S’expatrier au Mexique en famille: 7 conseils pour préparer votre enfant

Photo: Andrew Stawarz (Flickr)

Partir vivre dans un autre pays est un projet excitant mais qui demande une bonne préparation. C’est encore plus vrai quand nos enfants nous accompagnent!

Notre fille, âgée de 6 ans, était aussi enthousiaste que nous à l’idée de vivre au Mexique. Mais nous voulions mettre toutes nos chances de notre côté pour s’assurer que l’adaptation allait bien se faire. Je me suis donc mise à la recherche de tous les conseils que je pouvais trouver pour faire cette préparation. Je les partage ici avec vous.

Impliquer l’enfant dans le projet

Dès l’âge de 4 ans, il est bien d’impliquer l’enfant dans la préparation du projet d’expatriation. Il ne s’agit pas de lui laisser prendre toutes les décisions, mais de lui donner la chance d’avoir son mot à dire sur certains aspects.

Par exemple, nous avons demandé à notre fille ce qu’elle aimerait faire comme activité quotidienne au Mexique. La réponse a été instantanée: la baignade! Nous nous sommes donc mis à la recherche d’un logement qui donnait accès à une piscine. Nous ne l’avons pas regretté: la perspective de pouvoir pratiquer la baignade l’a rendue positive face au projet.

De plus, il est bon de discuter régulièrement avec l’enfant des étapes qui précèdent le départ (« nous irons faire les photos de passeports, vendre la maison, acheter des valises« , etc.) et de le rassurer sur certains points: oui, il pourra avoir sa propre chambre et la décorer selon ses goûts, etc. Plus votre enfant sera impliqué, plus facile ça sera pour lui…et pour vous!

Effectuer un voyage de reconnaissance

Si possible, faites un voyage de reconnaissance et amenez votre enfant. L’année précédant notre départ, nous avons passé quelques jours dans la région du Mexique qui nous intéressait pour visiter des écoles, rencontrer des enseignants, voir les quartiers autour, et ainsi de suite. Notre fille a pu voir l’école où l’on souhaitait l’inscrire, elle était ainsi déjà familière avec l’endroit.

Faire découvrir la culture du futur pays

Avec votre enfant, regardez des livres sur le pays d’expatriation, testez la cuisine locale en essayant des recettes (ou en allant dans un resto), visionnez des reportages sur le pays. Cela sera aussi bénéfique autant pour vous que votre enfant!

Lui apprendre quelques rudiments de la langue

Si vous partez vivre dans un pays où la langue est différente, n’ayez pas peur d’initier votre enfant à l’apprentissage de cette nouvelle langue. Lui apprendre des mots simples (« bonjour, merci, s’il vous plait, où sont les toilettes ») facilitera son intégration et lui permettra de communiquer avec les autres. Cela évitera aussi quelques situations malheureuses, comme « oublier » d’aller à la toilette car l’enfant n’aura pas osé le demander!

J’avais aussi écrit sur des petits papiers la traduction du mot en espagnol et je les avais collés un peu partout dans la maison: porte (puerta), salle de bain (banos), table (mesa). Si votre enfant sait déjà lire, ça l’aidera à mémoriser les mots!

Nous avons publié d’autres conseils sur l’apprentissage de l’espagnol avant le départ.

Apporter ses jouets préférés

Les enfants peuvent se sentir attristés par la perspective de ne pas avoir leurs jouets préférés avec eux lors du déménagement. Proposez-leur de choisir les jouets et peluches auxquels ils tiennent absolument en leur faisant comprendre qu’il y aura des choix à faire (et aussi des restrictions: non, cette méga-tente avec tunnels tout autour ne pourra pas rentrer dans la valise!).

Si possible, procurez-vous une valise qui servira exclusivement à y mettre ses jouets. C’est ce que nous avons fait dans notre cas; une valise supplémentaire ne vous coûtera qu’une vingtaine de dollars/euros pour l’enregistrer dans la soute de l’avion.

Échanger les coordonnées des amis et camarades de classe

Avec les technologies, il est tellement facile de garder contact! Skype, Facetime, réseaux sociaux, emails: tous les moyens sont bons pour communiquer et permettre à l’enfant de partager son expérience avec ses copains et de prendre de leurs nouvelles.

Ne pas oublier les adresses résidentielles: même aujourd’hui, tout le monde aime recevoir une bonne vieille carte postale!

Être patient et indulgent

Il est possible que par moment, votre enfant se sente anxieux. Une expatriation exige beaucoup de la part des adultes, encore plus les premiers jours suivant l’arrivée. On est souvent submergés par la paperasse, la recherche d’un logement, s’interroger où trouver tel ou tel produit…Il est facile de négliger un peu l’enfant et que ce dernier riposte en étant de mauvaise humeur, etc.

C’est un grand défi que de s’expatrier en famille mais qui en vaut la peine. Les enfants assimilent rapidement les langues étrangères et s’adaptent généralement bien.

Avez-vous déjà eu à vous expatrier avec des enfants? Comment vous-étiez vous préparés?

3 Commentaires le S’expatrier au Mexique en famille: 7 conseils pour préparer votre enfant

  1. Merci et le meyen de vous contacter j’aimerais vous demander de me donner votre adresse E-mail pour connaître bien et faire la discution instantané à mon adresse : kadesagine @ yahoo.fr

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. S'expatrier au Mexique en famille: 7 conseils p...

Laisser un commentaire