Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

Maths: Qu'est-ce que les maths ? A quoi ça sert ? (Partie 2)

Fiche de newtoon. Maths.
Les bases des mathématiques telles qu'on les connaît aujourd'hui ont en réalité été façonnées par les grecs et on peut dire que certains de ces derniers « partaient dans les hautes sphères » : ils étaient très préoccupés par les aspects philosophiques, spirituels / mystiques, esthétique (le ciel, la nuit surtout et la musique). De nombreux courants de pensées ont alors émergé pour expliquer le monde et comment conduire sa vie dans un monde en proie aux famines et aux guerres.

Prenons Pythagore par exemple. Oui ! celui du fameux théorème. Et bien, si vous vous renseignez en lisant sa biographie, ce fut un drôle de personnage à la vie agitée, car il avait carrément créé une secte ! C'était un mystique.


"Mythique et pas mystique, moustique !"

Ce que narre ensuite très bien Arthur Koestler dans son ouvrage « Les somnanbules », c'est que ces grecs ont été aussi très surpris de déceler de troublantes « régularités » dans la musique : les harmoniques, les accords. La hauteur d'une note dépend complètement de la longueur de la corde et les accords sont des rapports de nombres entiers. La « qualité » (de l'extase de l'écoute de la musique) se retrouvait liée à la quantité.

Les nombres devenaient des messages (codés ?) des Dieux !

Tout cela pour dire que les bases des mathématiques actuelles sont venues du désir … de « toucher Dieu du doigt ».

On y est encore...Comme le dira bien plus tard Einstein :



"Ce qu’il y a de plus incompréhensible dans l’Univers, c’est qu’il soit compréhensible", et, rajoutons-nous, ce qui est encore plus étrange, c'est que les mathématiques vont être l'instrument principal de notre compréhension.

Ou encore : "L'efficacité déraisonnable des mathématiques en science est un cadeau que nous ne comprenons pas, ni ne méritons" — Eugene Paul Wigner

Les grecs se sont donc « pris au jeu », car ce qui est génial avec les mathématiques pour l'époque, c'est que vous avez besoin que de votre cerveau. Même pas besoin de papier ! Un bâton dessine un cercle (imparfait) dans le sable et toute l'assemblée le voit dans sa tête comme parfait (un cercle parfait n'existe pas dans la réalité).


"Mouais, peut mieux faire..."

C'est ce que l'on nomme « abstraction » : pas besoin d'application concrète pour se donner des objets « manipuler » (par la pensée puisque la main ne fait pas grand chose) et selon des règles bien définies.

Revenons à notre siècle. Depuis tout ce temps, les mathématiques ont souvent représenté une base inévitable pour toutes les autres sciences : même les sciences dites « molles », comme la psychologie ou la sociologie, ont très souvent recours à des statistiques et probabilités pour conclure « raisonnablement ».

A l'école, les mathématiques sont un peu malheureusement devenues un moyen de sélection, plutôt qu'une discipline de réflexion et de résolution de problèmes. La grande majorité des élèves ne savent pas bien au juste pourquoi au juste cette discipline est si importante dans la scolarité.

Combien de « dégoûtés » !

Or, les mathématiques représentent surtout la formation à raisonner juste. Notre cerveau n'est pas un ordinateur. Chaque crise boursière prouve bien que nous ne sommes pas complètement rationnel et qu'il réagit beaucoup au « feeling », à l'émotion ! Appliquer une rigueur toute mathématique permet de garder la tête froide.

A retenir : pourquoi faire des maths alors ? Pour apprendre à raisonner juste.

Les Maths sont avant tout :

- Poser des énoncés simples
- Manipuler les « règles du jeu »
- Utiliser le même vocabulaire précis pour se comprendre et conclure


On aura l'occasion de revenir sur ces 3 points par la suite

Il me semble parfois curieux que des personnes qui se disent pas matheuses sont pourtant très capables de se plonger dans un univers imaginaire avec des règles complexes et un vocabulaire spécifique (ex : certains jeux de société ou wargames et autres jeux de rôles)…

Vous n'êtes pas complètement convaincu ?

Vous pensez pouvoir raisonner juste pour les problèmes de tous les jours ?

Dans le chapitre suivant, nous allons vous donner deux très bons et simples exemples comme quoi votre cerveau peut vous jouer de sales tours. Vous ne lui ferez plus jamais entièrement confiance après cela et votre seule bouée de sauvetage sera les mathématiques.



Catégorie: Mathématiques
Comment calculer un périmètre ?Comment calculer un volume ?Le plus court chemin (Le vol du vautour)
MATHS : CERVEAU INTUITIF CONTRE CERVEAU LOGIQUE (Partie 1)MATHS : CERVEAU INTUITIF CONTRE CERVEAU LOGIQUE (Partie 2)Qu'est-ce que les maths ? A quoi ça sert ? (Partie 2)
Qu'est-ce que les maths ? A quoi ça sert ? (Partie 1)UTILES MATHEMATIQUES : EXEMPLE 1UTILES MATHEMATIQUES : EXEMPLE 2


Réutiliser cette fiche

Sur SLT vous pouvez insérer cette fiche dans un message en y collant le BBCode [fiche]68[/fiche]

Pour les autres sites:

HTML:
BBCode:
Wiki:
URL:






Ces discussions pourraient vous intéresser également:


Qu'est-ce que les maths ? A quoi ça sert ? (Partie 1)
Loi d'ohm / A quoi sert un resistors
A quoi sert ENT(ALEA()+...) ?
a quoi sert pythagore geométrie ?
A quoi la musique totalitaire sert elle???