 8 titres de livres écrit par Michael Crichton que je ne connaissais pas ? Mais en anglais ! ainsi qu'un site ou il y a une bonne récap de la plupart de ses livres (sans les 8 derniers trouvés)
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 28 juillet à 23:49 #

le 28-07-2017 à 22:34, @SETI :
Je viens de trouver encore 8 titres de livres écrit par Michael Crichton que je ne connaissais pas ? Mais en anglais ! ainsi qu'un site ou il y a une bonne récap de la plupart de ses livres (sans les 8 derniers trouvés)


Mazette, quelle productivité !
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 09:56 #
Il a produit beaucoup d'ouvrages, sous différents pseudo : John LANGE, Jeffery HUDSON et même un livre sous le pseudo MICHAEL DOUGLAS qui n'a rien à voir avec l'acteur du même nom ces deux prénoms étant le sien et celui de son frère avec qui il a écrit un livre " Dealing" ou " Dealin" on trouve les 2 orthographes ? sous ce pseudo.

En effet la liste n'est pas exhaustive entre ses romans de plages de jeunesses pour se faire un peu d'argent sous pseudo, ses vrais romans techno-thriller et ses essais, il y a de quoi faire !

Plus les romans dit retrouvės et postmortem tels : Pirates, Micro (terminé par Preston) et le dernier " Dragon teeth "

Un bon livre de Richard Paul RUSSO La nef des fous dont le thème n'est pas sans rappeler Le papillon des étoiles" Le papillon des étoiles " de Bernard WERBER qui est excellent aussi.

(Modifié par SETI le 29-07-2017 à 11:03)
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 12:40 #

le 29-07-2017 à 09:56, @SETI :
Il a produit beaucoup d'ouvrages, sous différents pseudo : John LANGE, Jeffery HUDSON et même un livre sous le pseudo MICHAEL DOUGLAS qui n'a rien à voir avec l'acteur du même nom ces deux prénoms étant le sien et celui de son frère avec qui il a écrit un livre " Dealing" ou " Dealin" on trouve les 2 orthographes ? sous ce pseudo.

En effet la liste n'est pas exhaustive entre ses romans de plages de jeunesses pour se faire un peu d'argent sous pseudo, ses vrais romans techno-thriller et ses essais, il y a de quoi faire !

Plus les romans dit retrouvės et postmortem tels : Pirates, Micro (terminé par Preston) et le dernier " Dragon teeth "

Un bon livre de Richard Paul RUSSO La nef des fous dont le thème n'est pas sans rappeler Le papillon des étoiles" Le papillon des étoiles " de Bernard WERBER qui est excellent aussi.

(Modifié par SETI le 29-07-2017 à 11:03)


Merci pour tes infos, SETI: je prends bonne note de tes suggestions...
Et j'ai d'ailleurs bien envie de me procurer "la nef des fous" de Russo... j'irai traîner demain au marché, où il y a quelques bons bouquinistes !
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 16:37 #
livres qu'on a aimés (?)

J'ai lu des livres, principalement de scifi et fantasy, meme quelques Barjavel et Crichton, je suis épaté que vous vous rappellez si bien des bouquins que vous avez lus.
Avant, je prennais un bouquin à la biblio et s'il était bon je continue sur le meme auteur.
Je finis par ne plus me rappeller des histoires, seulement que l'auteur était bon ou passable, voir nul.

"La nuit des temps" que j'ai totalement oublié. En relisant le résumé, je me souviens d'une histoire absurde à la roméo et juliette où la fille finit par tuer son roméo par erreur ils étaient, je crois, masqués par des casques d'or, le subterfuge de l'intrigue qui permet le drame ubuesque ^^. (Mumu va pas être contente)

Pour ce qui est de survivre à la mort en stockant sa conscience, ça me rappelle "La Jungle Hormone - Robert Reed".
Ca met en lumière un aspect intéressant : si on a de l'argent on "tourne" en temps réel voir plus vite, sinon c'est au ralentit, déphasé du réel. La puissance de calcul devient la ressource ultime. Pour communiquer avec un déphasé c'est comme communiquer avec Mars, il y a un temps de décallage qui grandit d'autant qu'on est pauvre, il faut payer pour accélérer le pauvre ^^. Et pour ceux qui n'ont plus de sous c'est l'archivage, ça s'arrete.

