Les taxis de Playa del Carmen

Taxi du Quintana Roo. Photo: Wikimedia.

Premièrement, il est bon de savoir 3 choses :

  1. Les taxis de Playa del Carmen sont tous de la même couleur, soit turquoise et blanc
  2. Chaque taxi a un numéro unique qui l’identifie
  3. Ils n’ont pas de taximètre (demandez le prix de la course avant de partir)

Donc, si vous embarquez dans une voiture qui se dit taxi, puis qu’elle est noire et mauve… c’est probablement un psychopathe !!! (Mais non, mais non, c’est une farce!)

Juste pour vous démontrer à quel point vous êtes en sécurité: à chaque fois que vous quittez votre resort, et bien le garde de sécurité prend le numéro du taxi et demande votre numéro de chambre. Si dans les 24 heures suivantes vous n’étiez pas de retour, il s’enclencherait un processus de vérification avec la compagnie de taxi, qui soit dit en passant, n’est pas une compagnie, mais bien un syndicat … du crime! (mais non, mais non … 2e farce!)

Tous les taxis sont assujettis à des normes de propreté très strictes, et ils ont tous sans exception une carte des tarifs (« carta de tarifa »). Alors de ton hôtel, peu importe où tu vas, ce sont des tarifs fixes, et d’ailleurs ils sont supposés être affichés dans le lobby. Les chauffeurs de taxi portent tous une chemise blanche et turquoise comme uniforme, et les taxis sont surveillés de près par leur syndicat.

Les taxis de Playa del Carmen ont un numéro d'identification.

Les taxis de Playa del Carmen ont un numéro d’identification.

Si vous êtes en ville, essayez de prendre un taxi qui est en mouvement, car si vous le prenez à l’arrêt (stand ou sitia de taxis), il va vous demander plus cher, car il faut payer pour son temps en attente d’un client.

Si vous êtes capable de dire l’endroit où vous allez en espagnol, il va peut-être, je dis bien peut-être, vous demander moins cher, car il va penser que vous êtes un local, et comme de raison les locaux paient toujours moins cher, et c’est normal. Pour les touristes, pour aller du point A au point B en ville, les prix se situent aux environs de 50 pesos, et pour les locaux entre 25 et 30 pesos. Payer en pesos, c’est plus économique et ça démontre du respect. Dans le doute au sujet du prix d’une course (on n’est jamais à l’abri d’une entourloupe!), demandez-lui sa carte des tarifs.

Pour aller à Cancún, à l’aéroport, faire un long trajet, on peut négocier le prix. Ils sont ouverts, mais rappelez-vous que pour bien vivre et payer son taxi de location, il faut que ceux-ci fassent minimum 1000 pesos par jour.

Ne soyez pas surpris, et ça m’arrive souvent, que les fins de semaine, en ville, ils vont vous embarquer et vous allez voir quelque chose de spécial… comment dire… ils sont accompagnés soit de leur copine, de leur femme ou de leur maîtresse! N’ayez pas peur, ils sont vraiment sympathiques.

A propos Bob le Pompier (3 Articles)
Bob le Pompier est un Québécois expatrié à Playa del Carmen. Il y occupe le poste de Directeur des Relations Publiques de la Chambre de Commerce Québécoise de la Riviera Maya et gère le Los Tabernacos Bistro Lounge, où l'on sert la meilleure poutine en ville!
Contact :Facebook

5 Commentaires le Les taxis de Playa del Carmen

  1. Euh 50pesos ? et bien j’habite à Playacar, je parle très bien l’espagnol, je paie en pesos. J’habite en face de l’hotel Sandos et je vais voir les taxi à l’arrêt ( en effet ) qui font la queue pour les clients. Je leur ai bien précisé que j’étais une locale et d’ailleurs ils m’ont bien vu sortir de ma maison et la fermer à clef moi-même. Ils demandent tous 70pesos de playacar à Playacar jusqu’au « ruinas » ou l’école EMMA ou jusqu’à quelque part sur la 10ème. Et ils m’ont dis si si 70pesos c’est le tarif, hummmm. Donc si je comprends bien ce que tu écris je devrais plutôt arrêter un taxi ( vide) qui roule dans Playacar, ce qui ne manque pas, et là je paierai moins cher « si j’ai bien compris ». C’est pas que 70pesos soit énorme mais il y a aussi le retour et de toute façon ce n’est pas une raison pour « se faire avoir » ! Car si j’ai bien compris je paie plus cher que je ne devrai 70pesos au lieu de 50pesos et qu’en plus en tant que Locale je devrai payer 25 à 30 pesos ! D’autant plus que je donne toujours une adresse bien précise de l’endroit où je vais. mais du coup, à part avoir un bon espagnol et donner une adresse quels sont les moyens de prouver que nous sommes bien des locaux ? m’enfin quoiqu’il arrive je ne prendrai plus de taxi à l’arrêt ! Cet article m’a été bien utile.

