Lancer son commerce au Mexique: l’aventure d’Émilie

Portrait d'entrepreneur

playa del carmen, business, commerce, paradice conexion La jeune Québécoise Émilie Charette devant son commerce de Playa del Carmen, Mexique.
À 24 ans, la Québécoise Émilie Charette réalise son rêve: celui de fonder sa propre entreprise.  C’est dans la petite ville de Playa del Carmen, au Mexique, qu’elle lance son commerce, Paradice Conexion, une crèmerie où elle sert aussi des crêpes.
Diplômée en tourisme, Émilie a su jumeler son amour des voyages et de l’entrepreneuriat.

 

Elle nous raconte son aventure mexicaine.

 

Émilie, comment avez-vous eu l’idée d’ouvrir une crèmerie et crêperie à Playa del Carmen?

 

J’ai toujours rêvé de posséder ma propre entreprise afin de devenir autonome un jour. Pour l’instant, je dois quand même conserver mon travail de représentante à destination pendant le jour, et en soirée je m’occupe de la crèmerie. Nous voulions débuter avec une petite entreprise afin de prendre de l’expérience. Nous avons eu l’opportunité d’acheter une crèmerie dans un centre commercial à Puerto Aventuras, où nous avions seulement une machine de crème glacée molle et de pop corn.

 

Par la suite, nous avons emménagé dans notre propre local situé à Playa del Carmen et nous nous sommes équipés d’autres machines, dont la crêpière.

 

Qu’est-ce que vous y offrez?

 

Chez Paradice Conexion, nous offrons un menu très varié. Les clients peuvent déguster nos succulentes crêpes sucrées ou salées, différentes saveurs de crème glacée soit molle ou dure, frappées ou chamoyada (breuvage rafraîchissant à saveur aigre-douce et un peu piquante. Le nom provient du mot Chamoy qui est une sauce à saveur de fruits. La chamoyada est un mélange de fruits, les plus populaires étant la lime, tamarindo, ananas, mangue ou fraise, et de chamoy). Nous avons également des « aguas frescas » ou eaux rafraîchissantes, très populaires ici au Mexique, et du maïs soufflé. Nous prévoyons prochainement offrir de la slush* et du Mont Blanc (slush avec crème glacée molle à la vanille). Cette combinaison n’existe pas ici au Mexique.­


Pourquoi les gens viennent-ils manger chez vous? Qui est votre clientèle?

Paradice Conexion offre un service différent des autres crèmeries. Nous retrouvons ici une ambiance chaleureuse en offrant à notre clientèle le loisir de pouvoir manger tranquillement, sans stress à l’intérieur de notre crèmerie, car nous avons des tables et chaises, ce que les autres crèmeries ne possèdent pas. Nous avons comme projet d’offrir le WiFi très bientôt. Également, la concurrence ne vend pas de crème molle ni de crêpes.

 

paradice conexion, cremerie

paradice conexion

Grâce à Émilie, les Mexicains découvrent les crêpes

Qu’est-ce qui vous plait dans le fait de vivre à Playa del Carmen, Mexique? 

Plus jeune, je voyageais beaucoup dans la région et j’ai découvert cette belle ville. Comme j’ai étudié en tourisme, j’ai eu la chance de faire mon stage de fin d’études dans mon domaine pour une compagnie locale. J’ai fait la connaissance de gens formidables tout au long des dernières années ici et j’ai même rencontré mon mari et partenaire de notre crèmerie.

Se lancer en affaires est un grand défi. Quels sont ou quels ont été les obstacles en tant qu’entrepreneur au Mexique?

Un des grands obstacles est de trouver du personnel dévoué. Lorsque nous faisons des entretiens pour un poste, moins de la moitié des candidats se présentent et ceux qui se présentent arrivent en retard. Une autre contrainte que nous retrouvons ici est le manque de disponibilité des techniciens pour la réparation des différentes machines. Par exemple, nous sommes en attente d’un technicien depuis juillet dernier pour faire réparer notre appareil qui fait de la slush. Comme nous sommes dans une petite ville, les gens spécialisés sont plus difficiles à trouver.

Être francophone au Mexique, un atout ou pas?

Oui, c’est certain que d’être francophone est un atout, surtout en zone touristique. Les clients sont beaucoup plus en confiance lorsqu’ils peuvent être servis dans leur langue et comme beaucoup de Québécois visitent la région de Playa del Carmen chaque année, c’est rassurant pour eux d’être servis par une Québécoise. Je vous dirais que le français est seulement utile dans la cadre de mon travail de représentante à destination. Pour ce qui est du commerce, comme nous sommes situés dans une zone résidentielle, c’est l’espagnol qui est essentiel.

Quels sont vos projets d’avenir en ce qui concerne Paradice Conexion?

Nous espérons ouvrir une deuxième crèmerie, mais dans une zone plus touristique, d’ici la prochaine année. Cela nous demande beaucoup de temps, car après notre journée de travail nous devons faire des achats pour la crèmerie. Mais je sais que nos efforts seront bien récompensés avec nos ventes qui ne cessent d’augmenter avec la haute saison à venir.

Où êtes-vous situés exactement?

Nous sommes situés dans la fraccionamiento Villas del Sol, tout près de Plaza las Americas, soit à environ 10 minutes en voiture du centro.
paradice conexion

 

*slush: pour nos lecteurs européens, la slush est une boisson sous forme de glace aromatisée.

 

Joindre la page Facebook de Paradice Conexion.

Pour s’y rendre (notez qu’une succursale ouvrira bientôt dans une zone touristique):

 

2 Commentaires le Lancer son commerce au Mexique: l’aventure d’Émilie

  1. tres sympa

  2. combien faut il prevoir de budget pour envisager de devenir proprietaire de son commerce au Mexique ? je vis avec une mexicaine , est ce un atout ? vous me donnez une reponse et je viendrais vous rendre visite . Mon adresse mail ; sylvain.legoff70@orange.fr

Laisser un commentaire