Comment conduire au Mexique (sans y laisser sa peau)

Tous les conseils pour prendre le volant avec sérénité

Les topes pulluent les routes du Mexique, même les autoroutes

Vous êtes prévenus d’emblée : la conduite automobile au Mexique est généralement assez périlleuse. Voici les 9 éléments auxquels vous ferez face si vous prenez le volant au Mexique :

  • une signalisation peu claire et parfois inexistante;
  • les topes qui envahissent les routes (même les autoroutes) et vous obligent à ralentir, mais qui ne sont pas toujours signalés;
  • les Mexicains respectent peu la signalisation routière. Les feux rouges, les passages pour piétons et les panneaux stops semblent servir de décoration seulement;
  • les taxis et autobus dépassent largement les vitesses de conduite permises;
  • si le véhicule qui vous précède allume son clignotant gauche, cela signifie qu’il va changer de voie. Cela peut aussi signifier qu’il vous autorise à le dépasser. Le problème est que vous devrez deviner lequel des deux énoncés est valide;
  • ne soyez pas surpris de voir de jeunes enfants non attachés et assis sur les genoux de leur parent en avant du véhicule. Idem pour les personnes qui voyagent assises à l’arrière d’un pick-up;
  • les piétons mexicains ont la particularité de ne pas s’en faire pour leur vie. Ils surgissent parfois de nulle part et traversent n’importe où;
  • il n’y a pas toujours de lignes sur la chaussée pour démarquer les voies;
  • Sachez qu’au Mexique, il suffit de demander un permis de conduire pour en obtenir un. Inutile d’avoir déjà pris un volant.

Cela dit, si vous conduisez sur des routes en bon état et que vous adoptez un style de conduite défensif, vous n’aurez pas trop de problèmes.

L’autoroute 307 entre Cancun et Tulum est rénovée et en bon état. La route qui mène de l’aéroport à la zone hôtelière de Cancun est neuve et en excellent état. Les automobilistes de la péninsule du Yucatán ne sont pas agressifs, klaxonnent peu et se contentent habituellement de vous doubler dans l’indifférence.

Scène urbaine de la circulation automobile à Playa del Carmen, Mexique

Scène urbaine de la circulation automobile à Playa del Carmen, Mexique

Maintenant, si vous prévoyez conduire au Mexique, je vous recommande de suivre les conseils suivants :

  • Respectez la signalisation routière par mesure de sécurité, même si peu de gens le font. La police est omniprésente et n’hésite pas à donner des contraventions pour la moindre infraction au code de la route;
  • Soyez très attentif quand vous conduisiez, ne vous laissez pas distraire par quoique ce soit. Toute votre concentration doit être axée sur ce qui se passe sur la route;
  • Ne conduisez pas une fois la nuit tombée. Point final. Il y a de nombreux obstacles que vous ne verrez pas et qui peuvent provoquer un accident;
  • Essayez de connaître d’avance le trajet avant de prendre le volant;
  • La conduite au centre-ville de Cancun est plus risquée, surtout si vous ne savez pas trop où aller. Évitez d’y aller en voiture si possible. Dans la zone hôtelière, la conduite est très facile, mais méfiez-vous des autobus et taxis qui roulent à vive allure afin de transporter les touristes impatients de rejoindre les plages;
  • Arrêtez-vous aux points de contrôle, si vous les croisez;
  • Respirez! Vous êtes sous le soleil mexicain!

À Playa del Carmen, la conduite automobile est plus facile qu’à Cancun selon mon expérience.

La voiture est un excellent moyen de se promener en toute liberté. Mais il n’est pas indispensable d’en avoir une non plus. Le réseau d’autobus au Mexique est excellent et les tarifs sont bas. Les colectivos et taxis individuels sont aussi une bonne option. Si vous êtes en plein cœur de Playa del Carmen, la bicyclette est aussi un bon moyen pour se déplacer.

 

3 Commentaires le Comment conduire au Mexique (sans y laisser sa peau)

  1. Sachez que pour obtenir un permis mexicain il est nécessaire d’avoir un visa de résident!! Ce n’est pas si simple!

    • Nous faisions référence au fait que les Mexicains eux-mêmes n’ont pas besoin d’apprendre à conduire pour obtenir leur permis. D’où notre mise en garde 😉

  2. J’ai habité des années au Mexique et je suis d’accord avec cet article, je rajouterais simplement de ne pas conduire en tant que touriste dans toute la zone nord du pays surtout depuis quelques temps ( tamaulipas, nuevo Léon, sinaloa).

3 Trackbacks & Pingbacks

  1. Louer une voiture au Mexique: guide pratique pour voyageurs | Vivre au Mexique
  2. Combien coûte un litre d’essence au Mexique? | Vivre au Mexique
  3. Faire le trajet entre l'aéroport de Cancún et votre destination

Laisser un commentaire