Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?

le 25-11-2017 à 23:04 #
Salut,



"Est-ce que la vitesse (d'un fluide ou de charges électriques) pourrait être l'expression -ou plutôt la résultante- d'une différence de potentiel ?
La chose est plus facile à comprendre avec un liquide qu'avec un solide: dans un conducteur, toute vitesse de fluide par rapport au conduit est due à l'existence préalable d'une pression, qui elle-même n'était en fait qu'une DDP entre l'intérieur, localement sous pression, et l'extérieur.

Le débit conserve la trace de l'ancienne DDP, mais c'est plutôt la vitesse du fluide qui fait office de "témoin" de l'ancienne tension.



(Modifié par soliris le 26-11-2017 à 14:43)
Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 26-11-2017 à 08:13 #
La DDP se situe aux bornes de la batterie, tout comme elle se situe entre le bas et le haut d'un barrage hydraulique.
Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 26-11-2017 à 11:23 #
Est-ce que la vitesse (d'un fluide ou de charges électriques) pourrait être l'expression -ou plutôt la résultante- d'une différence de potentiel ?

Quand en troisième j'ai commencé l'étude de l'électricité, le professeur, pour nous expliquer la différence de potentiel, la comparait à la différence de pression dans un liquide.
Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 26-11-2017 à 14:55 #
C'est vrai, @SETI et @Celuikidiki.

Mais ce que les gens oublient, si je prends le cas d'une pression (la même chose qu'une tension, en analyse dimensionnelle) c'est que d'une part elle n'est qu'une différence par rapport à une autre.. Et l'eau qui va couler en provenance du "secteur", coulera tant qu'il y aura une DDP, et non pas simplement parce qu'il y a une pression à l'origine.

Là où je veux en venir, c'est ceci: peut-on dire, lorsque l'on voit un bolide dans l'espace ou un écoulement d'eau dans une rivière, qu'il est le résultat ou le "porteur" de la DDP, "différence de pression transformée en vitesse".. ?

Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 26-11-2017 à 18:28 #
peut-on dire, lorsque l'on voit un bolide dans l'espace ou un écoulement d'eau dans une rivière, qu'il est le résultat ou le "porteur" de la DDP, "différence de pression transformée en vitesse".. ?

Non.
La DDP produit une force.
Le bolide ou le liquide rencontre d'autres forces.
C'est la somme de ces forces qui produisent le mouvement.
À la limite, si le bolide ou le liquide est bloqué, il n'y a pas de mouvement.
Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 26-11-2017 à 21:10 #
Il y a une pression qui s'exerce sur le sol à l'avant du pneu et une dépression sur le sol à l'arrière du pneu
expression qui est vérifie lorsque l'on met une planche non fixée sous les roues dans un terrain boueux et que celle ci se comporte comme un projectile
Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 28-11-2017 à 14:51 #

le 26-11-2017 à 21:10, @rokag3 :
Il y a une pression qui s'exerce sur le sol à l'avant du pneu et une dépression sur le sol à l'arrière du pneu
expression qui est vérifie lorsque l'on met une planche non fixée sous les roues dans un terrain boueux et que celle ci se comporte comme un projectile


Hello, Rokag3. Tu veux bien répéter cela en précisant où se situe le centre de masse et le centre de poussée, et si tu parles de mvt, de vitesse ou de force ?

Ajout du 28-11-2017 à 15:04:


le 26-11-2017 à 18:28, @celuikidiki :

La DDP produit une force.
Le bolide ou le liquide rencontre d'autres forces.
C'est la somme de ces forces qui produisent le mouvement.
À la limite, si le bolide ou le liquide est bloqué, il n'y a pas de mouvement.


