Vivre sous le soleil mexicain: le rêve d’Elie devenu réalité

Lancer son entreprise au Mexique

Elie Guay, de Montréal, ne fait jamais les choses à moitié. Caressant un vieux rêve, celui de vivre dans un pays tropical, elle décide un jour de tout quitter pour s’installer dans la petite station balnéaire de Playa del Carmen. Saisissant une opportunité d’affaires qui lui est offerte, Elie achète une entreprise de location de voitures et déménage au Mexique sans même savoir parler espagnol! Elle est maintenant propriétaire de Dream Cars, et savoure sa nouvelle vie sous le chaud soleil!

L’entrepreneure a gentiment accepté de nous raconter son aventure.

Bonjour Elie! Comment une Québécoise se retrouve-t-elle à vivre à Playa del Carmen?

­

J’adore voyager, j’ai toujours su que je voulais vivre au chaud, mais je ne savais pas où et comment jusqu’à ce que j’aille à Playa Del Carmen, en 2011, pour des vacances. Je suis tombée amoureuse instantanément avec l’endroit.

À partir de ce moment, je savais que c’était là que je voulais vivre et j’ai tout fait pour que ce rêve se réalise. Les planètes se sont finalement alignées en 2014: je me suis séparée, j’ai tout vendu ce que j’avais à Montréal, j’ai acheté la compagnie à Playa et me voilà.

­

Comment avez-vous eu l’idée de démarrer votre compagnie de location de véhicules?­

J’avais un bon ami qui vivait au Mexique depuis environ 7 ans et qui gérait son entreprise de location de voitures qui allait très bien. À la suite d’un divorce, il a eu une opportunité d’affaires au Québec, alors il a décidé de vendre sa business. De mon côté, tout est arrivé parfaitement pour que je puisse faire le grand saut. J’ai acquis l’entreprise et je suis maintenant propriétaire de DREAM CARS.
­

En quoi Dream Cars est différent des autres agences de location? ­

Le service! J’offre un service unique tout inclus: Free pickup et drop off de la voiture à Playa Del Carmen.
­

Nos prix incluent toujours les assurances, taxes, le kilométrage illimité, le conducteur additionnel. Les prix ne cachent aucune surprise ou ajout lors du paiement final. Le meilleur service de Playa del Carmen en français, anglais et espagnol.
­
Qui est votre clientèle?­

Ma clientèle se compose principalement de Québécois et d’Européens.

­
Qu’est-ce qui vous plaît dans la petite ville de Playa del Carmen?­

Premièrement, j’adore le peuple. Les Mexicains sont très respectueux et amicaux. Playa Del Carmen est une magnifique petite ville sécuritaire avec les commodités nécessaires et tout peut se faire à pied ou presque. En plus de sa zone touristique unique, la fameuse 5e avenue et tous ses beach clubs accueillants sur un sable blanc et une mer turquoise, Playa est en effervescence.

­
Bien située entre Cancún et Tulum, et à seulement 4 heures de vol du Québec, Playa Del Carmen est mon petit coin de paradis avec du soleil 365 jours par année! Mais la cerise sur le sundae est que ma mère a décidé de prendre sa retraite à Playa…j’ai ainsi ma merveilleuse maman comme voisine.­

Playa del Carmen, Mexique

« Playa Del Carmen est une magnifique petite ville sécuritaire avec les commodités nécessaires ». – Elie Photo: Ian (Flickr)

Quels sont ou quels ont été les obstacles auxquels vous avez eu à faire face en tant qu’entrepreneure au Mexique?

Le plus gros obstacle est de s’adapter au rythme des Mexicains. Au Québec, nous sommes habitués au stress et à ce que tout aille vite, tandis qu’ici ils n’ont pas le même rythme de vie. Le « mañana »[NDLR: « à demain »] est très courant, ha! ha! La patience est importante, il faut s’adapter à eux et non le contraire.

­

Parliez-vous espagnol à votre arrivée?­

Non, j’ai pris 3 mois de cours à temps partiel en arrivant pour avoir la base et le reste est venu seul. En vivant ici, ça vient automatiquement et un peu plus chaque jour.

­

Quels sont vos projets d’avenir en ce qui concerne Dream Cars?­

Je souhaite augmenter ma flotte à 30 véhicules de location, en plus d’offrir un service de conciergerie personnalisée. Et peut-être même aussi offrir un service de financement pour véhicules usagés.

Où êtes-vous situés exactement?­

Au centre-ville de Playa Del Carmen, avenue 20 entre calle 10 et 10 bis.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite se lancer en affaires au Mexique?­

S’investir à 100%.

­
Vous pouvez consulter la page Facebook de Dream Cars pour contacter Elie.

dreamcars

1 Commentaire le Vivre sous le soleil mexicain: le rêve d’Elie devenu réalité

  1. Gerard BINELLI // 1 mars 2017 á 11 h 57 min // Répondre

    Bonsoir

    Nous sommes une famille Française prête à partir vivre au Mexique.
    Ma femme 47 ans, mi 52 ans, notre aîné 17 ans, notre benjamine 14 ans et la petite 11 ans.
    Nous pensons partir vers le Yucatán.
    Que pouvez vous nous conseiller.
    Quel budget pour acheter une propriété à rénover.
    Quels risques pour nos enfants.

    Etc…

    Merci pour votre réponse

    G.BINELLI

Laisser un commentaire