Voici quelques auteurs dont les histoires ont réussi à rester dans ma mémoire passoire, c'est dire s'ils sont marquants ^^
et d'avoir parfois lu le livre d'un trait ou presque, nuit blanche comprise.

ORSON Scott Card, auteur de "La Stratégie d'Ender" et "Alvin le faiseur", je me souviens que la plupart de ses livres sont top, surtout les contes. Je ne sais pas si ça vient de lui, mais certains "technologie" sont reprises par d'autres auteurs: la communication supraluminique "ansible". Les spinoff autour de la stratégie d'Ender sont indigestes. Un de mes auteurs préférés.

Robert JORDAN, "la roue du temps", le mec est mort avant d'avoir fini sa saga. J'ai dévoré ses bouquins mais je n'ai plus lu la suite, c'est chiant d'attendre hyper longtemps la sortie d'un nouveau tome (surtout en biblio), je ne me rappelle meme plus où j'en étais.
C'est de la Fantasy à la seigneur des anneaux avec un univers plus vaste et complexe qui se rapproche du trone de fer sans l'extreme violence.

VINGE Vernor "au tréfond du ciel", sur fond de conflit spatiale, un vaisseau est envoyé pour étudier une espèce intelligente ayant atteinte le stade technologique d'émission radio/tv. Très bon livre.

Andrea ESCHBACH "des milliards de tapis de cheveux", toute une planete dont la seule occupation est de tisser des tapis avec leur propre cheveux, très original mais la fin tiré par les cheveux ^^. J'ai eu de grand espoir sur l'auteur, j'ai commencé un autre livre qui m'a tué d'ennuie.

Pierre Bordage "griottes celestes" "Guerriers du Silence"

Un autre auteur scifi français marquant: Serges Brussolo qui raconte des histoires halucinantes dans des univers déjantés et extrèmes. J'en ai lu une floppés. Planète des Ouragans (trilogie)

Des classiques:
Mervyn Peake - Gormenhast
Philip Pulman - à la croisée des mondes
Asimov, les robots, fondation...

Dans le style policier/scifi: EVANGELISTI Valerio, l'Inquisiteur Eymerich. A vrai dire je ne me souviens plus des histoires juste que c'était bien.
Aller là de très bon critiques : https://www.babelio.com/livres/Evangelisti-Nicolas-Eymerich-inquisiteur/29004

Le rare livre que j'ai lu plusieurs fois : Cyrano de Bergerac.

Sans doute du à internet, j'ai arreté de lire depuis pas mal de temps.
Dernièrement je me suis remis à la lecture mais sur smartphone. On trouve très facilement des epub, des milliers des millions.
J'ai essayé un bouquin (conseillé par SETI je crois ?) la formule de dieu, pas trop acroché et aussi l'autre bouquin de Eschbach, tous deux laché en cours de route.

Bon à essayer :
"Le Cercle de la Croix", Iain Pears
"Morte en mémoire vive" de Peter James
"la nef des fous" de Russo

(Modifié par qn le 29-07-2017 à 16:52)
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 17:49 #

le 29-07-2017 à 16:37, @qn :
livres qu'on a aimés (?)

Bien évidemment, désolé

J'ai lu des livres, principalement de scifi et fantasy, meme quelques Barjavel et Crichton, je suis épaté que vous vous rappellez si bien des bouquins que vous avez lus.
Avant, je prennais un bouquin à la biblio et s'il était bon je continue sur le meme auteur.
Je finis par ne plus me rappeller des histoires, seulement que l'auteur était bon ou passable, voir nul.

"La nuit des temps" que j'ai totalement oublié. En relisant le résumé, je me souviens d'une histoire absurde à la roméo et juliette où la fille finit par tuer son roméo par erreur ils étaient, je crois, masqués par des casques d'or, le subterfuge de l'intrigue qui permet le drame ubuesque ^^. (Mumu va pas être contente)

Pour ce qui est de survivre à la mort en stockant sa conscience, ça me rappelle "La Jungle Hormone - Robert Reed".
Ca met en lumière un aspect intéressant : si on a de l'argent on "tourne" en temps réel voir plus vite, sinon c'est au ralentit, déphasé du réel. La puissance de calcul devient la ressource ultime. Pour communiquer avec un déphasé c'est comme communiquer avec Mars, il y a un temps de décallage qui grandit d'autant qu'on est pauvre, il faut payer pour accélérer le pauvre ^^. Et pour ceux qui n'ont plus de sous c'est l'archivage, ça s'arrete.

