Comment manger un cactus

(et ça ne fera même pas mal !)

Le figuier de barbarie, aussi appelé opuntia ou nopal.

Plusieurs cactus sont comestibles et figurent dans la cuisine mexicaine. Vous en avez peut-être déjà mangé sans le savoir : le pitaya ou « fruit du dragon » provient d’un cactus épiphyte. Ce très beau fruit peut avoir une chair rouge ou blanche parsemée de petits grains noirs ou jaunes.

Le pitaya est riche en vitamines, fibres, minéraux et antioxydants et faible en calories. Attention cependant, il a un effet laxatif. Il réduit aussi l’acide urique dans le sang et prévient la goutte.

L’autre cactus que l’on retrouve souvent au Mexique c’est l’opuntia aussi appelé figuier de barbarie, ou nopal (si on parle de la « raquette » plate et verte) et nostle (le fruit). Il y a plus d’une centaine d’espèces au Mexique et on l’utilise autant cuit que cru.

Pitaya rouge à chair blanche

Pitaya rouge à chair blanche

Normalement les piquants ont déjà été retirés quand on l’achète, il ne reste qu’à retirer les parties fibreuses. On peut l’inclure dans les salsas, les soupes, les ragoûts et les salades. On peut même les sucrer et en faire une friandise, une confiture ou un savoureux dessert.

Le goût rappelle un peu celui des petits pois crus (d’autres le comparent aux asperges), et la texture est visqueuse. Les nopales sont riches en vitamine C, en calcium, magnésium et manganèse.

1 Commentaire le Comment manger un cactus

  1. Maintenant c’est un secret de Polichinelle en mangeant le pitaya ( ou fruit du dragon) qui provient d’un cactus épiphyte on sera immunisé contre les pickpockets : qui s’y frotte s’y pique.
    J’aime bien le site : (vivre.aumexique.com,) les articles sont bien vulgarisés.Bravissimo !
    Arnaud

Laisser un commentaire