La lagune Yal-kú ravira les amateurs de snorkeling!

Lagune Yal-Kú, à Akumal

Encore relativement peu connue, la lagune Yal-kú offre ses eaux limpides et ses poissons multicolores aux amateurs de plongée en apnée. Elle est située à Akumal, non loin de la plage où l’on peut voir les tortues, il suffit de continuer quelques km sur le même chemin pour s’y rendre.

L’endroit est souvent comparé à Xel-hà avant que le parc ne soit développé. C’est une superbe lagune aux eaux turquoise, entourée de mangroves. Il n’y a pas de plage, c’est vraiment un endroit dédié au snorkeling, avec quelques palapas pour se reposer ou observer les oiseaux. Des statues sont disposées çà et là, accentuant l’impression d’être dans un jardin paradisiaque.

Il y a quelques années l’entrée de Yal-kú ne coûtait presque rien, les prix sont aujourd’hui de 14 USD par adulte (10 pour un enfant) et 5 USD supplémentaires pour louer une pièce d’équipement: masque, palmes ou gilet. Cela reste cependant très bon marché comparé à d’autres parcs comme Xel-Hà, et les habitants du Quintana Roo bénéficient d’une réduction.

La préservation de l’endroit est vitale, il est donc interdit d’apporter de la nourriture, d’utiliser une crème solaire non biodégradable ou un antimoustique, de nourrir les poissons ou de promener un animal.

Nous y sommes allés avec notre fille de six ans, qui a trouvé cela un peu difficile. En effet, l’endroit est vaste, il y a des zones où il y a un léger courant, et il y a beaucoup de méduses par endroits. On rapporte également la présence d’oursins. C’est donc une lagune que l’on recommanderait plutôt aux nageurs qui ont déjà un peu l’habitude du snorkeling.

On pourra voir une grande variété de poissons et de coraux, surtout dans la zone proche de l’océan. Des tortues y nagent également. Les méduses sont des cassiopées, méduses des mangroves qui ont la particularité de se poser à l’envers sur le sol, où elles ressemblent à des anémones de mer.

Il semble que leurs piqûres aient plus ou moins d’effet selon les individus, certains ne sont pas piqués, d’autres ont démangeaisons et rougeurs. Dans le doute, mieux vaut éviter de marcher sur le fond ou de projeter leur mucus irritant d’un coup de palme, et garder une distance raisonnable pour observer ces magnifiques animaux. Comme elles restent presque tout le temps au fond de l’eau, ça ne pose pas de problème particulier.

La lagune Yal-kú est de moins en moins secrète et des tours organisés s’y rendent, en haute saison il vaut mieux venir le matin pour éviter les groupes. Il faut également éviter les jours de pluie, car la différence de salinité des eaux réduit la visibilité, déjà affectée par endroit par le mélange entre l’eau de la lagune et l’eau de mer.

Pour s’y rendre

Une fois à Akumal, dirigez-vous vers la plage mais sans vous arrêter. Poursuivez votre chemin en suivant les indications pour Yal-kú.  Environ 200 pesos (20$ CAD/15 €) par personne. Il est possible de louer des équipements.

Laisser un commentaire