Ce qui est surprenant avec les débits, c'est que l'on peut parler de mouvement (mvt), mais en aucune façon de vitesse, car celle-ci est variable selon la section. Pourtant c'est bel et bien la vitesse (constatée par les plombiers-chauffagistes) qui détermine (et non l'inverse) la pression résiduelle en amont du.. débit.
Cela, c'est pas dans les manuels; c'est le résultat empirique de relevés, qui ont donné lieu à une théorie (émise par eux)



Mais je n'ai pas de preuve à apporter pour l'instant, juste certaines concordances..

Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 28-11-2017 à 18:42 #
Pourtant c'est bel et bien la vitesse qui détermine la pression résiduelle en amont du débit.

Pourquoi résiduelle ?
La vitesse en un point donné résulte de tous les obstacles et frottements rencontrés dans le parcourt amont.
Elle ne peut pas rendre compte d'une pression en un point particulier. Mais je n'ai peut-être pas compris votre propos.
Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 28-11-2017 à 23:11 #
Hello, Rokag3. Tu veux bien répéter cela en précisant où se situe le centre de masse et le centre de poussée, et si tu parles de mvt, de vitesse ou de force ?

Je parle d'une force exercé sur le sol qui produit une action de pression qui produit une réaction qui fait avancer l'objet ayant la moindre résistance ! que l'on marche, que l'on roule ou que l'on nage c'est toujours à réaction



http://slideplayer.fr/slide/1290361/
Re: Et si la vitesse d'un fluide était elle-même une DDP ?
le 29-11-2017 à 23:10 #

le 28-11-2017 à 18:42, @celuikidiki :
Pourtant c'est bel et bien la vitesse qui détermine la pression résiduelle en amont du débit.

Pourquoi résiduelle ?
La vitesse en un point donné résulte de tous les obstacles et frottements rencontrés dans le parcourt amont.
Elle ne peut pas rendre compte d'une pression en un point particulier. Mais je n'ai peut-être pas compris votre propos.


C'est vous qui avez raison, la vitesse est la résultante de tout le parcours .. en amont; et même la pression, aussi curieux que ça puisse paraître.
Les chauffe-eaux ou chaudières ont besoin aujourd'hui d'une pression nominale plus grande qu'auparavant A LA SORTIE du carburateur (si c'est comme cela qu'on l'appelle), pour des raisons de sécurité que j'ignore; donc les plombiers jouent à rétrécir la section, ce qui a pour effet d'augmenter la vitesse en aval, et par rétroaction d'augmenter la pression en amont, par le carré de la vitesse.

C'est du moins le calcul de certains d'entre eux, et cela me plaît bien de leur accorder foi.. Car j'étudie la plomberie de l'Univers

Ajout du 29-11-2017 à 23:25:


le 28-11-2017 à 23:11, @rokag3 :

Je parle d'une force exercée sur le sol qui produit une action de pression qui produit une réaction qui fait avancer l'objet ayant la moindre résistance ! que l'on marche, que l'on roule ou que l'on nage c'est toujours à réaction



Tout cela est exact et bien documenté ! Ce que je veux dire, c'est que la vitesse, acquise en fonction de la force (ou pression, selon le point de vue) reste le témoin de la pression originelle, comme une tension qui existerait encore sans que l'on produise plus d'énergie pour la maintenir.
La vitesse est toujours considérée comme cinématique dans (relative à) un référentiel, alors qu'on pourrait la considérer à partir de la force ou pression ou énergie qui l'a "motivée" ou créée.

Pour en arriver où, me demanderas-tu @Rokag3 ?

Pour en arriver à "expulser" un jour la vitesse d'une masse en mvt, afin d'accélérer sans transition ou tourner sans courbe, exactement comme on le voit dans "OVNI N° 10"



Document filmé dans l'espace.
Observez bien le flash dans tout l'espace, au moment même où ces véhicules changent de direction ET de vitesse sans transition aucune..







Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Thermodynamique : vitesse d'élévation de la température d'un fluide
Calcul (même approximatif) de la vitesse de dérive des plaques terrestres
mécanique fluide
mécanique de fluide
exo fluide non visqueux