Voici quelques auteurs dont les histoires ont réussi à rester dans ma mémoire passoire, c'est dire s'ils sont marquants ^^
et d'avoir parfois lu le livre d'un trait ou presque, nuit blanche comprise.

ORSON Scott Card, auteur de "La Stratégie d'Ender" et "Alvin le faiseur", je me souviens que la plupart de ses livres sont top, surtout les contes. Je ne sais pas si ça vient de lui, mais certains "technologie" sont reprises par d'autres auteurs: la communication supraluminique "ansible". Les spinoff autour de la stratégie d'Ender sont indigestes. Un de mes auteurs préférés.

Robert JORDAN, "la roue du temps", le mec est mort avant d'avoir fini sa saga. J'ai dévoré ses bouquins mais je n'ai plus lu la suite, c'est chiant d'attendre hyper longtemps la sortie d'un nouveau tome (surtout en biblio), je ne me rappelle meme plus où j'en étais.
C'est de la Fantasy à la seigneur des anneaux avec un univers plus vaste et complexe qui se rapproche du trone de fer sans l'extreme violence.

VINGE Vernor "au tréfond du ciel", sur fond de conflit spatiale, un vaisseau est envoyé pour étudier une espèce intelligente ayant atteinte le stade technologique d'émission radio/tv. Très bon livre.

Andrea ESCHBACH "des milliards de tapis de cheveux", toute une planete dont la seule occupation est de tisser des tapis avec leur propre cheveux, très original mais la fin tiré par les cheveux ^^. J'ai eu de grand espoir sur l'auteur, j'ai commencé un autre livre qui m'a tué d'ennuie.

Pierre Bordage "griottes celestes" "Guerriers du Silence"

Un autre auteur scifi français marquant: Serges Brussolo qui raconte des histoires halucinantes dans des univers déjantés et extrèmes. J'en ai lu une floppés. Planète des Ouragans (trilogie)

Des classiques:
Mervyn Peake - Gormenhast
Philip Pulman - à la croisée des mondes
Asimov, les robots, fondation...

Dans le style policier/scifi: EVANGELISTI Valerio, l'Inquisiteur Eymerich. A vrai dire je ne me souviens plus des histoires juste que c'était bien.
Aller là de très bon critiques : https://www.babelio.com/livres/Evangelisti-Nicolas-Eymerich-inquisiteur/29004

Le rare livre que j'ai lu plusieurs fois : Cyrano de Bergerac.

Sans doute du à internet, j'ai arreté de lire depuis pas mal de temps.
Dernièrement je me suis remis à la lecture mais sur smartphone. On trouve très facilement des epub, des milliers des millions.
J'ai essayé un bouquin (conseillé par SETI je crois ?) la formule de dieu, pas trop acroché et aussi l'autre bouquin de Eschbach, tous deux laché en cours de route.

Bon à essayer :
"Le Cercle de la Croix", Iain Pears
"Morte en mémoire vive" de Peter James
"la nef des fous" de Russo

(Modifié par qn le 29-07-2017 à 16:52)


Eh bien, merci pour tes nombreuses suggestions (et la mise en évidence d'une oribleu fôôt) !!!
En tout cas, pour un type qui n'a plus de mémoire, je trouve que la tienne est encore très... vive !

J'ai bien envie de me laisser tenté par "La Jungle Hormone - Robert Reed". et par "l'Inquisiteur"...
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 18:33 #

le 29-07-2017 à 16:37, @qn :
livres qu'on a aimés (?)

ORSON Scott Card, auteur de "La Stratégie d'Ender" et "Alvin le faiseur", je me souviens que la plupart de ses livres sont top, surtout les contes. Je ne sais pas si ça vient de lui, mais certains "technologie" sont reprises par d'autres auteurs: la communication supraluminique "ansible". Les spinoff autour de la stratégie d'Ender sont indigestes. Un de mes auteurs préférés.

L'ansible a été inventé par Ursula Le Guin en 1966.
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 18:54 #
<<<<<Merci pour tes infos, SETI: je prends bonne note de tes suggestions...
Et j'ai d'ailleurs bien envie de me procurer "la nef des fous" de Russo... j'irai traîner demain au marché, où il y a quelques bons bouquinistes ! >>>>>


Bon choix ! pourquoi pas en bouquiniste ? mais je l'ai trouvé neuf en poche il y a quelques années 2 ou 3 ? Il doit encore se trouver chez Pocket il semblerait ? J'ai cependant un penchant pour le papillon des étoiles, mais les deux sont très bon !
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 19:45 #
Pour en revenir à Orson Scott Card, s'il a inventé quelque chose d'important, c'est le concept de Prêtre Laïque. Inventé et décrit dans les moindres détails. Ça, c'est énorme ! Pour ceux qui sont intéressés, lire "La Voix Des Morts".

