Souhaitez-vous participer à la création d'un jeu vidéo inspiré de Stardew Valley, ou le tester lorsque la version bêta sera disponible ? Remplissez notre sondage ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de page)
1

Français: l'emploi et l'accord du participe passé

Fiche de Radiator. Français.
Salut à tous,

La maîtrise d'une langue est primordiale, autant pour se faire comprendre que pour faire bonne impression. Malheureusement, peu de gens en connaissent parfaitement toutes les règles, et parmi les plus récurrentes figurent l'accord du participe passé. On ne peut nier que ces règles sont excessivement alambiquées, et que parfois on écrit correctement la forme verbale sans savoir pourquoi cette orthographe et pas une autre.
Je précise que les règles que je vais m'efforcer de vous détailler concernent tous les temps composés de tous les modes.


Confusion entre les terminaisons de plusieurs formes verbales


Ce chapitre paraît anodin et évident, mais il n'est pas rare de lire un texte dont les terminaisons du participe sont confondues avec celle de l'infinitif ou encore de celle de la 2ème personne du pluriel. Je rappelle donc :
-er=>
-ez=>
-é, ée, és, ées=>


Le participe passé avec l'auxiliaire 'être'


Pour l'auxiliaire 'être', le participe passé s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet.
Exemple :
-Elles seraient bien venues
-Marc est allé à la boucherie
-Marc et Lili sont montés dans la voiture
Les terminaisons (en rouge) accordées avec le sujet, aussi en rouge. Le participe passé par défaut (masculin singulier) est en vert.


Le participe passé avec l'auxiliaire 'avoir'


Je signale juste que pour cette fiche, je mettrai toujours le CVD en bleu.

Lorsque que le CVD (complément direct du verbe) suit le participe passé


Dans ce cas, quel que soit le sujet, le participe passé ne s'accorde pas (il reste au masculin singulier).
Exemple :
-Les filles ont mangé pleins de pâtisseries.
-Ils ont couru trois kilomètres et ils sont fatigués
Voyez la différence entre les deux formes verbales du deuxième exemple.

Lorsque que le CVD précède le participe passé


Le participe employé avec l'auxiliaire 'avoir' s'accorde en genre et en nombre avec le CVD si celui-ci précède le participe passé.
Exemples :
-J'ai acheté deux pommes et je les ai mangées
-Les abricots que j'ai achetés semblent délicieux
La première phrase montre l'opposition entre les participes passés accordés ou non selon la place du CVD.
La deuxième phrase a le CVD 'que' (antécédent=>abricots) qui précède le participe. Celui-ci s'accorde donc avec ce CVD (masculin pluriel).


Le participe passé employé seul


Si il l'est employé seul, il s'utilise comme un simple adjectif.
Exemples :
-La cabane détruite
-Les matériaux requis
-Les échelles requises
Le participe passé s'accorde donc en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Règles plus précises et vacheries



Attendu, compris, entendu, excepté, etc.


Les participes passés "attendu, compris, non-compris, y compris, entendu, excepté, ôté, ouï, passé, supposé, vu" sont invariables quand ils sont placés devant le nom ou le pronom, ils sont alors considérés comme des prépositions.
Exemples :
-Compris les indemnités, la somme est suffisante.
-Ôté les observations personnelles, le reste est correct.
-Ouï les témoins, l'affaire semble claire.

Par contre, ces mêmes participes s'accordent normalement s'ils sont placés après le nom ou le pronom.
Exemples :
-Les indemnités (fém. pl.) comprises, la somme est suffisante.
-Les observations (fém. pl.) personnelles ôtées, le reste est correct.
-Les témoins (masc. pl.) ouïs, l'affaire semble claire.

Alerte : vacherie !
Si la position du participe résulte d'une simple inversion, il faut quand même l'accorder
Exemples :
-Ces sommes, déjà comprises au compte précédent, ne figurent pas ici.
-Déjà comprises au compte précédent, ces sommes ne figurent pas ici.



Ci-annexé, ci-joint, ci-inclus


Si ces trois formes ont une valeur adjectivale, elles s'accorderont, mais si elles ont une valeur adverbiale, ils resterons invariables.
Exemples :
-Vous les trouverez dans la lettre ci-jointe.
-Veuillez trouver ci-joint copie du document demandé.

