On goûte aux friandises du Dìa de Muertos (jour des Morts)

Sucreries du jour des morts au Mexique.

Ne reculant devant aucun sacrifice pour partager une tranche de Mexique avec nos amis lecteurs, nous avons dévalisé quelques magasins afin de goûter aux spécialités du dìa de muertos (jour des morts) et de l’Halloween, qui prennent ici une saveur toute particulière. Beaucoup de sucre bien sûr, mais aussi quelques découvertes sympas!

Incontournable, le pan de muerto (pain de mort) est un pain brioché qui ressemble fort au panettone italien ou au cramique belge, sans les raisins. Celui qu’on a goûté était parfumé à la fleur d’oranger, mais il y a une multitude de variations régionales notamment à l’anis, au chocolat ou avec une figurine à l’intérieur comme pour une galette des Rois.

Les calaveras ou calaveritas (petits crânes) sont ces têtes de mort qui ornent les autels lors du jour des Morts. Nous en avons trouvé 3 types, les calaveras alfeñique (« crânes en pâte de sucre ») qui sont blanches et creuses, les calaveras en chocolat, également creuses et pour terminer les meilleures à mon goût, les calaveras en graines d’amaranthe.

Calaveritas, petites têtes de mort mexicaines en sucre, en graines d'amaranthe et en chocolat.

Calaveritas, petites têtes de mort mexicaines en graines d’amaranthe, en sucre et en chocolat.

L’amaranthe était utilisée pour certains rituels aztèques, si bien que sa culture a été interdite par les missionnaires espagnols. La plante est alors disparue de la cuisine mexicaine, sauf pour les calaveras de la fête des Morts. Les graines sont collées avec du miel, c’est trop sucré pour en manger des tonnes, mais à petites doses c’est délicieux. Il faut les manger rapidement ou les protéger de l’humidité, sans quoi le miel va ramollir et les graines tomberont.

Nous avons également testé quelques sucreries de l’Halloween qui m’ont semblé relativement standard, peut-être un peu plus gore que celles que l’on avait chez nous: yeux, morceaux de doigts coupés, etc. Découverte originale, les « dulce o truko » (équivalent du « trick or Treat » d’Halloween) sont des sucettes que l’on trempe dans la poudre de piment fournie dans le sachet.

1 Commentaire le On goûte aux friandises du Dìa de Muertos (jour des Morts)

  1. Friandises: Dia del muertos. por favor chuparse el palgar ( S.V,P. sucer ton pouce)

    Ça reflète bien ce qui a été prédit dans le Popol Vuh.Le Popol Vuh est le livre sacré des Mayas ( il équivaut à la Bible ) .
    Selon ce livre sacré au commencement nous avons été créé avec de la boue, comme nous n’avons pu nous tenir debout pour aduler les dieux créateurs Tepeu et Gucumatz, ces dieux primitifs des Mayas nous ont détruits.
    L’autre étape de notre création ce fût: le bois, encore là il a eût des complications, nous étions incapables d’absorber l’intelligence que ces deux dieux voulaient nous inculper, ils nous ont brûlés.
    Enfin! nous sommes devenus ce que nous sommes : doués d’une faculté de penser, munis de cinq sens
    Certes, pour nous conserver tel que nous sommes aujourd’hui il aurait fallu du sucre,Cependant notre ingéniosité de créer des friandises en têtes de mort, des crânes, en pâte de sucre, sucettes Halloween , chocolat etc…en exagérant la teneur en sucre, il appert que nous sommes à l’aube d’une troisième destruction car cette orgie de sucreries que nous ayons du mal à s’en passer est une forme d’auto-destruction.
    Fort heureusement le Popol Vuh avait prédit qu’elle sera suivie d’une autre étape de création et une nouvelle civilisation naîtra.
    Dans l’éventualité que vous êtes un homme sans sucre (diabétique ) votre place est déjà assurée ( Chut ! ne relevez pas ce secret à personne ) .

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Calavera Catrina : le Mexique et la Mort BCBG

Laisser un commentaire