Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

La force de l'homme, l'haltère et le temps.

le 20-12-2017 à 12:37 #
Bonjour,



"un homme tient à bout de bras une haltère de 50 kg pendant 10 secondes; le travail qu'il effectue est-il nul, égal à 490, 5 joules, ou 294,3 joules, ou 30 000 joules, ou 4905 joules" ?

(Modifié par Ludwig le 20-12-2017 à 16:32)
Re: La force de l'homme, l'haltère et le temps.
le 20-12-2017 à 22:10 #
bonsoir,
le travail est nul car le poids est immobile, L'effort est cependant important ,paradoxal est il n'est il pas !
Stricto sensu en position debout tu ne fournis aucun travail, lorsque tu marches à l'horizontale non plus par contre en montée tu en chies car tu travailles!
C'est aussi pourquoi toutes les machines à MP utilisant la gravité ne peuvent fournir d’énergie car le travail fourni par les poids descendants compense celui nécessaire pour les faire remonter ceci quelque soit le trajet suivi (voir ancienne discussion avec un obtus) car seule compte la différence de hauteur
JR

(Modifié par Jiherve le 20-12-2017 à 22:10)

(Modifié par Jiherve le 20-12-2017 à 22:14)

(Modifié par Jiherve le 20-12-2017 à 22:14)
Re: La force de l'homme, l'haltère et le temps.
le 20-12-2017 à 23:26 #

le 20-12-2017 à 22:10, @Jiherve :

Stricto sensu en position debout tu ne fournis aucun travail, lorsque tu marches à l'horizontale non plus par contre en montée tu en chies car tu travailles!



La position debout nécessite l'énergie de "tout l'être vivant" .. et la marche à l'horizontale dont tu parles, Jiherve m'intéresse, car elle ne présente qu'au final (et pour le spectateur) une démarche à l'horizontale ..



C'est aussi pourquoi toutes les machines à MP utilisant la gravité ne peuvent fournir d’énergie car le travail fourni par les poids descendants compense celui nécessaire pour les faire remonter ceci quelque soit le trajet suivi (voir ancienne discussion avec un obtus) car seule compte la différence de hauteur



Tu veux dire que seule la différence de hauteur est compensée par un travail, je suppose

Pour en revenir à l'haltérophile (il s'agit d'un sujet encore ouvert, tel quel, sur un autre forum) je me suis dit que si son haltère était à 2 mètres de haut (par convention), le bonhomme ne fournirait pas d'énergie pour la laisser tomber. Evident !

Par contre, il fournirait une énergie pour la faire remonter, dans le même laps de temps et à l'accélération g, pour ramener l'instrument à 2 mètres de hauteur. Tout comme un marcheur "tombe" à chaque pas sur son pied avant.

Là où je veux en venir, c'est que pour maintenir un objet à une certaine hauteur, pendant n secondes, contrairement à l'accélération dominante, il faut moitié moins d'énergie que pour l'y amener.. Mais il en faut une quand même.

La loi que j'utilise pour l'instant est un multiple de Mgh (n fois l'énergie potentielle, par rapport au temps) mais elle n'est pas parfaite, car elle tient compte aussi de la hauteur, ce qui est un non-sens.

Merci d'avoir répondu à ce message.




(Modifié par soliris le 20-12-2017 à 23:27)
Re: La force de l'homme, l'haltère et le temps.
le 21-12-2017 à 16:48 #
Merci Soliris de nous donner un nouveau sujet de réflexion.

Quand on marche sur un plan horizontal, la jambe qui est en avant nous soulève un peu et nous retombons sur l'autre qui est revenue en avant. Ces soulèvements successifs correspondent au travail mécanique produit.
La fatigue provient de ce travail mais aussi de l'énergie dépensée dans les muscles pour maintenir le corps en vie et aussi produire les mouvements purement horizontaux.
Quand nous soutenons une masse fixement dans un champ de gravitation, nous ne produisons aucun travail mécanique, pourtant nous brûlons de l'énergie dans nos muscles.
Je ne vous apprends rien. Je voulais seulement mettre ma pensée en forme.

Voici un texte tiré d'un aide-mémoire édité en 1892 :
"Le soldat chargé de 15 à 20 kilogrammes, sur un beau chemin en pays de plaine, peut parcourir 49 kilomètres en 10 heures de marche par jour. La marche ordinaire de nos armées varie de 28 à 36 kilomètre par jour ; pendant les guerres du premier Empire français, ce parcours a atteint quelques fois 48 et même 60 kilomètres". Notons que, dans leur paquetage, les soldats étaient pourvus de semelles de rechange, d'un petit marteau et de clous.

Ajout du 22-12-2017 à 11:51:

Demandons à un robot humanoïde de tenir l'haltère.
Si les articulations sont verrouillées, il n'y a pas de dépense d'énergie dans le bras.
Je suppose qu'elles ne sont pas verrouillées. Alors il doit y avoir des petits mouvements verticaux rapides imperceptibles et qui consomment de l'énergie.
Il faudrait l'avis d'un constructeur de robot.
Re: La force de l'homme, l'haltère et le temps.
le 22-12-2017 à 16:30 #

le 21-12-2017 à 16:48, @celuikidiki :

Quand nous soutenons une masse fixement dans un champ de gravitation, nous ne produisons aucun travail mécanique, pourtant nous brûlons de l'énergie dans nos muscles.



Oui, et s'agit-il d'un couple de forces, autour d'un axe (hypothétique, comme sur l'image ci-dessous, de part et d'autre du carré noir) à l'intérieur du corps ?





(Modifié par soliris le 25-12-2017 à 14:30)




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


"Force"
force de l'air...
~ La Force de cristallisation de l'eau ~
force centrifuge
La force éléctromotrice