Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

De la pression du vide à la celle de la vitesse pure

le 13-10-2017 à 17:36 #
Voici quelques données empiriques :

La pression ordinaire (dans une sphère, par exemple), se mesure en pascals (Masse /mètres/sec²). Cela, c'est la théorie habituelle .
Donc la vitesse d'un fluide qui coulerait de cette sphère soudainement ouverte, se calcule en mètres/ seconde, et n'a pas de relation évidente avec la pression d'origine.
L'énergie du vide est de 10^113 joules par mètre cube; et elle n'a pas de relation évidente avec la pression dans un conduit sortant d'une sphère, et encore moins avec la vitesse du liquide qui en sort


Et voici quelques digressions. Si vous appréciez de nouvelles "infos", + quelques délires..

Selon les conclusions des plombiers-chauffagistes (ce sont des hommes de terrain) la vitesse pure d'un liquide qui sort à l'aval d'un robinet est égale à la racine carrée de la pression qui "reste" dans le conduit. C'est pour cela d'ailleurs qu'ils diminuent par ex. par 2 la section de sortie du robinet pour augmenter la vitesse par 2 , et augmenter par 4 la pression en amont.

Donc les plombiers-chauffagistes inscrivent que la vitesse, en mètres/sec, est la racine de la .. vitesse carrée ou "pression" , en mètres² /secondes² (et n'utilisent plus des "pascals" !)
Et pourtant, leurs installations fonctionnent..

Vous êtes encore là ? Parlons du vide, support de notre réalité. Pour établir la grandeur de la constante de Planck, il a fallu admettre que l'énergie du vide se mesure en 10^113 joules par mètre cube... Mais il ne s'agit pas seulement là d'une mesure d'énergie, mais aussi d'une densité d'énergie.. encore appelée : pression (si on établit une corrélation entre la notion de masse et de volume, par l'intermédiaire d'un coefficient sans dimension).

Pour certaines raisons, dont la première est l'insondable rapidité de la communication quantique dans le vide (intrication), et d'autres raisons "stratégiques" liées à la nature du magnétisme et de l'électricité, il m'apparaît évident que la pression du vide, support de notre réalité, est de l'ordre du mètre^3 / sec^3

Donc nous avons
1. La pression du vide quantique : m^3 / sec^3
2. La pression statique .. : m^2 / sec^2
3. La pression cinématique* .. : m^1 / sec^1



Ci-dessus, la porte de la spirale de Tromsö, offrant une vision sur une hyper-sphère du vide

*Pour des raisons de transport en utilisant l'hyper-espace (par une porte dimensionnelle sur le vide), il est important de reconnaître que la vitesse pure est donc une pression à une dimension.



(Modifié par soliris le 19-10-2017 à 22:53)
Re: De la pression du vide à la celle de la vitesse pure
le 15-10-2017 à 00:14 #
<<<< C'est pour cela d'ailleurs qu'ils diminuent par ex. par 2 la section de sortie du robinet pour augmenter la vitesse par 2 , et augmenter par 4 la pression en amont. >>>>


C'est ce qu'ils appellent le " laminage "

Par contre le titre : " De la pression du vide à la celle de la vitesse pure " ne veut rien dire ?

Et depuis quand le vide possède une pression ?
Re: De la pression du vide à la celle de la vitesse pure
le 15-10-2017 à 02:05 #
Le vide a une pression tant que ....il n'est pas vide
Re: De la pression du vide à la celle de la vitesse pure
le 15-10-2017 à 14:17 #

le 15-10-2017 à 02:05, @rokag3 :
Le vide a une pression tant que ....il n'est pas vide


Ou alors : le vide à une pression négative mais seulement à l'extérieur de ce dernier (pas sûr que ce soit très scientifique ! )


allez une tit' pression !

(Modifié par SETI le 15-10-2017 à 14:18)
Re: De la pression du vide à la celle de la vitesse pure
le 15-10-2017 à 15:27 #

le 15-10-2017 à 00:14, @SETI :

Par contre le titre : " De la pression du vide à la celle de la vitesse pure " ne veut rien dire ?

