La dengue au Mexique: ce qu’il faut savoir.

Un moustique vecteur de la dengue. Photo: CDC.

La vie sous les tropiques n’apporte pas que des avantages : la température et l’humidité sont favorables à des maladies que l’on connait peu à nos latitudes. Ce n’est pas par hasard si beaucoup d’entre nous passent par la case vaccination avant de profiter du soleil et des plages.

Parmi les maladies contre lesquelles un vaccin n’existe pas encore (mais il y a de l’espoir!), il y a la dengue. La maladie est due à un virus (qui se décline en 4 sérotypes) transmis par les moustiques du genre Aedes. La forme la plus courante est bénigne, voire asymptomatique (50% à 90% des cas), mais une forme plus sévère peut s’avérer mortelle.

On estime qu’il y a chaque année 50 millions d’infections dans le monde dont 500 000 cas de la forme sévère (anciennement appelée « dengue hémorragique ») qui entraine la mort dans 1 cas sur 40. Il faut donc relativiser les choses, rien ne dit que vous allez être infecté par la dengue, mais si cela devait être le cas vous avez 99% de chance que ce soit la forme bénigne, et 0.025% (un quarantième de pour-cent) de chance de mourir de la forme sévère. Probablement encore moins que cela, car vous auriez accès à des soins adaptés.

Les symptômes

Le virus de la dengue a le bon goût de vous laisser profiter de vos vacances, le plus souvent c’est une fois rentré que vous tomberez malade. En effet, l’incubation dure de 5 à 6 jours, et peut même aller jusqu’à 15 jours dans des cas extrêmes. Il est important de s’en rappeler et de faire savoir à votre médecin que vous étiez en voyage un peu plus tôt. Les symptômes à surveiller sont : forte fièvre très soudaine, maux de tête, douleurs musculaires et fatigue majeure.

Les symptômes de la dengue s’apparentent donc à ceux d’une grippe sévère. Deidre raconte sur le blogue AWOL Americans :

« J’étais blottie sous une épaisse couverture, frissonnant, et la douleur continuait de se propager dans mon corps et d’augmenter en intensité. Mes pieds font mal, mes mains font mal, mes hanches font mal, mon dos fait mal, mes yeux font mal, mais plus que tout ma tête fait mal. Oh comme ma tête fait mal.

Et puis j’ai vomi et c’est la première fois ce jour-là que j’ai pleuré. J’ai pleuré parce qu’il n’y avait pas une seule partie de mon corps qui ne faisait pas mal. J’ai pleuré parce que chaque position que j’ai essayée dans le lit était extrêmement douloureuse. J’ai pleuré parce que je ne pouvais pas arrêter de frissonner et que cela rendait tout encore plus douloureux. J’ai pleuré parce que je ne pouvais plus me concentrer sur quoi que ce soit parce que mes yeux faisaient si mal.

J’ai pleuré parce que j’étais tellement vide et épuisée physiquement que j’avais l’impression d’avoir des poids attachés à mes extrémités et me lever pour aller à la salle de bain demandait un effort herculéen. J’ai pleuré parce que nous étions au milieu de nulle part, à plus d’une heure de toute clinique, et que le Tylenol et les compresses froides ne faisaient pas grand-chose pour diminuer la douleur ou ma température. »

Heureusement, la plupart des victimes de la dengue auront une forme beaucoup moins sévère, qui peut même passer totalement inaperçue. Si on a la malchance d’être malade, il est important de bien s’hydrater, et d’être sous surveillance, car la forme sévère peut se déclencher quelques jours plus tard. Étant donné les tendances hémorragiques de la maladie, il ne faut pas utiliser d’aspirine pour faire tomber la fièvre.

Se protéger de la dengue

La protection contre la dengue passe inévitablement par la protection contre les piqures de moustiques. Le vecteur est Aedes aegypti, un tout petit moustique dont les piqures sont néanmoins réputées pour être dérangeantes. C’est un moustique diurne, particulièrement actif à l’aube et au crépuscule.

Vaporisation anti-moustique dans un cimetière. Photo: Sanofi-Pasteur.

Vaporisation anti-moustique dans un cimetière. Photo: Sanofi-Pasteur.

Dans les grands hôtels, le personnel veille à ce que les moustiques ne puissent pas se développer, et sur les plages ils sont très rares, car l’eau salée ne leur convient pas. Par contre, si vous allez sur un site archéologique ou dans un lieu entouré de plantes, il est recommandé d’apporter un anti-moustiques efficace (avec un insecticide) et de l’utiliser selon les indications fournies. Évitez la jungle et le camping, en particulier durant la saison humide, ou bien équipez-vous en conséquence (moustiquaires, insecticides, etc.)

2 Commentaires le La dengue au Mexique: ce qu’il faut savoir.

  1. Malgré le sérieux de cet article , le moustique vecteur du virus de la dengue a pu vous arracher un brin d’humour tel que:
     » Le virus de la dengue a le bon goût de vous laisser profiter de vos vacances  »
    (Le moustique est actif à l’aube et au crépuscule.) sur ce point je suis intrigué : Il nous pique durant la première heure du soleil levant Prendre un long pause- café durant le reste de la journée pour recommencer à travailler au crépuscule, il doit y avoir un bon syndicat ce moustique,
    Vous n’êtes pas le seul qui n’a pas pu résister à ce mélange sérieux et humour en écrivant sur ce moustique , le 14 juillet dernier le Nouvelliste un quotidien publié en Haiti a pondu un article sur le même thème signé par le docteur Aldy Castor pour lui: ce moustique du genre Aedes fait parti des trois moustiquaires. LA Piquette , la Lancette , la Sanguette,
    En tout cas soyez certain je serai parmi ceux qui suivront vos recommandations pour passer de bonnes vacances tant qu’au Mexique ou sur d’autres cieux sous les tropiques.

  2. Louise Hunziker // 8 octobre 2014 á 0 h 43 min // Répondre

    Votre moustique est un monstre, j’ai peur de ce bonhomme.
    Louise

4 Trackbacks & Pingbacks

  1. Un vaccin contre la dengue pourrait être approuvé au Mexique | Vivre au Mexique
  2. Maladie de Chagas au Mexique | Vivre au Mexique
  3. Faut-il avoir peur du virus Zika?
  4. Quels vaccins pour voyager au Mexique?

Laisser un commentaire