Le coati de Cozumel, une espèce menacée

Bébé coati. La sous-espèce endémique de Cozumel est menacée d'extinction. Photo: Wikipedia.

Les coatis, sortes de ratons laveurs tropicaux, sont tellement adorables qu’on se demanderait presque s’ils ne sortent pas tout droit d’un dessin animé. Leur long nez, leurs petites pattes et leur tempérament curieux les rendent attachants, si bien que l’on se réjouit de voir arriver cette espèce de forêt de minces queues poilues qui se déplace au loin.

Si les coatis qui vivent sur le continent n’ont pas de soucis à se faire, la sous-espèce qui vit sur l’île de Cozumel, Nasua narica nelsoni, figure maintenant sur la liste rouge des espèces menacées. L’espèce insulaire est plus petite que celle du continent, on pense qu’elle aurait été introduite sur l’île par les Mayas et aurait évolué séparément.

Il est évidemment tentant de nourrir ces animaux qui ont vite compris que les humains pouvaient leur donner toutes sortes de friandises. Malheureusement, ce geste d’apparence bienveillant est nuisible à l’espèce, poussée à changer son comportement naturel et à migrer dans les zones habitées. De plus, la nourriture humaine ne convient pas aux coatis, les rendant obèses ou malades.

Groupe de coatis faisant le bonheur des touristes à Playacar. Photo: Leonora Enking

Groupe de coatis faisant le bonheur des touristes à Playacar. Photo: Leonora Enking

Une autre espèce menacée de Cozumel est son raton laveur nain (Procyon pygmaeus). Comme les coatis ils sont plus petits que l’espèce continentale, ce qui est une évolution courante sur les îles, où les populations ne peuvent pas se déplacer lorsque la nourriture se raréfie.

1 Commentaire le Le coati de Cozumel, une espèce menacée

  1. Josee Andrée Frenette // 21 mars 2018 á 22 h 06 min // Répondre

    Sur le site du Grand Riviera Sunset Princess, ces petits animaux sont en très grand nombre et selon toute apparence et également selon les dores des employés les Coatis font ce qu ils veulent , ils sortent ce qu’il y a DES poubelles arrive dans votre assiette sans prévenir ,, il y en a trop c est dérangeant du cotes touristique nous ne reviendrons pas ici , trop oiseaux , mouettes et oiseaux noir qui s’infiltre partout sur la plage le site est TRES beau mais il y a ce tres grand MAIS

Laisser un commentaire