    • Bonjour Namrata,

      Les prix mentionnés sont d’ordre général, juste pour donner une idée aux gens.

      Merci pour ton commentaire 😉

    • Il est fort possible qu’à Playacar ils appliquent des tarifs différents, ne fut ce que pour justifier leur temps d’attente près des hôtels. Je pense que ça serait intéressant d’essayer d’arrêter un taxi dans la rue, ou de bluffer en disant d’un air étonné que d’habitude tu payes toujours 50 pesos.

      Nous c’est ce qu’on avait fait en prenant un taxi depuis la zone du ferry vers Cozumel (sauf que l’étonnement était bien réel, on ne comprenait pas pourquoi le trajet retour nous couterait 200 pesos alors que l’aller n’en avait couté que 70!) et finalement on a fait un compromis pour ne payer que 90 (tenant compte qu’il devait rentabiliser son attente, retourner au centre-ville après la course, et que c’était dimanche)

      Tu pourrais même dire d’entrée de jeu « je n’ai que 50 pesos, pouvez-vous m’emmener à … » 😉

      Tiens nous au courant, si ça marche ça pourra servir à d’autres!

  2. Petits trucs utiles en complément pour les taxis à Playa del Carmen.
    Pour prendre un taxi à l’arrêt ( sitia de taxis ) si vous êtes patient; attendez ! et profitez du moment d’inertie pour monter.La raison un taxi même en repos il ne l’est pas vraiment il y a toujours une force qui essaie d’influer le mouvement, si vous êtes chanceux de la déceler au bon moment peut-être vous pouvez bénéficier le tarif du taxi en mouvement.
    Autre truc pour se faire passer pour un local :si vous êtes déjà bien basané sous l’effet du soleil , mettez votre sombrero sur votre nez. vous aurez votre tarif réduit.
    En week-end si vous aperceviez que votre chauffeur de taxi est accompagné d’une de sa gent féminine qui pourrait être…ne posez pas de questions mais soyez diplomate: parlez de réduction des dépenses , de compressions budgétaires que font les gouvernements et terminez votre monologue moralisateur par un grand soupir : Mi amigo cual vida anacronicoca ! ( Mon ami quelle vie anachronique !)
    Il aura vite compris qu’il est antithèse de la tendance actuelle.
    Blague mis à part vous êtes entre de bonne mains chez les chauffeurs de taxi.

  3. lorsque vous etes a Playacar, il est normal de payer 70 pesos.cest le prix afficher dans les hotels pour vous rendre a Playa del Carmen, du coté de la barriere, pres de Juarez. ils ne vous volent pas, c’est le prix réel. Meme si vous etes local, aussi, le meme prix…On s’entend-tu que c’est juste environ 5.50$ canadien…ca coute le triple a Montreal pour une distance a peu pres semblable…pourquoi vouloir les Fourrer, (excusez mon expression,) en voulant faire semblant d’etre local, si vous etes un touriste,si vous avez le moyen de venir en vacance ici, vous devez l’avoir pour un tour en ville. Sinon, il y a toujours la marche. N’oubliez pas que c’est leur gagne-pain. une petite biere de moins et c’est presque le prix de votre taxi. Le prix de 30 a 35 pesos, c’est en ville, d’un secteur au meme secteur, genre 4 ieme avenue a 42 ieme, genre…si vous croisez l’autoroute, c’est un peu plus cher, genre 60 a 70 pesos, dépendamment ou vous allez.

3 Trackbacks & Pingbacks

  1. Comment conduire au Mexique (sans y laisser sa peau)
  2. Faire le trajet entre l'aéroport de Cancún et votre destination
  3. Louer une voiture au Mexique: guide pratique pour voyageurs

Laisser un commentaire