Étant donné, mis à part et fini


Profitez-en. Pour une fois que la langue française (sadique) vous laisse la possibilité de choisir sans commettre d'erreur ...
Ainsi vous pourrez dire :
-Étant donné ses propos ou Étant donnés ses propos.
-Mis à part son attitude ou Mise à part son attitude.
-Finis les beaux jours ou Fini les beaux jours


Coûté, valu, pesé, couru, etc.


Les participes passés "coûté, valu, pesé, marché, couru, vécu, dormi, régné, duré..." sont invariables avec un complément circonstanciel de mesure. Le complément circonstanciel n'est pas l'objet direct. Il ne répond pas aux questions "quoi ?" ou "qui ?" mais à la question "combien?".
Exemples :
-Les six mille francs que ce buffet m'a coûté.

-Pendant les cinq heures qu'a duré notre marche.



Dit, dû, su, voulu, cru, etc.


Les participes "dit, dû, su, voulu, cru, pu, pensé, permis, prévu..." restent invariables lorsque l'objet direct est un infinitif (ou une proposition) à sous-entendre après eux. Le pronom relatif "que" est alors COD du verbe sous-entendu et non du participe passé
Exemples :
-Il a donné toute l'affection qu'il a pu (sous-entendu... donner).
-Son amie n'était pas la compagne qu'il avait cru (sous-entendu...qu'elle était).


En


Lorsqu'"en" est le CVD, vous avez le choix de laisser le participe invariable ou de l'accorder. Cependant, il reste très majoritairement invariable et c'est plus facile comme ça
Exemples :
Des films, j'en ai beaucoup vu


Les verbes impersonnels


Où que soit le CVD, le participe passé d'une forme verbale impersonnelle reste toujours invariable.
Exemple :
-Les meubles qu'il a fallu déménager



Les verbes pronominaux


Je suis d'accord que ce chapitre nécessite le pifomètre, mais je vais quand même m'efforcer de faire de mon mieux pour coucher au mieux cette théorie sur papier.

Les verbes pronominaux s'utilisent toujours avec être, mais il n'y a pas toujours d'accord. Encore ce CVD...
-Nous nous sommes mouchés
-Nous nous sommes parlé
Pour le premier, le 'nous' (en bleu) est CVD (=>Nous avons mouché qui ? Nous.)
Pour le deuxième,le second 'nous' est CVI (=>Nous avons parlé à qui ? A Nous.)

Si on suit cette règle, on obtient ceci pour une autre phrase :
-Elle s'est blessée
Mais
-Elle s'est blessé la main (elle a blessé quoi ? la main d'elle).




N'hésitez pas à laisser vos commentaires pour proposer des améliorations

Radiator



Sources :
http://www.synapse-fr.com (majorité des exemples et des explications plus délicates)
La grammaire Grévisse
L'instinct



Réutiliser cette fiche

Sur SLT vous pouvez insérer cette fiche dans un message en y collant le BBCode [fiche]71[/fiche]

Pour les autres sites:

HTML:
BBCode:
Wiki:
URL:




le 19-01-2013 à 12:50 #
Une fiche claire et précise, très bien expliquée tout en restant ludique. Bravo !

En espérant que certains prendront la peine de s'y référer avant de poster des horreurs orthographiques et grammaticales
Re: l'emploi et l'accord du participe passé
le 19-01-2013 à 13:07 #
merci, le nombre de fois qu'on croise des fautes (parfois volontaires)
Re: l'emploi et l'accord du participe passé
le 25-01-2013 à 18:57 #
un grand merci pour ces règles de français qui sont un peu oubliées.
Re: l'emploi et l'accord du participe passé
le  3-02-2013 à 08:01 #
Notre langue est l'une des plus difficiles, mais la confusion entre l'infinitif et le participe passé est une faute grossière.
Re: l'emploi et l'accord du participe passé
le  3-02-2013 à 15:22 #

Le  3-02-2013 à 08:01, @ecrirepourvous :
Notre langue est l'une des plus difficiles, mais la confusion entre l'infinitif et le participe passé est une faute grossière.

et malheureusement courante !




Ces discussions pourraient vous intéresser également:


L' accord du participe passé
accord participe passé
Accord du participe passé.
Accord du participe passé
accord du participe passé