Malheureusement, ça ne dure pas (hé oui, car Scott Card est Mormon... Et on a beau avoir parfois des idées géniales, on ne se refait pas. Hein ?).
Du coup, grosse déception dans "Xénocide" où La Voix Des Morts rentre dans un ordre de jésuite.
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 20:22 #

le 29-07-2017 à 18:54, @SETI :
<<<<<Merci pour tes infos, SETI: je prends bonne note de tes suggestions...
Et j'ai d'ailleurs bien envie de me procurer "la nef des fous" de Russo... j'irai traîner demain au marché, où il y a quelques bons bouquinistes ! >>>>>


Bon choix ! pourquoi pas en bouquiniste ? mais je l'ai trouvé neuf en poche il y a quelques années 2 ou 3 ? Il doit encore se trouver chez Pocket il semblerait ? J'ai cependant un penchant pour le papillon des étoiles, mais les deux sont très bon !


à 1 euro ?

Ajout du 29-07-2017 à 20:32:


le 29-07-2017 à 19:45, @nerouje :

Du coup, grosse déception dans "Xénocide" où La Voix Des Morts rentre dans un ordre de jésuite.


Bah... tant que ce ne sont pas des dominicains ou des franciscains (les vautours de l'inquisition)...
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 29 juillet à 21:23 #
Bravo @nerouje pour l'ansible.
Ursula Le Guin et Terremer, pas mal un classique mais encore une fin qui part en ♥♥♥♥ , bizarre traversée du royaume du mur.
Ah tiens je viens de lire il n'y a pas longtemps les rivages de l'ouest, ça m'est sorti de la tete.

@Zweisteine si si je ne me rappelle pas du 100e des bouquins lus... certain revient en évoquant précisément.
Parce que franchement c'est juste un divertissement, un passe temps puis zzzuuu ça passe à la trappe.

Là je suis en train de lire "Pears, Iain - Le cercle de la croix", ça accroche bien.
Je ne sais pas trop où ça veut aller.

Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 30 juillet à 00:17 #

le 29-07-2017 à 21:23, @qn :

Là je suis en train de lire "Pears, Iain - Le cercle de la croix", ça accroche bien.
Je ne sais pas trop où ça veut aller.


Bien, ça s'épaissit !
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 30 juillet à 11:54 #
Je ne suis guère un lecteur de romans qui, la plupart du temps, ne m'offrent qu'un plaisir passager et futile.

Néanmoins, je vais parler ici de celui que j'ai le plus relu (dix, peut-être plus ?), dont une fois intégralement à voix haute.

Il s'agit du Seigneur des Anneaux.

Mon propos n'est pas ici de présenter ce livre car ces dernières années l'ont rendu célèbre - ni de revenir sur le caractère archaïque de la Fantasy puisque toute l'oeuvre du fondateur du genre se montre volontiers manichéenne et anti-évolutionniste - mais de relever quelques faits troublants qui marquent une différence profonde. Ces faits, alliés à un amour omniprésent de la nature, de la poésie, des voyages et de l'aventure (au sens où l'ont vécu les aventuriers du dix-neuvième siècle comme Laurence D'Arabie ou encore Richard Burton) creusent un fossé entre les écrits de JRR Tolkien et ceux de ses successeurs.

Nul ne peut nier que tous les romans de fantastique féerique synthétisent les frustrations d'ados rêvant d'un destin grandiose et dévolu, au sein d'un synopsis sans innovation majeure : le héros de Fantasy est méprisé en début de récit mais se découvre petit à petit des pouvoirs magiques, une ascendance noble et donc un destin hors du commun. Sujet : la gloire et les honneurs... Une espèce de béatification de la noblesse et de la royauté, en quelque sorte, où la génétique détermine la place sociale de chacun. Une moralité plus que douteuse où l'adage « bon sang ne saurait mentir » maintes fois repris fait frémir mon coeur de révolutionnaire.