Et depuis quand le vide possède une pression ?


Les physiciens refusent d'attribuer une "consistance" au vide. Parce cela ne les intéresse pas, ou parce qu'ils pourraient se tromper;
Alors débrouillons-nous avec ce qu'ils nous donnent: l'énergie du vide serait la quantité de 100 000 milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de Joules ... par cm-cube d'espace !

Cette valeur inimaginable n'exercerait aucune "pression" sur notre réalité ? Pourtant elle est la mesure d'une densité d'énergie, ce qui ne signifie pas la même chose qu'une énergie.

Une densité d'énergie est constituée donc de joules / cm-cube: suivez le raisonnement, il est pas compliqué:
1 joule, c'est 1 kilogramme "muni" d'une accélération de 1 m /sec² déplaçant son point d'application de 1 mètre [ = 1 kilo. mètres² /sec²]
1 cm-cube, c'est un volume en 3 dimensions d'espace. [ = 1 pourcentage de mètre-cube]
Un joule / cm-cube est donc défini en [ (kilo / mètre-cube) . (mètres² / sec²)]

Je désire obtenir la "pression" du vide ? Il me faut conserver uniquement ce qui est en vert (des mètres² / sec² ) et éliminer (réduire) ce qui est en rouge, les kilos / mètres-cubes. Ils sont une masse volumique, qui aurait pu se définir uniquement par un coefficient sans dimension, par rapport à la référence de l'eau pure où 1kilo = 1 litre. EXEMPLE : le béton est 7 fois plus lourd que l'eau, donc son coefficient est 7 .. et pas besoin d'indiquer " 7 kilos / dm^3 d'eau ", ce qui est un préjudice pour l'esprit et introduit la confusion chez les étudiants, car la vraie réponse est 7 kilos de béton / kilo d'eau .. localement.

Soyez réaliste: vous désignez une valeur de densité d'énergie au vide, mais vous ne lui reconnaissez pas de masse reconnue. Pourtant, si on lui reconnaît une certaine densité, c'est qu'il a une "substance" occupant localement l'espace par un coefficient sans dimension avec son propre volume !

La valeur d'énergie que vous attribuez au vide, par cm^3, est une pression*.



Merci pour la bière-pression; j'en boirai une prochainement à votre santé. Chose promise, chose bue !


* Les exposants de cette "pression" sont certainement plus élevés encore, mais je cherche d'abord une expérience pour le prouver..

(Modifié par soliris le 15-10-2017 à 15:40)
Re: De la pression du vide à la celle de la vitesse pure
le 15-10-2017 à 15:42 #
Que d'énergie pour définir le "rien ? "
Re: De la pression du vide à la celle de la vitesse pure
le 18-10-2017 à 12:32 #
The information you share is very useful. It is closely related to my work and has helped me grow. Thank you!

inintelligence artificielle ?
Re: De la pression du vide à la celle de la vitesse pure
le 19-10-2017 à 22:39 #
Si la pression du vide n'était pas aussi grande, les interactions nucléaires seraient des explosions nucléaires.. car le moindre incident intervenant sur la distance entre charges opposées produirait un déséquilibre au moins à long terme; et l'Univers entier prendrait le chemin inverse de l'expansion.
Par son interactivité, la pression du vide est déroutante: parfois elle est "douce", quand elle produit "courtoisement" l'émission ou l'absorption d'un photon lors d'un saut orbital électronique; parfois elle est dure (comme un mur de domaine infranchissable) quand elle "fabrique" ou plutôt "fait croire" à la présence d'un neutrino dans un secteur..


(Modifié par soliris le 24-10-2017 à 17:09)




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Dimensionnement d'un tube sous vide (pression de 10^-8mbar)
Vitesse de l'eau fonction de la pression
On a ralenti la vitesse d'un photon dans le vide
Calcul de pression (bases physique/équation de Bernoulli/pression relative)
Equivalence entre pression d'eau et pression d'air