Les pois sauteurs du Mexique

Pois sauteurs (frijoles saltarines) Photo: Wikipedia.

Petite curiosité mexicaine, les pois sauteurs (frijoles saltarines) sont les graines d’un arbuste qui semblent sauter spontanément de quelques millimètres. En fait, ils sont habités par la larve d’un petit papillon, une chenille de carpocapse qui réagit à la chaleur ou à la sécheresse en bougeant rapidement afin de tenter de déplacer le « pois » vers une zone plus humide ou ombragée.

Ces pois qui n’en sont pas vraiment sont considérés comme non toxiques, mais – on s’en doute – ne sont pas prévus pour être mangés. La chenille dévorera tout l’intérieur de la graine puis entrera en chrysalide pour donner un papillon au printemps suivant, et recommencer le cycle.

Il faut noter que ces pois sauteurs mexicains ne doivent pas être laissés trop longtemps à la chaleur, les larves sont fragiles et risquent de mourir. Pour les garder en vie, il faut imiter le climat mexicain en les mouillant régulièrement (une simple vaporisation ne suffit pas, mais il est préférable de ne pas les immerger complètement) quelques heures dans de l’eau non traitée au chlore (p.ex eau en bouteille)

Le papillon du pois sauteur mexicain. Photo: Wikipedia.

Le papillon du pois sauteur mexicain. Photo: Wikipedia.

La ville d’Alamos dans l’état du Sonora se dit être la capitale du pois sauteur. On en trouve surtout dans les états du Sonora, du Sinaloa et du Chihuahua. En France ils ont été popularisés dans les années 1970 par le magazine Pif Gadget, qui en a distribué à plusieurs occasions.

Laisser un commentaire