En est-il de même dans le Seigneur des Anneaux ?
Pour répondre à cette question, il faut se pencher sur les héros : Bilbo, Frodon, Sam, Merry, Pippin et Golum sans qui la quête décidée par l'auteur du roman n'aurait put être menée à bien.

Tous sont des Hobbits. Il est utile ici de rappeler que ce terme désigne un passe-temps sans importance ; ainsi ceux de leur race aiment passer leur temps à des choses triviales comme le boire et le manger, les chansons frivoles, le tabac ou encore les cadeaux qui ne servent à rien. Ce sont des propriétaires terriens, des petits bourgeois casaniers qui détestent les voyages et l'aventure. Leur trait principal est de n'avoir aucune ambition : le pouvoir ne les intéresse pas. Le comble ! Contrairement aux autres races, ils n'ont donc ni clergé (ni religion, ni superstitions), ni roi, ni armée. Ils élisent un maire et les problèmes internes - la plupart du temps des frasques de gamins - sont gérés par des représentants de la loi, les shirifs.
Ainsi Tolkien nous conte les puissant magiciens, les sages antiques et les rois oubliés admettre leur incapacité de se débarrasser du maître-anneau de puissance et faire appel aux ... Hobbits ! Là où ils ont lamentablement échoué, eux réussiront. Pour y gagner quoi ? Rien, mis à part une tranquillité que d'autres races plus anciennes ont fortement compromise.
Voilà pour moi une énigme !
Je ne comprendrais jamais pourquoi Tolkien a choisi d'intégrer une société moderne (puisque c'est bien de cela qu'il s'agit) dans le cadre d'une faerie et surtout, pourquoi il l'a choisie pour sauver les Terres du Milieu du grand fiasco des Premiers Âges. Ceux qui ont lu le Silmarillon auront remarqué sa noirceur, tout n'y est que maléfices et destins tragiques qui culminent avec le récit du Seigneur des Anneaux, la fin du Troisième Âge et la disparition de quasi toutes les anciennes races.

L'auteur n'aurait pu mieux faire, s'il avait voulu raconter la victoire du monde moderne sur l'obscurantisme des temps reculés.
Pourtant... il me semble que beaucoup ont prétendu l'inverse.
Oui, voilà pour moi une énigme.
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 30 juillet à 16:05 #

le 30-07-2017 à 11:54, @nerouje :
Je ne suis guère un lecteur de romans qui, la plupart du temps, ne m'offrent qu'un plaisir passager et futile.

Néanmoins, je vais parler ici de celui que j'ai le plus relu (dix, peut-être plus ?), dont une fois intégralement à voix haute.

Il s'agit du Seigneur des Anneaux.



Un 'fantasy' devenu un classique !
Ceci dit, tous les genres littéraires (autres que le roman) peuvent faire l'objet de suggestion
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 30 juillet à 16:47 #
J'ai lu le seigneur des anneaux et le Silmarillon, ça doit daté d'il y a 20ans, le dernier est passé à la trappe ^^ Histoire de la création du monde tolkien.
S'il n'y a pas eu les films, le seigneur des anneaux serait passer à la trappe sans doute.
Sans offenser, c'est un romans passe temps comme les autres ^^

Seigneur des anneaux, Nibelungen.
Je ne connais pas la mythologie nordique mais ça serait intéressant de comparer.

Aussi à comparer un hobbit et un Leprechaun


Nul ne peut nier que tous les romans de fantastique féerique synthétisent les frustrations d'ados rêvant d'un destin grandiose et dévolu, au sein d'un synopsis sans innovation majeure : le héros de Fantasy est méprisé en début de récit mais se découvre petit à petit des pouvoirs magiques,

Il y a le parti pris de Conan le babarre, où le héros est tout puissant dès le départ. Les David Gemmell. C'est du western spaghetti avec un pistolléro hors pair, un bad boy, un anti heros, voleur et assassin, sans magie.
Evidement c'est de l'Heroic Fantasy.

Un hobby, selon le cas est l'activité principale où le travail et le reste ne servent qu'à assouvir le hobby.
Heureux ceux qui ont un travail qu'ils aiment, sinon ça ne sert qu'à financer leur hobby.

Les héros à la Hobbit sans pouvoir ne sont pas légion mais je peux citer Dark Crystal.

