5 choses à savoir sur le travail à distance au Mexique

Avouez-que ça change du bureau austère... Photo: Giorgio Montersino (Flickr)

Avec les technologies, il est dorénavant possible pour plusieurs personnes de voyager et vivre à l’étranger tout en travaillant à partir du domicile. Dans la communauté web, le terme générique souvent utilisé est digital nomad (nomade numérique, traduction libre).

Imaginez: pouvoir travailler sur le bord de la mer, dans le pays de votre choix, votre laptop à proximité, tout en sirotant votre margarita…il y a pire comme conditions de travail, n’est-ce pas?

Bon, la réalité n’est pas exactement ça! Tout d’abord, il est quasi impossible de lire un écran en étant à l’extérieur, et on déconseille la plage pour éviter l’infiltration de sable dans votre MacBook.

N’empêche que c’est possible de pouvoir s’expatrier tout en travaillant et sans affronter le trajet jusqu’au bureau, en pleine tempête de neige!

travailleur internet digital nomad

C’est quand même plus facile de travailler à l’ombre!

Pourquoi travailler à distance au Mexique?

Principalement pour:

  • profiter du climat tropical
  • bénéficier d’un coût de la vie plus bas
  • s’immerger dans une autre culture

En effet, le Mexique, et plus particulièrement Playa del Carmen, attire une grande communauté de travailleurs nomades (qui ne sont pas forcément « nomades » au sens strict du mot). Il n’existe pas de recensement officiel cependant, on constate une augmentation substantielle du nombre de jeunes travailleurs, souvent âgés entre 20 et 40 ans, qui apportent laptop et iPhone pour gagner leur vie sous le soleil. Il est facile de se déplacer à pied à Playa del Carmen, la ville est sécuritaire et l’anglais est parlé dans plusieurs commerces.

Quels sont les emplois que l’on peut faire en tant que digital nomad?

Il y en a beaucoup: webmestre, soutien technique, traducteur, rédacteur, journaliste, graphiste, enseignant, coach, adjoint administratif virtuel (virtual assistant) et j’en passe.  J’ai même eu connaissance de joueurs de poker professionnels! Certains voyageurs vont aussi négocier une entente avec leur employeur afin d’effectuer leurs tâches en dehors du bureau, sur une base permanente.

Avant de vous lancer dans ce projet pour la toute première fois, voici cinq choses à savoir si vous souhaitez travailler à distance au Mexique:

1. Il y a l’internet au Mexique, mais…

Bien que le Mexique soit branché, il reste que les infrastructures ne sont pas au même niveau de ce qu’on connaît au Canada ou en Europe. Il existe quelques cafés où vous pourrez profiter du wi-fi gratuit, mais la vitesse de la connexion sur le réseau peut parfois être décevante. Quand vient le temps de choisir un logement, assurez-vous qu’un fournisseur puisse offrir l’internet. Le meilleur fournisseur semble être Cablemas, mais pour le moment leur service n’est disponible que dans certains secteurs.

2. Apportez vos accessoires informatiques

Câbles, clés USB, écouteurs, micros, disques durs externes, etc. Si possible, apportez-les. Vous trouverez tout ce matériel dans les magasins mexicains, mais les prix sont parfois très élevés, comme la plupart des équipements électroniques vendus au Mexique.

3. Il vaut mieux se lever tôt

Si vous souhaitez travailler à partir d’un café ou autre endroit public, allez-y en matinée. Il y a moins de monde et vous aurez de la place pour bien vous installer. Playa del Carmen est très populaire chez les digital nomads, vous ne serez pas seul. Comme il fait très chaud en après-midi, vous pourrez en profiter pour vous baigner ou relaxer dans un beach club.

4. Playa del Carmen et la Riviera Maya sont des endroits sécuritaires

Il est fort probable que vous voyagerez avec des outils que peu de Mexicains peuvent se payer: ordinateurs portatif, tablettes, etc. Cela dit, vous n’êtes pas tellement plus à risque de vous faire voler. Plusieurs régions du Mexique sont sécuritaires. Soyez vigilant, ayez l’œil sur vos choses et n’apportez que le nécessaire dont vous aurez besoin si vous travaillez dans un endroit public. À la maison, tirez vos rideaux (afin qu’on ne puisse pas voir vos objets de valeur). Bien entendu, ne laissez aucun objet personnel dans un véhicule.

Vous croiserez des Mexicains qui font la même chose que vous, c’est-à-dire qui ont quitté leur région d’origine pour se rapprocher de la mer et travailler à distance. Personne ne sera étonné de vous voir.

5. Vous n’avez pas besoin d’un visa pour exercer votre métier

Si vos activités n’ont aucun lien avec une organisation sur un territoire mexicain (par exemple, vous êtes traducteur ou webmestre et avez vos propres clients, ou votre employeur est basé dans un autre pays et vous permet le télétravail), un visa n’est normalement pas requis, car vous n’entrez pas sur le marché du travail mexicain.

Je dis « normalement » car en fait, le statut des digital workers ou digital nomads vivant dans d’autres pays reste encore flou au niveau de l’immigration pour la majorité des pays, y compris le Mexique. Les lois sur l’immigration ne tiennent pas compte de ce statut qui est assez nouveau. Avec l’augmentation grandissante de ce type de travailleurs, la législation sera ajustée (ou pas!). Pour le moment, les meilleurs conseils à vous donner sont ceux-ci:

  • Ayez suffisamment de fonds pour financer votre séjour (on pourrait suspecter que vous cherchez à occuper emploi réservé aux Mexicains)
  • Soyez prêt à fournir des justificatifs (relevés bancaires, relevés de paie, etc.)
  • Ne dépassez pas la limite de séjour autorisée. Demandez une prolongation ou quittez le pays pour y revenir.

En ce qui concerne les lois fiscales, si vous comptez vivre à long terme au Mexique, il faudra déclarer vos revenus, même s’ils sont perçus dans un autre pays. Éventuellement, il faudra penser à obtenir un visa de résidence.

1 Commentaire le 5 choses à savoir sur le travail à distance au Mexique

  1. Je suis souvent au Mexique l’hiver, plus particulièrement à Puerto Vallarta. La bas, dans les cafés, internet est de qualité moyenne à médiocre. Par contre, si vous louez un condo un maison, avoir internet est un must et n’est pas très dispendieux.

    Par contre, pour l’installation par un technicien du fournisseur, il faut parfois s’armer de patiente. Souvent, ceux-ci ne se pointent même pas au rendez-vous, vous font poireauter toute la journée ou arrivent sans les bons morceaux, voir les mauvais outils pour compléter le travail.

    Mais bon, c’est quand même le Mexique… Il ne faut pas paniquer. Prévoyez !

    Une fois la dite connection internet installé, je dirais que le service est de bonne qualité et fonctionnel 98% du temp….

    Si vous travaillez à distance et que vous faites des opérations critique qui demandent de ne jamais tomber ‘down’, peut-être penser à 2 connections internet… Mais bon, ca dépend de votre budget et de votre propension au risque de perte de connectivité.

    Bon surfing !

    P.S: Starbuck ont normalement de bonnes connections. Mais comme ce café est populaire, la vitesse peut vite se dégrader….

3 Trackbacks & Pingbacks

  1. Ah Cacao, un must pour les amateurs de chocolat | Vivre au Mexique
  2. Obtenir un visa mexicain: est-ce nécessaire?
  3. Se loger à Playa del Carmen

Laisser un commentaire