Contrairement aux autres races, ils n'ont donc ni clergé (ni religion, ni superstitions)

Oublie des Sylvains/Ents, et dans doute d'autres races obscures.
D'ailleurs je ne souviens pas (mauvaise mémoire) de religion ou clergé elfique, nain ou humain dans le seigneur des anneaux.
Et je crois que les hobbits font partie de la race humaine et non une race à part entière.
A l'anniverssaire de bilbo qui rassemble tout le comté, il n'y avait que 144 hobbits.
Il descendit de sa chaise et disparut. Il y eut un éclair aveuglant, et les invités cillèrent tous. Quand ils ouvrirent les yeux, Bilbon ne se voyait plus nulle part. Cent quarante-quatre Hobbits abasourdis se renversèrent sans voix dans leur chaise.
Ce n'est pas suffisant pour dévellopper une culture urbaine avec clergé, université, théatre, opéra... tout juste un village.

On peut certainement trouver trace où il est question de mauvais présages, craintes supertitieuses, et de Dieu chez les Hobbits.
Les "mon Dieu" et "que Dieu te bénisse" foissonnent avec une recherche par mots clés.
Et Bilbon le pressa d’observer sa parole ; car la pensée lui vint que cette créature visqueuse pourrait se révéler déloyale, bien que certaines promesses fussent tenues pour sacrées et qu’autrefois tous, hormis les plus pervers, craignissent de les enfreindre
— Mais j’ai dans l’idée que ç’a été un coup dur pour ces Sacquet de Besace. Ils pensaient qu’ils allaient avoir Cul-de-sac, la fois où il était parti et où on l’avait cru mort. Et le voilà qui revient et les renvoie, et il continue à vivre, à vivre, sans jamais paraître d’un jour plus vieux, Dieu le bénisse !
— Eh bien, monsieur, fit Sam, un peu tremblant, j’ai entendu pas mal de choses que j’ai pas bien comprises sur un ennemi, et des animaux, et M. Bilbon, monsieur, et des dragons, et une montagne de feu et… et des Elfes, monsieur. J’ai écouté parce que j’ai pas pu m’en empêcher, si vous voyez ce que je veux dire. Dieu me bénisse, monsieur, mais j’aime tellement les histoires comme ça. Et j’y crois aussi quoi qu’en puisse dire Ted. Des Elfes, monsieur ! Ah, que je voudrais les voir, eux. Pourriez-vous pas m’emmener voir des Elfes, monsieur, quand vous irez ?
— Béni soit Dieu que vous ne gardiez pas d’embarcations sur la rive Ouest ! dit Frodon. Les chevaux peuvent-ils traverser ?

Moi ce que je ne comprends pas ce sont les pouvoirs des anneaux, on en fait tout un plat pour n'y rien comprendre ni jamais appercevoir leur pouvoir, sinon l'anneau unique... qui rend invisible
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 30 juillet à 16:49 #
Trois ouvrages récents qui m'ont enchanté :

- "La renaissance du temps", de Lee Smolin. Malgré une traduction qui laisse fort à désirer, un bel ouvrage, intéressant, clair, bien écrit mais très sujet à controverses. Copié/collé du commentaire d'un internaute qui correspond à ce que j'ai ressenti à sa lecture :
"Ce livre remet en cause les fondements sur lesquelles notre civilisation humaine s'est construite. En effet, pour se rassurer, notamment à propos de la mort, l'humanité voudrait croire en l'éternité. Cette éternité est représentée pour certains par Dieu, pour d'autres par ce qu'on appelle les "loi universelles" et la matière... Toutes ces croyances tendent à essayer d'apporter une "réponse" au pourquoi de notre existence.
Or, ce que dit ce livre, c'est précisément l'inverse : selon Smolin, le temps serait la seule véritable loi qui régit l'univers. Ce qui voudrait dire que rien ne dure. Tout à une fin. Ce qui veut dire aussi que ce qui s'est passé ne se reproduira pas, et que l'avenir n'est pas écrit. Donc, à ceux qui croient à la destinée, que jamais rien n'arrive au hasard... passez votre chemin, ce livre n'est pas pour vous...
Du coup, cette notion du temps prend un aspect vertigineux... et plutôt perturbant. Il nous dit à quel point nous sommes petits, insignifiants... et en même temps uniques...
Voilà. Donc ce livre est pour moi plus qu'une réflexion scientifique. C'est l'élaboration d'une vraie philosophie.
D'un point de vue lecture, cet essai n'est pas très facile à lire, mais il reste accessible. Pour en comprendre certains passages il faut tout de même de solides bases d'astrophysique à mon avis (la traduction laisse parfois à désirer aussi), mais il est possible de les sauter, sans trop perdre en compréhension globale.

L'idée qu'il émet à propos des trous noirs est pleine de promesse (pour faire simple, ceux-ci seraient l'origine/cause/source d'autres univers).

"Discours sur l'origine de l'univers" d'Étienne Klein. Où l'on retrouve, de façon inopinée une approche comparable à l'ouvrage précédent : " le big bang ne correspond nullement à la création proprement dite de l'univers, mais simplement à un épisode particulier qu'il a traversé... Le temps zéro est une construction purement théorique. " (E.Klein)
J'apprécie toujours lire cet auteur scientifique et philosophe qui propose toujours une vulgarisation très abordable.

"Sommes-nous trop bêtes pour comprendre l'intelligence des animaux ?" De Frans de Waal.
Commentaire d'un internaute :
Voici une belle leçon de méthodologie scientifique. Tout le livre montre comment les a priori idéologiques des scientifiques ont compromis pendant tant de temps l'évaluation sérieuse de l'intelligence animale. Le behaviourisme et ses prétentions à la scientificité en sort écrasé par son indigente pauvreté et ses biais méthodologiques.
Mais c'est aussi un livre passionnant sur les comportements de nos frênes animaux. Vous ne regarderez plus un choucas, un perroquet ou un poulpe de la même manière.
Une oeuvre salubre qui dénonce les biais méthodologique et idéologiques sans céder sur la rigueur scientifique.
Le décalage du regard qu'il propose sur les animaux est vertigineux. A lire pour le plaisir mais aussi pour la leçon de science qu'il propose à notre intelligence.

J'avais lu précédemment "L'âge de l'empathie" et regretté le manque de rigueur dans sa rédaction (aucune note de renvoi), voilà qui est rectifié.
Anon456515
Profil Censuré
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 31 juillet à 15:50 #
"Le Cinquième Cavalier", Larry Collins et Dominique Lapierre (Éd. Pocket - 01/04/1994)


Attention, ce livre est un 'must-have' !
Quand j'ai lu ce livre, je me suis dit que je tenais là, sans doute, 'mon' bouquin du 20e siècle !
Mais j'étais loin de m'imaginer que les auteurs nous donnaient un avertissement pour le siècle suivant...

Résumé :
Dimanche 13 décembre : un courrier est déposé à la Maison-Blanche.
Le plus extraordinaire chantage de tous les temps commence. Trente-six heures d'un suspense intense où va se jouer le destin de New-York... et du monde ! Il s'agit d'une menace terroriste majeure que les plus grands experts n'avaient imaginée.
Aussi vite que possible, la mobilisation générale des forces de polices, de l'armée et des services de renseignement est ordonnée.
Désormais, tout est passé au peigne fin... même les communications entre chefs d'état sont piégées par des détecteurs de mensonge....

Pourquoi j'ai aimé ce livre :
Parce qu'il s'agit d'un événement hors-norme, décrit avec une précision chirurgicale et avec un art de la narration qui donne la chair de poule... Cependant, il ne s'agit pas d'un thriller politique très compliqué; mais bien d'un bouquin passionnant qui nous plonge dans une ambiance tendue et survoltée, tellement crédible qu'on croirait qu'un grand-reporter nous relate des événements véridiques (mais peut-être est-ce finalement le cas ?).
Au final, une enquête aussi prenante que crispante; qui ne peut s'abandonner avant d'être conduit à la dernière page.
Bref, un très grand "roman-réalité" à lire de toute urgence...


(Modifié par Zweisteine le 26-08-2017 à 10:48)
Re: Ici, on parle des livres qu'on a aimés !
le 31 juillet à 18:58 #
Je n'ai jamais croché sur l'histoire le seigneur des anneaux le livre comme le film ! Le Silmarillon se passe et se lit avant le Seigneur des anneaux et pas le contraire !

Ajout du 31-07-2017 à 19:31:

Un livre que j'ai croisé en vacances dans le sud de la France fin juin et que j'ai commandé plus tard, je l'ai sous le coude à lire il s'agit de Robinson Crusoé dans les Pyrénées

(Modifié par SETI le 31-07-2017 à 19:32)




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Quel chanteur ou groupe aimes-tu
Voila un bon teazer pour ceux qui aimes la comédie
traduction de quelqu'un qui parle l'allemand
Reboot : Un film qui parle de hacking
Baby Boss Extrait Faut qu'on parle VF HD